12 erreurs fréquentes à éviter en entretien

Certaines erreurs sont à éviter absolument lors des entretiens de personnalité. Voici quelques pistes qu’Olivier Jaoui développe dans son ouvrage « Majorez vos entretiens ».

 

Erreur N°1 : Se minorer ou être négatif

C’est une erreur fréquente qui s’explique par une préparation mal comprise, par une difficulté à vous « vendre » et à vous mettre en avant. Vous pensez souvent que ce que vous avez réalisé ou vécu n’est pas utile ou intéressant pour les jurys et vous laissez ainsi de côté des thèmes pourtant exploitables. Un candidat qui pense à la place du jury se trompe le plus souvent. Vous avez tous et toutes des choses intéressantes à dire mais vous n’avez pas encore une vie trépidante, singulière ou chargée de nombreuses expériences alors tirez parti de chacune d’entre elles (même d’une heure de babysitting ou d’un job d’été chez McDonald’s). Évitez aussi les phrases qi vous minorent en entretien comme « oui, comme tout le monde, je fais du sport », ou qui minimisent vos expériences et réalisations « j’ai fait un stage mais c’était juste deux semaines… », « j’ai arrêté au bout d’un an », « j’étais remplaçant ». Vous devez réfléchir, pendant votre préparation, à la manière de valoriser vos activités et vous entraîner à toujours parler POSITIVEMENT et de manière ASSUMÉE.

 

Erreur N°2 : Ne pas exprimer vos qualités ou vos valeurs

C’est un défaut fréquent car vous n’y avez pas été habitués. Au contraire, on vous a plutôt poussés à la modestie durant votre scolarité. C’est pourtant bien l’objet de l’entretien de personnalité de convaincre le jury de vous donner la note qui garantira l’entrée dans l’école de vos rêves. Les jurys sont bienveillants et savent pourquoi vous êtes là : alors pas de pudeurs inutiles, ce n’est pas vraiment le bon moment, valorisez-vous !

 

Erreur N°3 : Être abstrait, vague ou trop général

Vous marquerez le jury, qui se souviendra de vous positivement, si vous racontez des histoires qu’il peut visualiser : cette méthode s’appelle le storytelling. Elle consiste à utiliser une histoire plutôt que des arguments pour mettre en avant des traits de votre personnalité. Cette méthode doit permettre de capter l’attention de votre jury, de susciter l’émotion chez lui et de favoriser la mémorisation. Pendant l’entretien, le jury va vous poser des questions, auxquelles il attend des réponses précises : ne soyez pas vague ou trop général, argumentez, donnez des exemples concrets, les résultats et conclusions tirés de vos expériences, expliquez ce que vous avez appris.

 

Erreur N°4 : Passer trop vite sur vos sujets ou mélanger les sujets

Évitez dans un premier temps d’utiliser plusieurs exemples à la fois dans une même réponse, à la question : « Avez-vous eu l’occasion de travailler en équipe », ne répondez surtout pas « Oui, j’ai animé deux étés dans une colonie de vacances et je suis devenu animateur deuxième degré avant mon stage dans un cabinet de notaire, où j’ai … », que va choisir le jury pour lancer la conversation : l’animation ou le stage ? Une de ces expériences risque de passer à la trappe et c’est dommage. Un grand défaut que l’on retrouve aussi chez certains candidats : « déballer un catalogue », souvent dans la présentation, et qui consiste à énoncer trop de hobbies (plutôt que les plus importants), plusieurs voyages (plutôt que le plus marquant) voire plusieurs associations de l’école. Ce « déballage catalogue » est à éviter car le jury ne pourra pas prendre en compte tous vos thèmes personnels ou risque de vous faire parler de ceux qui sont pourtant les moins intéressants.

 

Erreur N°5 : Parler tout le temps d’un même sujet

Vous pouvez exploiter un même sujet à la seule condition que les sous-thèmes soient variés et suffisamment forts, mais c’est quand même une stratégie risquée. Trop insister sur un thème comme un voyage, ou une année d’étude à l’étranger peut vite lasser le jury. De même, les opinions politiques ou « sociétales » sont bien entendu acceptées et les engagements militants sont appréciés à condition de ne pas être évoqués systématiquement quel que soit le sujet.

