Misterprepa

5 astuces pour surmonter une mauvaise note

Sommaire

Cela arrive même aux meilleurs : la mauvaise note… Sans pour autant affirmer qu’avoir des notes très basses est une fatalité en prépa, il faut néanmoins reconnaître que tous les étudiants sont à un moment ou à un autre confrontés à cette situation, qui blesse et frustre d’autant plus lorsque l’on s’était pourtant bien préparés. Comprendre ses erreurs, identifier le positif ou encore se fixer de nouveaux objectifs, découvrez dans cet article tous nos conseils pour ne pas baisser les bras et pour rebondir après une mauvaise note !

 

Lire plus : 5 astuces pour surmonter les baisses de moral en hiver

 

Ne pas ressasser

La première chose à faire est de ne pas ressasser sa note sans arrêt ; s’il est certes normal d’être déçu sur le moment, il s’agit quand même de passer à autre chose et de ne pas remettre toute votre vie en question pour un mauvais résultat. Ainsi, il est extrêmement important de réaliser qu’un faux pas n’est pas révélateur de votre niveau et ne compromet en rien votre réussite au concours ; pour ce sujet en particulier, à un moment donné de l’année, vous avez échoué. Cela arrive, même aux plus aguerris. Si cette note vous trotte vraiment trop en tête, parlez-en avec votre professeur, qui pourra certainement vous aider à la relativiser. Mais il est absolument essentiel que cela ne mine pas votre état d’esprit sur le long-terme.

 

Ne pas se comparer aux autres

Une erreur courante consiste à demander aux autres leurs notes, souvent par curiosité, avec inconsciemment la volonté de comparer votre résultat au leur… Or, il s’agit d’une fausse bonne idée : en pensant vous rassurer (« J ne suis pas le seul à avoir échoué », « Il a eu encore moins que moi », « Je suis à peu près dans la moyenne »), vous découvrez par la même occasion que d’autres étudiants ont bien mieux réussi, ce qui ne fait qu’exacerber les rivalité en plus de vous miner davantage le moral. Dès lors, le plus judicieux reste tout simplement de résister à la tentation de connaître les note des autres !

 

Lire plus : Prépa : 5 conseils pour gérer sa rivalité avec les autres étudiants

 

Lire les commentaires pour comprendre ses erreurs…

Une fois la déception et la frustration retombées, il s’agit de chercher à comprendre pourquoi vous avez obtenu une telle note ! Vous pouvez soit tout simplement lire les commentaires inscrits dans votre copie, ou bien demander une consultation de copie avec votre professeur pour vraiment bien analyser les raisons de votre échec. S’il n’est jamais très agréable de relire une copie que l’on a n’a pas bien réussie, il s’agit néanmoins de ne pas faire l’autruche : vous devez la repasser en revue ! Non seulement cela vous permettra de progresser, mais en plus vous serez sans doute réconfortés en découvrant que vous avez tout simplement fait des erreurs « d’étourderie » qui ne remettent pas du tout en question vos capacités !

 

…Mais aussi identifier le positif

Pour surmonter un échec, il s’agit également de voir au-delà de l’échec : votre note est peut-être mauvaise, mais il y a très certainement de bonnes choses aussi dans cette copie ! Quels sont les points positifs ? Il est absolument primordial de les identifier pour réaliser que votre travail reste sérieux et que vous êtes capables de produire quelque chose d’intelligent et de pertinent.

 

Se fixer un objectif pour le prochain DS !

À partir de ce travail d’analyse qui consiste à identifier les raisons de votre échec mais aussi à relever les points positifs, il est temps de mettre en place un plan d’action concret : que faut faire dans la perspective du prochain DS ? Sur quels points devez-vous être tout particulièrement vigilants ? Qu’est-ce qu’il faut continuer à faire ? Autant de questions à vous poser pour vous fixer de nouveaux objectifs après chaque DS. De cette manière, vous serez en mesure de progresser un peu plus après chaque devoir !

 

Lire plus : 5 astuces pour surmonter le stress

Newsletter
Picture of Marie Mouret
Marie Mouret
Vous pourriez aussi amer