L’actualité mensuelle au Royaume-Uni : Octobre

Dans cet article, nous détaillons les faits divers marquants survenus au Royaume-Uni pendant le mois d’octobre.

 

Lire plus :

L’actualité mensuelle au Royaume-Uni : Août

L’actualité mensuelle au Royaume-Uni : Septembre

 

L’Écosse promet d’investir en conséquence pour son indépendance

La Première Ministre écossaise Nicola Sturgeon a récemment annoncé qu’elle allait investir en conséquence afin de construire une Écosse indépendante. Dans sa déclaration, elle évoque un investissement massif avoisinant les 20 milliards de livres pour bâtir un État fondé sur les énergies renouvelables. La dirigeante a prétendu que cette somme proviendrait de revenus pétroliers et d’emprunts. Dans son discours, elle promet, entre-autres, d’atteindre la neutralité carbone et de combattre la pauvreté : « Des fonds comme ceux-là peuvent soutenir un programme massif pour décarboner les logements, réduire les factures d’énergie et combattre la pauvreté. Ils pourraient financer des milliers de logements supplémentaires, être investis dans des projets locaux d’énergie renouvelable et aider les communautés. Ces investissements donneront le coup d’envoi d’une croissance durable dont notre nation fraîchement indépendante aura besoin ». Néanmoins si le projet semble alléchant, Londres s’y oppose déjà en refusant l’organisation d’un nouveau référendum pour l’indépendance de l’Écosse. Sturgeon avait cependant anticipé ce désaccord et c’est la raison pour laquelle elle s’est directement attaquée à la Cour suprême qui étudiera le dossier plus en profondeur.

 

Les militantes qui ont aspergé le tableau de Van Gogh face à la Justice

Les trois militantes du mouvement Just Stop Oil ont comparu devant un tribunal. Ces dernières ont plaidé non-coupables. Le tableau n’est pas endommagé, seul le cadre a été légèrement abimé. Ces actes de l’organisation Just Stop Oil se multiplient alors que la Première Ministre a décidé d’accélérer l’exploitation d’hydrocarbures dans un contexte de crise énergétique mondiale.  Les trois militantes ont été remises en liberté à condition qu’elles ne pénètrent plus dans l’enceinte d’un musée ou d’une galerie d’art. Le juge lors de l’audience a affirmé : « Le tribunal ne vous empêchera pas de protester légalement là où le ministre de l’Intérieur a accusé ces actes, d’actes de « guérilla ».

 

Lire plus : L’actualité mensuelle allemande : Octobre

 

La Première Ministre britannique annonce sa démission

Liz Truss n’aura tenu qu’un mois et demi à la tête du Royaume-Uni. Critiquée de s’être isolée et d’avoir fait plonger les finances britanniques, cette dernière a annoncé sa démission lors d’une prise de parole ce jeudi. Selon Agnès Alexandre-Collier, professeur de civilisation et de politique britannique à l’université de Bourgogne, sa position était « assez intenable », dans la mesure où Liz Truss se trouvait « entre l’humiliation de devoir renoncer à tout et le fait de s’accrocher à un poste pour lequel elle n’a plus aucune pertinence », car « le gouvernement mène une politique inverse à ce qu’elle a préconisé. La dirigeante britannique s’est exprimée à ce sujet : « Je suis entrée en fonction à une époque de grande instabilité économique et internationale. Les familles et les entreprises s’inquiétaient de savoir comment payer leurs factures. Nous avons obtenu des résultats sur les factures d’énergie (…). Je reconnais cependant qu’étant donné la situation, je ne peux pas remplir le mandat sur lequel j’ai été élue par le parti conservateur ».

 

Lire plus : L’actualité mensuelle aux Etats-Unis : Octobre

 

Boris Johnson de retour à Londres pour reconquérir Downing Street

Johnson a écourté ses vacances aux Caraïbes pour revêtir le bleu de chauffe. Désormais, trois noms se distinguent pour devenir Premier Ministre : Penny Mordaunt l’actuel ministre des Relations avec le Parlement, Rishi Sunak l’ancien ministre des Finances, et donc Boris Jonhson l’ancien Premier Ministre. Si l’ex-Premier Ministre n’est pas encore un candidat officiel, il a cependant affirmé être « prêt » lors d’une réunion avec ses soutiens, selon le député James Duddridge. De surcroît, il aurait déjà recueilli 71 parrainages sur les 100 nécessaires pour pouvoir se présenter. Rishi Sunak, resté dans l’ombre après sa défaite contre Liz Truss en septembre dernier, possède quant à lui déjà les 100 parrainages requis et semble être le candidat le plus à même de succéder à Liz Truss. Dominic Raab, ancien vice-premier ministre et ministre de la justice du Royaume-Uni a déclaré sur Sky News : « Je suis sûr que Rishi Sunak va se présenter. C’est le candidat idéal. Si vous regardez le défi économique que nous avons, il est celui qui a toujours eu raison sur ce dont nous avons besoin. Nous ne pouvons pas revenir en arrière. Nous ne pouvons pas avoir un autre épisode du feuilleton du partygate ». L’ancien chef du parti conservateur, William Hague, est lui aussi sceptique quant au retour de Boris Johnson. Selon lui, cela mènerait à une « spirale de la mort sans précédente » pour le parti. Il a ajouté sur Times Radio : « C’est probablement la pire idée que j’ai entendue depuis 46 ans que je suis membre du parti conservateur ».

Felix Derville

Rédacteur chez Mister Prépa après deux années de CPGE ECS au Lycée St-Just, j'ai pour but de promouvoir l'égalité des chances à travers mes articles.

Vous pourriez aussi aimer