L’actualité espagnole du 26 septembre au 02 octobre

Une partie des épreuves de langues aux concours est basée sur la civilisation et l’actualité. Pour t’aider à mieux connaître l’actualité, nous te proposons dans cet article de revoir ce qui s’est passé en Amérique Latine et en Espagne durant la semaine du 26 septembre au 02 octobre.

 

Le gazoduc Midcat : tension entre la France et l’Espagne

En 2003, un projet pour construire un gazoduc reliant l’Espagne et la France voit le jour. Il permettrait à la péninsule ibérique de trouver de nouvelles alternatives au gaz français, car la nouvelle source de gaz viendrait de l’Algérie et les deux pays pourraient en bénéficier. En 2019, le projet a été stoppé à cause de protestations sur son impact environnemental.

C’est la guerre en Ukraine et la crise énergétique qui ont relancé le projet. Pourtant, la France s’oppose aujourd’hui à ce projet. En voici les raisons :

  • Son coût et la durée des travaux: cela coûterait à la France 440 millions d’euro et la durée des travaux et de trois ou quatre ans. Le président français préfère se concentrer sur l’hiver de cette année et non les prochains.
  • Nous n’en avons pas besoin toujours selon le président français : « nous avons besoin de plus d’interconnexions électriques et non d’interconnexions gazières ».

En mai, Ursula Von Der Leyen, la présidente de la commission européenne, comptait sur cette construction pour réduire la dépendance au gaz russe. L’Espagne croise les doigts pour que la commission européenne passe ce projet sous le titre d’intérêt communautaire afin de continuer les travaux sans l’accord de la France.

Dans le futur, l’Espagne a comme projet d’utiliser cette infrastructure pour exporter de l’hydrogène vert, une alternative au gaz.

 

Cuba devient-il un pays progressiste ?

Lors du changement de sa Constitution en 2018, l’île voulait y inscrire le mariage homosexuel et la GPA. La majorité des personnes interrogées étaient contre ce changement. Cela a provoqué des manifestations et l’Assemblée nationale a décidé que ce changement inclura une modification du code de la famille grâce à une concertation populaire qui devra l’influencer. Par la suite un référendum devra être organisé pour approuver cette modification ou non.

Le jour du vote, le 26 septembre 2022, le code de la famille contenait l’autorisation du mariage homosexuel et de la GPA. Le oui a obtenu 66,87% des voies avec une participation de 74%. C’est un grand moment pour Cuba : c’est la première fois que le peuple est appelé à voter sur une loi. Cela était réservé aux textes constitutionnels. De plus, Cuba est un pays encore enfermé dans le machisme et l’homophobie donc cela représente une grande avancée.

En savoir plus sur certaines manifestations à Cuba ici.

 

Une réouverture des frontières entre le Venezuela et la Colombie

Lorsque Gustavo Petro est élu président de la Colombie le 7 aout 2022, celui-ci avait pour ambition de reformer les relations avec ses pays voisins. En effet, Les frontières entre la Colombie et le Venezuela sont fermées depuis 2015 à cause d’une crise diplomatique, humanitaire et migratoire.

La fermeture des frontières avait augmenté le taux de mortalité avec des personnes empruntant des chemins risqués pour traverser les frontières. Ces chemins étaient souvent contrôlés par des groupes armés.

Le 26 septembre, à 12h35, les habitants de ces deux pays ont pu voir des camions de transport de marchandises passés d’un pays à un autre. Les frontières sont petit à petit ouvertes grâce à des discussions entre Gustavo Petro et Nicolas Maduro, le président du Venezuela. Mais seul ces camions peuvent pour l’instant passer.

Les relations diplomatiques entre les deux pays ont aussi repris puisque des ambassadeurs se sont installés dans leur capitale.

En savoir plus sur l’actualité de mois de septembre ici.

 

Une avant-première du mois d’octobre : le début des élections présidentielles au Brésil

En début de mois, le 02 octobre, le premier tour des élections présidentielles au Brésil a eu lieu. C’est Lula qui a remporté le premier tour avec 48,43% des voies, suivi de Jair Bolsonaro qui a obtenu 43,2% des votes. Les résultats sont plus serrés que ce que les sondages prévoyaient. En effet, ils déclaraient déjà Lula gagnant avec plus de la majorité des votes.

Le même soir, Lula faisait un discours dans lequel il se disait déjà gagnant du deuxième tour. Pourtant il va falloir qu’il arrive à convaincre l’électorat des deux autres candidats éliminés qui se sont présentés : Ciro Gomes son rival du centre droit et Simone Tebet faisant partie du centre gauche.

 

 

 

Vous pourriez aussi aimer