Allemand : le subjonctif II

Le subjonctif II en allemand est un point très important de la grammaire. En effet, il permet de traduire le caractère irréel / imaginaire d’une action, c’est-à-dire le conditionnel français. De plus, on l’utilise pour des souhaits, des regrets, des formules de politesse, etc … Il faut donc absolument maîtriser ce point !

 

Le subjonctif II au présent

Le subjonctif II au présent se présente sous deux formes : la forme simple et la forme composée. La forme simple e construit avec le radical du prétérit, auquel on ajoute un -e, et pour les verbes forts qui ont une voyelle, un Umlaut. Vous trouverez ci-dessous la conjugaison des principaux verbes.

 

Les auxiliaires

Infinitif

Sein

Haben

Werden

Prétérit

war

hat

wurde

Subjonctif II

wäre

hätte

würde

 

Verbes de modalités

Infinitif

Müssen

Dürfen

Sollen

Wollen

Können

Mögen

Prétérit

Musste

durfte

sollte

wollte

konnte

Mochte

Subjonctif II

müsste

dürfte

sollte

wollte

könnte

möchte

 

Verbes forts

Infinitif

Helfen

Laufen

Schreiben

prétérit

half

lief

schrieb

Subjonctif II

hälfe

liefe

schriebe

Concernant les verbes faibles, il n’y a aucune distinction entre la conjugaison du verbe au prétérit et celle au subjonctif II.

Enfin, la forme composée s’utilise assez souvent à la place de la forme simple. Vous pouvez aussi vous servir de cette règle pour reconnaître un subjonctif dans une version. La forme composée se forme avec würde + infinitif du verbe. Cela permet aussi de se tromper moins souvent (en thème ou en essai par exemple) dans vos conjugaisons de verbe au subjonctif II.

 

Exemple :

  • Il serait trop tard : Es wäre zu spat.
  • Si j’étais riche, j’achèterais une grande maison : Wenn ich reich wäre, würde ich ein grobes Haus kaufen.

 

Le subjonctif II au passé

La construction du subjonctif II passé est plutôt simple comparée à celle du présent. En effet, il suffit simplement de conjuguer l’auxiliaire au subjonctif II (cf. tableau au-dessus) et de mettre la conjugaison du verbe au parfait. On a donc : hätte / wäre + participe passé.

Exemple :

  • Si tu étais venu, nous serions allés ensemble à Berlin : Wenn du gekommen wärst, würden wir zusammen nach Berlin fahren.

 

Le souhait

Parmi les usages les plus fréquents du subjonctif II, on y retrouve le souhait. En effet, la construction si seulement … se traduit en allemand par Wenn … avec un verbe au subjonctif II. Une raison de plus de maîtriser cette règle, car les traductions de souhaits sont fréquentes en thème littéraire dans l’épreuve Elvi !

 

Exemple :

  • Si seulement je pouvais être plus souvent chez moi ! : wenn ich nur öfter zu Hause sein könnte!
  • S’il pouvait partir … : wenn er gehen könnte
  • Pourrais-je avoir une bouteille d’eau ? : Könnte ich eine Flache Wasser haben? (ici, on utilise bien le subjonctif II de können car on exprime un souhait)

 

La politesse

Le subjonctif est également utilisé dans les formules de politesse. Si vous pensez à l’utiliser, cela montrera au jury une bonne maîtrise de la langue et cela vous sera très bénéfique au concours. Concernant la construction, on utilise souvent la forme simple des verbes (cf. tableaux au-dessus, suivant si c’est un verbe faible ou un verbe fort). Cependant, la forme avec le würde est correct aussi.

 

Exemple :

  • Je voudrais une salade de pommes de terre s’il vous plaît : Ich möchte eine Kartoffelnsalat, bitte.
  • Pourriez-vous écrire un rapport sur la conférence ? : Könnten Sie einen Bericht über das Konferenz schreiben?
  • Pourriez-vous me dire si vous êtes disponible? Könnten Sie mir sagen, ob Sie verfügbar sind?

Dans ces trois exemples, on utilise bien la conjugaison des verbes de modalité au subjonctif II, et non pas simplement celle du prétérit.

 

Le regret

Comme pour le souhait, on utilise le subjonctif II pour exprimer des regrets. La construction reste similaireà celle qu’on a vu au-dessus, c’est-à-dire auxiliaire au subjonctif II + participe passé ou bien würde + infinitif. On utilise aussi souvent la construction en double infintif pour exprimer un regret.

 

Exemple :

  • Si j’avais plus travailler … : Wenn ich mehr gearbeitet hätte…
  • J’aurais dû plus travailler (double infinitif) : ich hätte mehr arbeiten müssen.
  • Si j’avais eu cde travail : wenn ich diesen Job bekommen hätte.

 

La condition

Pour exprimer une condition, on peut utiliser la formation de base qu’est l’indicatif. Cependant, on peut là encore utiliser le subjonctif II.

 

Exemple :

  • Si tu veux, nous irons au cinéma demain : Wenn du willst, gehen wir ins Kino Morgen (indicatif)
  • Si j’avais su, j’aurais plus travaillé pour réussir les concours : wenn ich gewüsst hätte, würde ich mehr arbeiten, um die Wettbewerbe zu bestehen.

 

Lire plus pour progresser en grammaire :

 

 

Les actualités de septembre et octobre du monde allemand :

 

 

 

 

Ambre Billy

Actuellement élève à GEM, j'ai à coeur de transmettre mes connaissances apprises durant ces deux dernières années afin d'aider le plus possible les étudiants.

Vous pourriez aussi aimer