Faire une bonne accroche en parlant de l’actualité

L’introduction représente la 1ère impression que l’étudiant laisse au correcteur. Une bonne accroche peut parfois vous aider à vous démarquer d’un autre étudiant qui aura fait une introduction de la même qualité que la vôtre. Mais alors, comment se démarquer ? Bien qu’une citation d’un livre, d’un homme célèbre ou encore un fait historique puisse constituer une bonne accroche, débuter par une actualité montrera à votre correcteur que tout en maitrisant votre cours, vous avez su vous tenir au courant des actualités du moment.

Dans cet article tu retrouveras donc des faits d’actualités qui se sont déroulés durant les années 2021/2022, n’hésite pas à compléter ces accroches grâce aux points d’actualités faits par Mister Prépa toutes les semaines !

 

Lire plus : Actu du 30 août au 5 septembre

 

A présent passons aux thèmes et aux actualités pertinentes que l’on peut utiliser en tant que phrase d’accroche.

 

Thèmes abordés dans cet article :

  • Matières premières
  • Mondialisation
  • Afrique
  • Europe

 

Matières premières :

  • OCTOBRE 2021 : Le déficit commercial se creuse à cause des matières premières :  En valeur, les importations françaises ne cessent d’augmenter à cause de la hausse des prix des matières premières et de l’énergie. Le déficit commercial a ainsi atteint 6,67 milliards d’euros car les importations totales de l’Hexagone atteignent désormais 48,6 milliards d’euros alors que les exportations pèsent 41,6 milliards.

 

Voir plus : Analyse sujet de l’ESCP sur les matières premières

 

Mondialisation :

  • OCTOBRE 2021 : Un accord sur une taxation des multinationales de 15% :  Après des années de négociations, un accord signé par 136 pays a été trouvé pour fixer les premières règles fiscales de l’économie mondialisé. Cette nouvelle arme contre les paradis fiscaux et les stratégies de dumping fera rentrer 150 milliards dans les casses des États chaque année.

 

Afrique :

L’Afrique, continent riche en histoire, en ressources et toujours en amélioration peut être utilisé comme exemple dans de nombreux sujets et ce à travers différents thèmes.

  • OCTOBRE 2021 : Afrique : Coup d’État au Soudan et déclaration de l’état d’urgence par les militaires
  • OCTOBRE 2021 : Réunion à Montpellier : Sommet entre l’Afrique et la France. Macron n’a pas convoqué les chefs d’états mais des représentants de chaque pays.
  • NOVEMBRE 2021 : Après le Mali et le Niger, l’hostilité à la présence militaire au Sahel s’exprime au Burkina Faso, forçant un convoi de l’opération Barkhane à se replier. « On ne comprend pas le but de Barkhane, ni les résultats qu’ils obtiennent. Depuis qu’ils sont là, le terrorisme ne fait que s’amplifier. On voit qu’ils sécurisent leurs sites simplement » : témoignage étudiant burkinabé.
  • JANVIER 2022 : le gouvernement malien a donné 72h à l’ambassadeur de France au Mali pour quitter le pays, après des déclarations « hostiles » de responsables français à leur encontre. Les relations entre la France et le Mali ne cessent de se détériorer depuis que les militaires y ont pris le pouvoir par force en août 2020.

(Ces trois exemples peuvent ainsi être utilisée sur l’héritage de la Francafrique par exemple)

 

Lire plus :  La Russie en Afrique

 

Europe :

L’Europe du fait de sa grandeur passée, ainsi que son historicité riche est aussi une partie du monde très pertinente pour accrocher avec une actualité. Cela se vérifie autant du point de vue migratoire, qu’économique ou encore de l’évolution des liens intra-européens.

  • JUIN 2021 : après 20 ans de négociations, on a assisté au lancement du parquet européen afin de défendre les intérêts financiers de l’UE et notamment de surveiller à l’échelle supranationale l’usage et l’affectation des quelques 750 milliards d’euros de relance. (Étape vers une Europe plus soudée et harmonieuse).
  • OCTOBRE 2021 : Cette semaine, le Parlement européen a décidé de décerner à Alexeï Navalny, principal opposant politique de Vladimir Poutine, le prix Sakharov. Diplomatie européenne : Alexeï Navalny reçoit le Prix Sakharov (personnes ou des organisations luttant pour la défense des Droits de l’Homme).
  • OCTOBRE 2021 : Licences de pêche post-Brexit -> Le Royaume-Uni adopte en retour une position ferme et souhaite mettre en œuvre des « contrôles rigoureux » sur les bateaux européens pêchant dans ses eaux.
  • OCTOBRE 2021 : UE accuse le gouvernement de A. Loukachenko (Biélorussie) d’inciter les réfugiés à franchir la frontière pour semer la pagaille dans la zone.  Une incitation intervenant en représailles aux sanctions économiques infligées par l’UE à son régime. L’Union européenne a annoncé qu’elle ne financerait pas la construction de ce mur.
  • DÉCEMBRE 2021 : Un quotidien grec (Efsyn) a publié la semaine passée des documents confidentiels attestant de la surveillance d’un journaliste grec par le gouvernement. Ces révélations ont soulevé l’indignation de plusieurs organisations nationales et internationales défendant la liberté de la presse. Leurs craintes sont fondées : la Grèce a perdu en 2021 cinq places dans le classement mondial de la liberté de la presse, une loi votée récemment permet de sanctionner de cinq ans de prison un journaliste publiant des articles jugés « de désinformation », et un reporter grec avait été assassiné à Athènes en mai dernier.
  • JANVIER 2022 : Le 1er janvier 2002, l’Union européenne mettait en circulation sa monnaie unique, nommée l’euro. L’euro a aujourd’hui 20 ans et est la monnaie officielle de 19 des 27 pays membres de l’UE. Deux pays sont engagés dans la procédure d’adhésion à l’euro : la Croatie et la Bulgarie pourraient y être admises, respectivement en 2023 et 2024. L’euro est la 2ème monnaie mondiale, loin derrière le dollar. Il représente près de 20% des réserves de change. Les détracteurs de l’euro affirment souvent que cette monnaie unique a plombé la balance commerciale française, aujourd’hui lourdement déficitaire. En adhérant à cette monnaie commune, la France – comme les 18 autres pays de la zone euro – a effectivement délégué sa politique monétaire à la BCE et n’a donc plus la possibilité de dévaluer sa monnaie, autrement dit d’en baisser la valeur pour devenir plus compétitive. Un des points positifs de l’euro est qu’il règle les habituelles crises de change par exemple.

 

Aurélia Rotolo

Après une classe préparatoire provinciale à Nîmes, je fais aujourd'hui partie du programme GMT (Global Mobility Track) d'Audencia BS. Dorénavant mon nouveau challenge est de vous aider à réussir en prépa que ce soit en langues, en géopolitique ou même en méthodologie :)

Vous pourriez aussi aimer