Allemand : la déclinaison de l’article, du nom et de l’adjectif

 

 

En allemand, il est très important de maîtriser sur le bout des doigts ces trois types de déclinaisons. En effet, elles peuvent être source d’erreurs et celles-ci coûtent cher au concours.

 

Les différents cas de déclinaisons

 

Tableau de déclinaisons de l’article défini (à connaître par cœur)

 

 

M

F

N

P

N

der

die

das

die

A

den

die

das

die

D

dem

der

dem

den + n au nom

G

des +s au nom

der

des + s au nom

der

 

Tableau de déclinaisons de l’article indéfini (à connaître par cœur)

 

 

M

F

N

P

N

ein

eine

ein

(keine)

A

einen

eine

ein

(keine)

D

einem

einer

einem

(keinen) +N

G

eines +S

einer

eines +S

(keiner)

   

1er cas : le nominatif

 

On l’utilise dans le cas du sujet et de l’attribut du sujet. De plus, il est utlisé des deux côtés du verbe sein et du verbe bleiben, entre autre.

 

Exemple : Die Blume ist blau (la fleur est bleue)

Das ist mein Freund : c’est mon ami. La déclinaison du mein reste au nominatif à cause de la présence du verbe être

 

2ème cas : l’accusatif 

 

On utilise l’accusatif lorsque l’on est en présence d’un COD. Certaines prépositions sont aussi obligatoirement suivies de l’accusatif : durch, für, gegen, ohne, um. De plus, certains verbes régissent l’accusatif comme : jemanden fragen (demander qc à qqn), kochen (cuisinier), mögen (aimer).

 

L’accusatif s’utilise aussi avec les prépositions spatiales (in, an, auf, über, unter, vor, hinter, neben, zwischen) lorsque celles-ci sont utilisées pour indiquer un déplacement.

Exemple : ich gehe in die Stadt (car c’est un déplacement donc on utilise l’accusatif, et le nom Stadt est féminin)

 

3ème cas : datif

 

Le datif s’utilise en présence d’un COI, de certaines prépositions : aus, bei, mit, nach zeit, von, zu. En outre, des verbes comme gehören (appartenir) ou encore helfen (aider) sont aussi suivis automatiquement du datif.

 

PS : les pronoms possessifs se déclinent comme les articles indéfinis.

Exemple :

  • Ich helfe meiner Freundin : j’aide mon amie. Die Freundin étant féminin, la présence du COI nous oblige à utliser un datif féminin, qui correspond à der.

 

  • Ich bin mit meinem Son : je suis avec mon fils : Sohn étant un nom masculin, on est obligé d’utiliser un datif masculin du fait de la présence du mit.)

 

Pour les prépositions spatiales, le datif s’utilise lorsque l’on est au locatif (pas de déplacement, c’est une position fixe)

Exemple : Wir wohnen in der Stadt (car Stadt est un nom féminin, et nous avons ici un locatif donc nous utilisons un datif féminin)

 

4ème cas : le génitif

 

Le génitif s’utilise quand on est en présence d’un complément du nom.

Exemple : Das ist das Haus meiner Freundin (c’est la maison de mon amie : on est ici en présence d’un génitif féminin, qui se décline donc en meiner)

 

La déclinaison du nom :

 

Le nom est aussi dans quelques cas décliné. Au datif pluriel, on rajoute un n au nom (ich wohne mit meinen FreudeN : j’habite avec mes amis)

On rajoute aussi un s au génitif masuclin et neutre.

 

Le génitif saxon :

 

Le génitif saxon ne peut être utilisé que avec des noms propres sans articles. On rajoute simplement un s au nom, sans apostrophe contrairement à l’anglais. L’apostrophe est présent uniquement lorsque le nom se fini par un s.

 

Exemple : Manons Freunde, mais Louis’ Blume. (les amis de Manon, mais la fleur de Louis avec seulement un apostrophe car louis se finit par un s)

 

La déclinaison de l’adjectif

 

Tout d’abord, il y a deux cas à distinguer :

 

  • L’adjectif attribut ne se décline jamais
  • L’adjectif épithète quant à lui, se décline.

 

La déclinaison de l’adjectif épithète

 

Pour décliner l’adjectif épithète, il y a plusieurs choses à considérer. Tout d’abord, il faut savoir face à quel type de déterminant on se trouve (article défini, indéfini, sans article). Ensuite il faut savoir le genre du groupe nominal. Enfin, il ne reste plus qu’à apprendre les tableaux par cœur et appliquer la méthode pour savoir dans quel tableau nous sommes (voir ci-dessous)

 

1er tableau : la déclinaison après un article défini (der, dieser, jener, welcher, jeder, alle)

 

 

M

F

N

P

N

-e

-e

-e

-en

A

-en

-e

-e

-en

D

-en

-en

-en

-en + N

G

-en + S

-en

-en

-en

 

  • Exemple : Der kleine Mann ist schön. (Mann est un nom masculin, et le verbe être est suivi du nominatif avant et après, on a donc ici un nominatif masuclin, qui se décline en –e)

 

2ème tableau : la déclinaison après un article indéfini

 

 

M

F

N

P

N

-er

-e

-es

-en

A

-en

-e

-es

-en

D

-en

-en

-en

-en

G

-en + S

-en

-en +S

en

 

  • Ich habe ein schönes Geschenk gakauft. (ici Geschenk est un nom neutre, et nous sommes en présence d’un COD, donc à l’accusatif. On décline donc l’adjectif en tant qu’adjectif accusatif neutre, soit -es)
  • Er ist einen kleiner Mann. (Mann est un nom masculin, et le verbe être est toujours suivi du nominatif. On est donc ici en présence d’un nominatif masuclin, l’adjectif se décline donc en -er).

 

3ème tableau : la déclinaison quand il n’y a pas d’article

 

 

M

F

N

P

N

-er

-e

-es

-e

A

-en

-e

-es

-e

D

-em

-er

-em

-en + N

G

-en +S

-er

-en +S

-er

 

  • Ich mag deutsches Bier (on a ici un nom neutre, et on est en présence d’un COD, on décline donc l’adjectif en tant qu’adjectif accusatif neutre, donc en -es).

 

Pour apprendre facilement ces tableaux, vous pouvez les apprendre par couleur en surligant les cases qui ont la même déclinaison dans le même tableau. Si vous êtes visuels, vous vous rendrez vite compte qu’il n’y pas tant de différence que ça (appart le dernier), car beaucoup d’adjectifs se déclinent en -en.

 

 

 

 

 

Ambre Billy

Actuellement élève à GEM, j'ai à coeur de transmettre mes connaissances apprises durant ces deux dernières années afin d'aider le plus possible les étudiants.

Vous pourriez aussi aimer