Un monde sans frontières : une utopie dépassée ?

Bienvenue en première, en seconde ou en troisième année de prépa ! Pour certains, il s’agit de la dernière ligne droite avant les concours BCE et ECRICOME 2022 ! Pour d’autres l’arrivée en prépa doit être une épreuve déroutante. Dans tous les cas, vous devez être stressés (c’est normal), paniquer pour un rien toutes les trente secondes (encore plus normal). Bref, la période n’est pas à la joie. Pour vous rassurer et entrer sereinement dans votre année, un moyen très simple : s’attaquer aux annales des années passées. Pour vous aider dans cette démarche, voici le dix-huitième numéro d’une vaste série de reprise d’annales destinée à vous proposer une piste de réflexion sur les nombreux sujets déjà tombés aux concours. Attention : l’idée n’est pas ici d’avoir la prétention de fournir un corrigé parfait, mais simplement de vous guider dans votre réflexion ! Bon courage à vous et bonne lecture ! Après un rapide passage lors de notre dernière analyse par un sujet tout droit sorti de mon imagination, revenons-en aujourd’hui à un sujet plus classique provenant des annales des concours ECS. Aujourd’hui au programme, un des sujets tombés en 2015 à l’épreuve Écricome d’HGGMC qui concerne les frontières, thème important et au combien d’actualité de nos jours mais finalement assez peu tombé jusque-là aux concours (vous avez dit « une raison supplémentaire de le réviser cette année ») ?

 

 

Sujet : Un monde sans frontières : une utopie dépassée ?

 

NB : Bien évidemment, aucune connaissance sur un auteur en particulier n’est nécessaire pour aller aux concours et réussir son épreuve de géopolitique. Néanmoins, il pouvait ici être très utile de savoir rapidement développer la célèbre théorie d’Omahe sur le « borderless world » dont l’intitulé du sujet est à l’évidence inspiré. Devant un tel cas le jour J, n’hésitez jamais (sans en rajouter, la réflexion doit demeurer personnelle) à rappeler les thèses que vous connaitriez de l’auteur.

 

Définition des termes du sujet

  • Monde: ici, il s’agit de l’intégralité du globe, il faut donc clairement dès la première lecture de l’intitulé du sujet comprendre qu’il s’agit d’un sujet global qui ne comporte pas de bornes géographiques. Pour autant, comme souvent devant ce type de sujet, il ne faudra pour autant jamais oublier de traiter la Terre certes comme un tout, mais aussi comme un ensemble composé d’innombrables entités distinctes et qui ont donc des caractéristiques parfois loin d’être semblables, surtout en ce qui concerne les frontières.
  • Frontières: limite (ici avant tout géographique) séparant deux entités. Plusieurs types de frontières sont ici à différencier : frontières économiques, géographiques, culturelles…
  • Utopie: On qualifie d’utopie une vision en générale méliorative qui n’a finalement aucune chance de se réaliser, de dépasser les frontières (c’est l’occasion d’utiliser ce mot) de l’esprit de son auteur. Qualifier une théorie d’utopie, c’est donc dire sans détour que celle-ci est tout simplement irréalisable dans le monde que nous connaissons.
  • Dépassée: Se dit d’un élément qui a pu être en vogue durant une période donnée mais qui n’a aujourd’hui plus le vent en poupe. Dire d’une utopie qu’elle est dépassée, c’est donc expliquer à son sujet que beaucoup ont un jour cru que celle-ci pourrait un jour devenir une réalité, avant de déchanter aujourd’hui en comprenant que celle-ci ne resterait jamais qu’un doux rêve.

 

Problématique : La mondialisation va-t-elle faire disparaître définitivement les frontières pour faire arriver le monde au stade du global village de MacLuhan/du borderless world d’Omahe ?

 

Proposition de plan détaillé

I. La mondialisation tend à former un territoire global unique en abaissant toutes les formes de frontières

  • Commerce, de la pax mercatoria à un commerce mondial se jouant des frontières et se déroulant sur un unique territoire mondial.
  • Des frontières terrestres en plein effacement face aux flux humains
  • Le rêve d’un territoire disparaissant au sein d’un ensemble plus grand, global. On n’a jamais été aussi proche du rêve un peu fou du « Borderless world »

II. Mais dans le même temps provoque une résurgence des territoires`

  • Des conflits multiformes entre territoires qui entraine une résurgence des frontières et donc des territoires eux-mêmes.
  • Le refus de l’uniformisation et de la délégation de souveraineté du monde entraine un retour des frontières sur la scène internationale contemporaine.
  • Les limites d’une multi-gouvernance du monde : les exemples de l’ONU et des ONG.

III. Le global village de Macluhan est-il une utopie, ou les territoires sont-ils condamnés à demeurer ?

  • La mondialisation hiérarchise et met en compétition les territoires autant qu’elle les rapproche, donc est face à un véritable paradoxe concernant leurs existences.
  • Un nouvel élan est-il possible pour faire définitivement faire disparaître les territoires ? (Nouvel élan de l’ONU, de l’UE ?)…
  • … Ou va-t-on assister à la disparition finale des territoires ?
Julien Vacherot

Étudiant en première année à HEC Paris et rédacteur géopolitique, j'ai pour but de vous faire partager ma passion et de vous aider dans cette matière et partout où c'est possible

Vous pourriez aussi aimer