Le Panama en 5 chiffres : croissance et inégalités

Le Panama, petit pays d’Amérique centrale qui relie les continents nord et sud par son célèbre canal, occupe une position stratégique majeure sur la scène géopolitique mondiale. Avec son économie florissante, sa diversité culturelle et son histoire riche, le Panama suscite un intérêt croissant en tant que centre névralgique du commerce international et de la connectivité régionale. 

 

Population : 4,5 millions d’habitants

Avec une population de 4,5 millions d’habitants selon la Banque Mondiale en 2022, le Panama se positionne comme un acteur clé en Amérique centrale.

La population du Panama est marquée par sa diversité ethnique, sa jeunesse démographique et son urbanisation croissante. Avec une culture riche et variée, le pays abrite des communautés parlant différentes langues et pratiquant diverses religions. Au Panama, les langues principales sont l’espagnol (langue officielle), et l’anglais qui est également largement parlé, surtout dans les zones touristiques et commerciales. En ce qui concerne les religions, la majorité de la population pratique le catholicisme, mais il y a aussi une présence significative de protestants, ainsi que de petites communautés juives, musulmanes.

Malgré des progrès en éducation, des disparités persistent, notamment dans les régions rurales. Ces caractéristiques façonnent l’identité nationale et la dynamique sociale du Panama.

 

Croissance économique exceptionnelle : 8% annuels en moyenne

Le Panama se distingue par une croissance économique exceptionnelle, avec une moyenne de 8%/an (d’après la DG du Trésor) au cours des dix dernières années. Le Panama est l’économie latino-américaine la plus dynamique.

 

Canal de Panama : 6% du trafic maritime mondial

L’activité du Canal de Panama représente environ 6% du trafic maritime mondial selon l’OMI (Organisation Maritime Internationale). Ce canal confère au pays une importance stratégique dans le commerce international. Il est un passage essentiel entre l’océan Atlantique et l’océan Pacifique, réduisant ainsi les distances et les coûts de transport pour de nombreux navires. En plus de faciliter le commerce mondial, le canal génère des revenus importants pour l’économie panaméenne grâce aux péages. En 2020, le canal de Panama a généré environ $2,6 milliards de revenus, selon les données officielles de l’Autorité du Canal de Panama. Il lui confère également une influence géopolitique significative, en tant que régulateur majeur du trafic maritime.

 

Centre Bancaire International : 74 Banques détiennent $137 milliards d’actifs

En tant que centre bancaire international, selon le FMI, le Panama héberge 74 banques détenant environ 137 milliards de dollars d’actifs. Cela renforce son rôle en tant que plaque tournante financière régionale.

 

Lire plus : Le Panama, un paradis fiscal ? 

 

3,5% du PIB provient de l’industrie minière

En 2021, l’industrie minière contribue à hauteur de 3,5% au PIB panaméen (DG Trésor), diversifiant ainsi son économie au-delà des services et du transit.

Cette contribution est principalement due à l’exploitation minière de certains minéraux et métaux, notamment le cuivre, l’or, le fer et le nickel. L’activité minière a connu une croissance progressive au cours des dernières années, alimentée par les investissements étrangers dans le secteur. Le gouvernement panaméen a mis en place des politiques visant à promouvoir le développement de cette industrie comme l’exploration de nouvelles zones minières. Le pays assure tout de même une exploitation responsable des ressources naturelles. Cela inclut la mise en place de réglementations environnementales strictes pour atténuer les impacts négatifs sur les écosystèmes locaux. L’industrie minière offre également des opportunités d’emploi et de développement économique dans les régions où elle est présente. Elle contribue ainsi à la croissance et la diversification de l’économie panaméenne.

 

Bonus

Environ 20% de la population la plus riche détient 60% des richesses d’après la Banque Mondiale.

Cette concentration de richesses trouve ses racines dans une combinaison de facteurs historiques et contemporains. Des politiques économiques favorisent les élites. Des disparités historiques dans l’accès aux ressources et aux opportunités sont ancrées. Par exemple, la corruption et le népotisme contribuent à cette inégalité économique. Cette réalité souligne l’importance de politiques économiques plus inclusives et d’initiatives visant à réduire les inégalités socio-économiques pour promouvoir un développement plus équitable et durable au Panama.

 

Lire plus : L’Argentine en 5 chiffres !

Nadia Saidi

Etudiante à Rennes School of Business après 2 années en ECS, j'ai pour objectif de partager ma passion pour la géopolitique et l'espagnol aux étudiants de classe prépa

Vous pourriez aussi aimer