5 entreprises pour se distinguer en management

En management, il est évident que les théories sont essentielles pour apporter une plus-value à votre copie, cependant être capable de convoquer des exemples d’entreprises précis aussi. En effet, certaines entreprises sont des institutions dans leurs domaines respectifs ou ont une histoire atypique. Peu de candidats y prêtent attention, mais c’est un réel facteur différenciant.

  • Pourquoi connaître des exemples d’entreprises ?

Ces exemples d’entreprises vont vous permettre d’accroître votre culture managériale, ce qui est apprécié par les correcteurs. De plus, ces entreprises seront un atout pour vos oraux pour démontrer d’un intéressement au monde de l’entreprise et d’une ouverture d’esprit sur les différents secteurs présentés.

  • KODAK :

Kodak était leader sur son marché grâce à la technologie de l’appareil photo argentique dans les années 1970. Si bien que l’entreprise développe la technologie du numérique, mais cette dernière n’y croit pas. Ici, l’entreprise détenait la technologie qui allait bouleverser le marché de la photographie, mais elle a manqué le coche. Dans les années 2000, elle essaye de rattraper le retard accumulé, mais déjà trop grand.

Ainsi, Kodak est une entreprise qui a développé une technologie révolutionnaire, mais n’a pas cru en cette dernière. Cela peut être dû à un biais cognitif (un déni involontaire) qui a causé sa chute. En ce sens, la photographie numérique a constitué une innovation disruptive. Rappelons néanmoins que la prise de décision doit s’analyser au regard du contexte et donc pour le cas de Kodak il semble tout à fait logique d’avoir continué dans l’appareil photo argentique. C’est ce qui avait fait sa renommée et l’abandonner constituait un risque ainsi même si aujourd’hui cela semble être une énorme erreur, il faut nuancer cela.

  • DECATHLON :

L’innovation est au cœur de l’entreprise, c’est même son facteur clé de succès (FCS). Son centre mondial de conception est au pied du Mont Blanc et concentre la recherche et développement. De plus en plus, l’entreprise met en place la cocréation (alliance du client et de l’entreprise pour développer un produit) afin d’impliquer les consommateurs dans le développement des produits et dans la création de nouveaux.

Cela permet donc de satisfaire au mieux les besoins des consommateurs, car ils répondent alors eux-mêmes à leurs besoins, et se sentent valorisés, car ils participent activement à la mise sur le marché d’un bien. Decathlon a ainsi conquis une position de leader sur le marché du sport grâce notamment à l’émergence des marques de l’entreprise (Quechua, Tribord) et à leur capacité à lancer de nouveaux produits abordables chaque année.

 

  • GOOGLE :

Les employés de chez Google consacrent 80 % de leur temps à des activités professionnelles classiques et 20 % à des projets personnels ou innovants (side projects). C’est de ces 20 % que sont nés des services aujourd’hui devenus essentiels (Gmail, Maps, Chrome…). La motivation des salariés n’est pas guidée par une rémunération, mais des opportunités, des projets et des responsabilités grandissantes. De plus chez Google, la culture d’entreprise est très forte et axée sur le bien être des salariés (salle de massage, salle de sieste, coiffeur, piscine), ainsi que des valeurs fortes. Tout cela a pour but d’éviter un turnover des salariés car comme chacun sait : un salarié heureux est un salarié plus productif.

Google applique donc la théorie des valeurs de Schwartz (un collaborateur/consommateur qui partage les valeurs de l’entreprise sera plus impliqué). Mais également celle de la motivation bifactorielle de Herzberg.

  • ROLEX :

La fameuse entreprise horlogère suisse est considérée par tous comme la quintessence du luxe. En effet, certaines personnes ne considèrent pas la montre comme le bien vendu, mais plutôt l’image que renvoie cette dernière (souvent comme celle d’une personne ayant réussi financièrement). Cela s’explique facilement par un mode de distribution propre au luxe : la distribution sélective.

Rolex crée donc la rareté sur ses produits par la distribution faisant ainsi grimper les prix à la revente. C’est cette exclusivité qui pousse les clients à attendre parfois plusieurs années avant d’obtenir leur montre.

  • C’EST QUI LE PATRON ?! :

Cette entreprise naît en 2016 d’une volonté de rémunérer justement les producteurs de lait (souvent désavantagés face aux grandes centrales d’achat). Cette entreprise est donc créée par des consommateurs et pour les consommateurs en utilisant l’économie circulaire afin de rééquilibrer les rapports de force inégaux. Leur modèle semble fonctionner puisqu’il est déjà exporté dans 10 pays.

Enfin, la liste de ces entreprises n’est évidemment pas exhaustive, je ne peux que vous inviter à poursuivre vous recherches et à approfondir celles ci-dessus. D’autre part, n’hésitez pas à vous renseigner sur des entreprises pour lesquelles vous avez un intérêt particulier pour en savoir plus sur ces dernières.

Voir aussi : https://misterprepa.net/management-ecricome-2022-copie-damien-18-20/

https://misterprepa.net/le-guide-des-auteurs-en-management/

Vous pourriez aussi aimer