Aimer : les meilleures références littéraires et philosophiques

Alors que la rentrée approche, vous vous demandez sûrement comment concilier CG et été. Il faut d’ores et déjà avoir en tête que l’année qui vous attend risque d’être chargée et que le mois d’août est un bon moment pour commencer à réfléchir sur le thème de culture générale de cette année : « aimer ». Si vous ne savez pas par où commencer, pas de panique, voici une liste de livres à la fois utiles et agréables à lire !

 

Lire plus : Tout ce qu’il faut savoir sur “aimer” le thème de CG 2022

 

1.Les œuvres littéraires essentielles pour pouvoir illustrer ses dissertations.

Julie ou La nouvelle Héloïse, Jean-Jacques Rousseau, 1761

Et si sans le trouble qu’apporte la passion amoureuse, on ne pouvait être heureux ? Telle est la question que pose Rousseau dans ce roman épistolaire décrivant la vie de Julie d’Etange de son premier amour à son mariage paisible mais mortellement ennuyeux.

Orgueil et préjugé, Jane Austen, 1813

Le premier roman de Jane Austen nous narre l’histoire d’Elizabeth Bennet et de sa famille dans leur quête de mariage pour leurs quatre filles. Ce roman met en avant deux sentiments qui se mêlent à l’amour et le dépassent parfois : l’Orgueil qui pousse à rejeter ceux qu’on aime mais qu’on ne juge pas suffisamment bien pour soi et le préjugé qui empêche d’aller vers ceux qu’on pourrait pourtant aimer.

 On ne badine pas avec l’amour, Alfred De Musset, 1834

Ce drame adolescent mettant en scène deux cousins : Camille et Perdican s’aimant depuis l’enfance nous amène à questionner la qualité de verbe d’action du terme aimer. En effet, alors que les deux protagonistes cherchent à s’affranchir de leur amour, une question subsiste : peut-on choisir d’aimer et surtout de cesser d’aimer ?

Albertine disparue, Marcel Proust, 1925

En plus d’être très apprécié par les professeurs de français, ce roman décrit toute la souffrance amoureuse que cause la perte de l’être aimé. À travers le deuil amoureux du narrateur, c’est tout le tumulte des sentiments amoureux qui est analysé.

Belle du seigneur, Albert Cohen, 1968

Dans ce roman, le séducteur Solal décide de conquérir la belle Ariane mariée à l’insipide Adrien. Alors que la nature passionnelle de leur relation fait croire au lecteur qu’il est face à une énième relation d’amour avec un grand A, Albert Cohen met en avant l’érosion des sentiments des deux protagonistes.

 

2.Les œuvres philosophiques pour réfléchir au thème et à ses interprétations.

Le banquet, Platon, 380 avant J-C

Texte fondateur et essentiel pour ce thème, ce dialogue platonicien amène à réfléchir sur la nature de l’amour. Il révèle différentes conceptions de l’amour dont le célèbre mythe d’Aristophane qui a laissé à la postérité la notion d’âme sœur et finit par nous révéler la vision socratique de l’amour : celui-ci serait issu d’un manque et viserait le beau.

 De l’amour, Stendhal, 1822

C’est dans cet ouvrage que Stendhal après avoir expliqué les différentes étapes de l’amour décrit le processus de cristallisation : on projette dans ceux qu’on aime notre idéal. Par la suite, Stendhal dresse une analyse plus sociologique de l’amour en comparant les mœurs de divers pays et en revenant sur leur mythologie amoureuse.

L’amour et l’occident, Denis de Rougemont, 1939

Après avoir analysé le concept d’amour-passion spinoziste, Rougemont retrace l’origine religieuse et historique de cette vision de l’amour. Ce livre est d’autant plus intéressant qu’il retrace plusieurs mythes et finit par opposer l’amour-passion à l’amour qui apporte l’épanouissement : l’agapè.

L’art d’aimer, Erich Fromm, 1956

Le psychanalyste s’affranchit de la conception classique de l’amour comme sentiment incontrôlable. Au contraire, celui-ci n’est pas une marchandise que l’on possède, pour l’atteindre il est nécessaire d’apprendre à s’aimer. Sa thèse bien que litigieuse amène à mettre en doute nos préjugés sur l’amour.

Le pur amour de Platon à Lacan, Jacques Le Brun, 2002

Ce livre, bien qu’assez long, a le mérite de retracer l’histoire du concept de pur amour de l’antiquité au monde moderne. Il permet ainsi d’avoir une vision d’ensemble sur le thème et de bien comprendre les enjeux et les débats qu’il a entrainé.

 

N’hésitez pas à lire ces livres un crayon à la main pour noter les citations qui vous inspirent dans la perspective des dissertations de l’an prochain.

Vous pourriez aussi aimer