L’actualité en bref – Semaine du 20 au 26 septembre 2022

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour notre rendez-vous hebdomadaire, marqué cette semaine par la fin du projet de fusion entre TF1 et M6, le relèvement des taux directeurs de la FED et le plan Electronique 2030 d’E. Macron.

 

TF1-M6, un mariage avorté

C’est sûrement la nouvelle la plus important de la semaine, car après des mois de discussions les actionnaires de TF1 et M6 ont annoncé publiquement avoir pris la décision de renoncer à la fusion des deux premiers groupes de télévision français. Cet échec est en partie lié au rapport de l’Autorité de la concurrence qui avait explicitement indiqué aux deux groupes que la fusion serait autorisé si et seulement s’ils se défaisaient de l’une des chaînes-phares des deux groupes, soit TF1, soit M6.  Une amputation dont chacune des parties estimait qu’elle viderait la fusion de son intérêt. En effet, si fusion il y’avait eu, les deux groupes auraient occupé une position ultradominante sur le marché de l’audiovisuelle (40% de parts de marché) ainsi que sur celui de la publicité (71%).

Source : https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/09/19/tf1-m6-la-television-face-a-la-revolution-des-plates-formes_6142243_3232.html

 

La FED prend la décision de relever ses taux directeurs de 0,75 point

Pour la troisième fois de l’année, la banque centrale américaine a décidé d’augmenter ses taux directeurs pour atteindre une fourchette comprise entre 3 et 3,25%. La FED « anticipe que des hausses supplémentaires seront nécessaires », en raison d’une inflation toujours élevée et difficile à maîtriser. L’inflation sur l’année est désormais attendue à 5,4% contre 5,2% envisagés par l’institution jusqu’à présent. De plus, elle prévoit désormais une croissance quasi nulle pour 2022 (+0,2%) contre 1,7% prévu en juin 2022. Cette nouvelle n’a pas manqué d’ébranler les marchés financiers et les différentes bourses mondiales sont dans le rouge cette semaine.

Source : https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/les-bourses-europeennes-deprimees-par-la-fed-1805827

 

Les administrations publiques françaises s’enrichissent en 2021

La situation patrimoniale des administrations publiques s’est améliorée en 2021 après la déconvenue du Covid. En effet, suite à des effets de valorisation, la valeur du patrimoine net public de la France a atteint 471 milliards d’euros à la fin 2021. Ce montant correspond à la différence entre l’actif et le passif des administrations. Entre 2020 et 2021, le patrimoine net a augmenté de 147 milliards d’euros et est passé de 14% à 18,8% du PIB. Si la valeur du patrimoine net des administrations publiques est passée de 28 % du PIB en 1995 à 58 % en 2007, elle enregistre une baisse de 40 points depuis, sur fond d’explosion du passif. La crise financière reste un point de rupture indépassable.

Source : https://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/pourquoi-les-administrations-publiques-se-sont-enrichies-en-2021-1787850

 

En France, un investissement historique de 16 milliards d’euros dans la filière électronique

Emmanuel M acron a présenté au courant de l’été son plan Electronique 2030. Et le moins que l’on puisse dire c’est que malgré la fin du « quoi qu’il en coûte », le président a mis les moyens. Dans ce plan, plus de 10 milliards d’euros seront injectés dans l’industrie électronique pour la création de plus de dix nouvelles usines ou lignes de production. Cela devrait contribuer à augmenter la production en France de 30% à horizon 5 ans. De plus, 800 millions seront consacrés à la recherche dans ce secteur et 50 millions dans la formation pour remédier à la pénurie de main d’œuvre. Depuis fin 2021, 5 milliards d’euros issus du plan France 2030 ont déjà été attribués à la filière électronique.

Source : https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/09/18/en-france-un-investissement-historique-de-16-milliards-d-euros-dans-la-filiere-electronique_6142152_3234.html

 

Google va devoir payer une amende de 4,1 milliards d’euros à la justice européenne

Google n’a pas réussi à faire annuler l’amende record de 4,3 milliards d’euros infligée par l’Union Européenne en 2018 pour avoir abusé de la position dominante de son système d’exploitation Android. L’amende a uniquement été réduite de 200 millions d’euros afin de mieux tenir compte de la gravité et de la durée de l’infraction.

Source : https://www.lemonde.fr/pixels/article/2022/09/14/concurrence-google-echoue-a-faire-annuler-une-amende-record-devant-la-justice-europeenne_6141575_4408996.html

Damien Copitet

Je suis étudiant à SKEMA BS après deux années de classe préparatoire au lycée Gaston Berger (Lille). Nous nous retrouvons toutes les semaines pour l'actualité en bref

Vous pourriez aussi aimer