L’actualité en bref – Semaine du 28 septembre au 04 octobre 2021

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour notre rendez-vous hebdomadaire, marqué cette semaine par le plafonnement de la facture énergétique, le tournant de Ford dans la transition électrique et la réforme monétaire de la monnaie vénézuélienne.

 

La monnaie vénézuélienne souffre de l’hyperinflation 

Vendredi 1er octobre, minuit, la monnaie vénézuélienne perd six zéro suite à la réforme monétaire engagée par Nicolas Maduro dont l’objectif est de contrer l’hyperinflation et de mettre un coup de fouet à l’économie, dont le PIB a perdu 70% de sa valeur depuis 2013. Le Venezuela, en crise depuis 2008 n’a cessé d’ajuster sa monnaie en commençant par le bolivar, puis le bolivar fort, le Bolivar souverain et maintenant le bolivar digital. Ainsi, le bolivar digital a en tout perdu 14 zéros. Aloes que le ticket de bus valait 1 million de bolívars (soit l’équivalent de 0,25 centime de dollar), il vaut désormais 1 bolivar.

Source: https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/10/01/la-monnaie-venezuelienne-minee-par-l-hyperinflation-perd-six-zeros_6096793_3234.html

 

Jean Castex bloque le prix du gaz et plafonne celui de l’électricité

Suite à la flambée de la facture énergétique et à quelques mois de la présidentielle, l’exécutif s’est senti contraint de mettre en place d’autres mesures que le « chèque énergie » pour éviter une nouvelle crise sociale. Sur le plateau de TF1, le premier ministre a annoncé un gel des tarifs réglementées du gaz pour les sept prochains mois ainsi qu’un plafonnement de la hausse des prix de l’électricité à 4% pour le consommateur jusqu’en février 2023, via une forte baisse d’impôt, appelé « bouclier tarifaire ». Concrètement cette mesure est un lissage car l’augmentation va être répartie sur une période plus longue en attendant, comme l’a dit Jean Castex la dégringole des prix du gaz à partir d’avril.

Source : https://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/pouvoir-dachat-jean-castex-bloque-le-prix-du-gaz-et-plafonne-la-hausse-de-lelectricite-1351018

 

Ford investit 11,4 milliards de dollars, un record en 118 années d’existence

Ford semble avoir sincèrement pris le tournant de la voiture électrique puisque le géant américain a décidé d’investir plus de 10 milliards de dollars dans la transition électrique, en annonçant la création de quatre usines aux États-Unis avec à la clé la création de 11 000 emplois à l’horizon 2025. Cet investissement soutient « l’objectif à plus long terme de l’entreprise de créer un écosystème de fabrication américain durable et d’accélérer ses progrès vers la neutralité carbone (…) conformément à l’accord de Paris sur le climat » 

Source : https://www.lemonde.fr/international/article/2021/09/28/ford-investit-11-4-milliards-de-dollars-dans-la-transition-electrique_6096262_3210.html

 

La production industrielle continue de progresser

C’est une bonne nouvelle pour l’industrie française puisque pour le troisième mois consécutif, l’activité industrielle a progressé de 1% en août. C’est dans le secteur pharmaceutique que cette dernière a le plus progressé (14,3%) puis dans les produits informatiques, électroniques et optiques (10,4%) ainsi que l’automobile (9,7%). Des secteurs demeurent dans le bas tableau notamment les bateaux, le ferroviaire, les avions ou encore le spatial. Néanmoins toutes les plaies ne sont pas cicatrisées car la production industrielle reste inférieure de 3,9% à son niveau de février 2020

Source : https://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/la-production-industrielle-progresse-pour-le-troisieme-mois-consecutif-1352113

 

La production de pétrole ne va pas augmenter significativement

L’OPEP+ a annoncé cette semaine reconduire la stratégie d’augmentation modeste de la production de pétrole, une nouvelle qui contrarie quelque peu les marchés qui espéraient vraiment une accélération de la production car la surchauffe des prix est bien présente. En effet, les cours du pétrole atteignent plus de 80 dollars, un niveau que l’on n’avait pas atteint depuis 2014. Rappelons qu’au plus fort de la crise sanitaire, le prix du baril était descendu sous la barre symbolique des 20 dollars. Une dernière étude de Goldman Sachs estime que le Brent devrait s’envoler vers les 90 dollars d’ici à la fin de l’année.

Source : https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/10/04/petrole-l-opep-annonce-qu-elle-n-augmentera-pas-significativement-la-production-les-prix-s-envolent_6097096_3234.html

Damien Copitet

Je suis étudiant à SKEMA BS après deux années de classe préparatoire au lycée Gaston Berger (Lille). Nous nous retrouvons toutes les semaines pour l'actualité en bref, tous les mois pour les news écolo et très régulièrement pour la publication d'articles économiques donc SWIPE UPP

Vous pourriez aussi aimer