 

Erreur N°6 : Trop parler de notre scolarité (notamment de la prépa…)

Vous entrez dans un autre monde, loin de la prépa et du lycée, c’est pour ça aussi que les entretiens ont lieu dans les écoles. Évitez les exemples trop scolaires qui n’intéressent pas le jury, qui sait que vous êtes un bon élève puisque vous êtes admissible dans son école. Si on vous interroge sur un échec ou une réussite, une fierté ou une désillusion, évitez les exemples scolaires comme par exemple une remontée dans votre niveau de mathématiques au lycée, ou votre TPE. Enfin, évitez les phrases du type : « j’ai fait de l’humanitaire en juillet dernier …c’était organisé par ma prépa pour les entretiens ! » (phrase entendue lors d’un entretien…)

 

 Erreur N°7 : Paraître sous influence

Il est normal d’être influencé par sa famille, ses amis ou encore ses professeurs. Mais il faut montrer au jury que vous êtes des adultes, que vous faites vos choix et vous les assumez. Ne dites pas par exemple : « C’est une amie qui est passée par une prépa qui m’a convaincu de faire une classe prépa», puis « sur les conseils d’un ami, j’ai commencé à pratiquer le tennis ».

 

Erreur N°8 : Ne pas faire attention au jury, ne pas répondre aux questions posées

Une des pires erreurs : être concentrés sur vous-mêmes et pas sur le jury. Vous n’êtes pas physiquement tournés vers eux par le regard, les gestes des mains ou le sourire. Vous pensez à ce que vous allez dire, à ce que « vous avez prévu » et vous n’êtes pas vraiment dans la salle. Le danger est de ne pas tenir compte de qui sont les membres du jury qui se sont présentés… Si vous parlez des enseignements de l’école alors souriez au professeur ! Si vous voulez créer votre entreprise créez un lien avec le professionnel du secteur en face de vous. Si un des membres du jury fait une plaisanterie, souriez, ainsi vous montrerez que vous avez compris son intention. Répondez aux questions posées : elles n’ont pas été posées pour rien, alors analysez bien les termes employés par le jury, par exemple la réponse à la question « Pourquoi vous ? » n’est pas la même que pour « Présentez-vous ».

 

Erreur N°9 : Apparaître surpréparé et trop formaté

Restez authentiques et n’en faites pas trop, les écoles placent la sincérité comme premier critère, comme disait Oscar Wilde « Soyez vous-même, les autres sont déjà pris ». Ne vous transformez pas en « machine » à thèmes, à liens et à phrases toutes faites. Donnez vos vrais défauts, avouez vos erreurs et faites-nous part de vos doutes, le jury appréciera votre sincérité.

 

Erreur N°10 : Ne pas maîtriser les sujets que vous apportez dans l’entretien

Lorsque vous abordez un sujet lors de l’entretien, il est primordial de le maîtriser. Si cela concerne votre projet professionnel, les erreurs à éviter sont, par exemple, de ne pas connaître la définition du Marketing, de la Finance de marché, ne pas connaître les leaders mondiaux du secteur d’activité… De ne pas connaître les propriétaires des journaux français, qui sont souvent des industriels, si la presse vous intéresse etc.

 

Erreur N°11 : Ne pas parler de l’école, ni de votre future implication

Parfois il arrive que le candidat ne parle pas de l’école ou de sa motivation. Pourtant le jury s’attend à ce que vous parliez de l’école et se sent valorisé quand vous le faites, alors n’attendez pas que le jury vous demande « Pourquoi notre école ? » prenez les devants ! Aussi, vous devez vous renseigner en amont sur l’école afin de pouvoir aisément en parler et répondre aux potentielles questions en lien avec les associations, les parcours, les spécialisations et doubles diplômes proposés.

 

Erreur N°12 : Sortir de la salle avec des regrets

Vous vous préparez pour l’entretien et vous y arrivez avec vos principaux thèmes personnels, vos liens, votre projet professionnel et vos connaissances sur l’école. Sans paraitre sur-préparé vous avez l’objectif de les aborder à la première occasion durant l’entretien et vous savez tendre des perches au jury pour cela. Hélas, il se peut qu’au cours de l’entretien, vous perdiez le fil, que vous ne rebondissiez pas quand vous en avez l’occasion : cela ne doit pas vous arriver. Si vous avez X bons thèmes personnels, vous devez entrer dans la salle avec la ferme intention d’en parler. N’oubliez pas que l’entretien est déterminant pour votre admission et que le jury est là pour vous écouter ! La pire erreur est de sortir avec des regrets…

Dorian Zerroudi

Rédacteur chez Mister Prépa, j'ai à coeur d'accompagner un maximum d'étudiants vers la réussite !

Vous pourriez aussi aimer