BSB DIJON EN 5 POINTS (LIVE DU 13/05)

BSB Dijon en 5 points
Retour sur le Live du 13/05

Le 13/05, nous organisions un Live sur Instagram avec Noémie et Margerie, deux étudiantes de BSB Dijon, qui nous parlaient de leurs expériences étudiante et professionnelle dans le cadre de leur cursus. Retour sur les 5 infos essentielles de nos échanges.

Comment se passe la vie en L3 à BSB ?

On a une intégration en Septembre avec un ensemble d’événements étudiants pour souder la nouvelle promo. Cet esprit est vraiment dans l’ADN de l’école et c’est ce qu’on découvre dès le début, lors de la rentrée. Nous sommes aussi vite amenés à nous connaître et à collaborer ensemble dans le cadre de l’Innovation Sprint, un challenge de 3 jours pendant lequel nous sommes répartis en équipes de 6 étudiants plancher sur différentes problématiques soumises par 3 entreprises de renom. Cette année c’était le Club Med, Mondelez International et Véolia. C’est aussi au cours de ce challenge que l’école veut nous faire prendre conscience de ce que représente un Game Changer (la nouvelle baseline de l’école). Donc une vie étudiante très riche dès le début !

Viennent ensuite les campagnes pour les bureaux (BDE, BDA, BDS) jusqu’à l’élection, en décembre. Tout au long du semestre, les associations organisent de nombreuses activités, un planning est publié sur le groupe de promo chaque dimanche soir.

Campus de la prestigieuse Université McGill (Montréal, Canada) avec laquelle BSB Dijon propose un échange en Master.

L’international à BSB, c’est comment ?

À partir du S3 (Septembre de la deuxième année) il y a la possibilité de partir à l’étranger. Ceux qui souhaitent effectuer un Double Diplôme en Master 2 et qui font le parcours International Manager, par exemple, partent au S3. Les autres peuvent faire une année de césure et partent après. Les sélections pour les universités partenaires se font selon nos scores au TOEIC et le parcours et les notes des étudiants de BSB.

30 étudiants ont la possibilité de partir un semestre dans la prestigieuse université McGill (Montréal, Canada) au premier semestre de M1. Les matières abordées sont axées autour de la sociologie, des sciences politiques ou encore de philosophie et les étudiants de BSB se retrouvent donc au milieu des 40.000 étudiants internationaux que compte cette université, c’est une toute autre ambiance ! Ces étudiants sont sélectionnés par BSB sur l’excellence de leurs résultats académiques et leurs scores d’anglais. Gros avantage pour les étudiants : il n’y a aucun frais de scolarité supplémentaire ! Pour cet échange, les dossiers sont sélectionnées par leur soin, toujours sur la base des scores TOEIC, des notes, de la motivation des étudiants.


On parle beaucoup de BSB Dijon comme une vraie école familiale, concrètement ça donne quoi ?

Tout à fait, les effectifs sont vraiment raisonnables, les cours ne se font pas en grands amphis et les professeurs sont à l’écoute et surtout sont très disponibles. C’est vraiment dans la continuité pédagogique de la prépa ! À titre personnel, un lien particulier s’est créé avec une de mes professeurs (dixit Margerie), qui me suit vraiment et est très investie dans mon parcours, il y a ce sentiment d’être dans le solidaire au quotidien, bien loin des clichés qu’on peut éventuellement avoir en rentrant en école de commerce.

Pour les timides, pas de panique ! Tout est mis en place pour qu’on fasse beaucoup de rencontres (événements associatifs, cours, séminaires, WEI etc.).

Pour les recherches de stage, il y a tout un système qui aide les étudiants à trouver ce qui leur convient, avec le réseau des anciens BSB Dijon qui sont très solidaires, le Carreer Center etc. Même Stéphan Bourcieu, notre Directeur Général, repartage nos publications sur LinkedIn pour nous recommander et nous aider dans nos recherches !


Dijon, c’est comment ?

En toute honnêteté, j’aime beaucoup la vile (dixit Noémie) ! C’est une petite ville, très mignonne où tout se fait à pied. L’école a justement cet avantage d’être directement en centre ville, à une dizaine de minutes à pied de la gare, contrairement à d’autres écoles qui ont un campus excentré et plus difficile d’accès. En tant que fille c’est aussi très appréciable car Dijon est une ville très sûre, je n’ai jamais été embêtée dans la rue en rentrant de soirée par exemple ! Le cadre de vie est donc très agréable, on est tous globalement agréablement surpris.

« Game Changer » à BSB Dijon, ça donne quoi ?

C’est vraiment la philosophie de l’école ! C’est répercuté par les professeurs dans leur manière de faire, dans leur manière de nous inculquer les valeurs des entreprises et aussi au niveau des matières. BSB nous permet d’avoir un large panel de conférences spécialisées (ex : fondateur du Slip Français, fondatrice de Gemmyo) dans lesquelles des invités viennent nous raconter leur parcours entrepreneurial, leurs domaines et leur manière d’avancer au quotidien. Il y a cette dimension entrepreneuriale très forte à BSB, notamment grâce au TEG (The Entrepreneurial Garden), l’incubateur de BSB qui permet aux étudiants de l’école de monter et de développer leur projet avec différentes opérations qui sont mises en place tout au long de l’année (apéro-pitch, conférences etc.)


Pour plus d’infos sur BSB Dijon, ça se passe ici.

Pour plus de conseils au quotidien, retrouvez-nous sur Snapchat : mister_prepa

Benjamin Hautin

Etudiant à emlyon et fondateur du média, je m'occupe principalement des relations avec les Grandes Ecoles et du contenu en culture générale. Mon mot d'ordre : que chacun d'entre vous puisse viser les écoles de ses rêves, peu importe son lycée d'origine !

Vous pourriez aussi aimer :
Cette semaine l’actu en bref vous présente 4 fait d’éco et 4 de géopo qui ont rythmé l’actualité internationale la…