Zoom sur Amartya Sen, prix Nobel 1998

L’économiste et philosophe indien Amartya Sen est l’un des penseurs les plus influents du XXe siècle. Ses travaux sur la justice sociale, la pauvreté et le développement humain, ont transformé notre compréhension des mécanismes économiques et sociaux.

Les racines de la pensée de Sen

Sen est né en 1933 à Santiniketan, en Inde. Il a étudié l’économie à l’Université de Cambridge, où il a obtenu son doctorat sous la direction de Joan Robinson. Ses premières recherches se sont concentrées sur la théorie du choix social, mais son intérêt s’est rapidement élargi pour englober des questions cruciales telles que la famine et les inégalités.

Par ailleurs, Amartya Sen a reçu le prix Nobel d’économie en 1998 pour ses contributions ayant enrichi la théorie du bien-être économique et transformé les domaines de la théorie du choix social et de l’économie du développement. Ses travaux ont notamment mis en avant l’importance des dimensions éthiques et sociales dans l’économie et son approche novatrice a influencé de manière significative la compréhension du développement humain.

 

La théorie du choix social et l'approche des capabilités

Une contribution majeure de Sen réside dans sa théorie du choix social, exposée dans son ouvrage majeur « Social Choice and Individual Values »(1959). Cette théorie met en lumière les défis inhérents à la prise de décision collective, en explorant la manière dont les choix individuels peuvent être agrégés pour former des choix sociaux. Un élément clé de cette théorie est l’introduction par Sen du concept de « capabilités » pour évaluer le bien-être des individus, dépassant ainsi les mesures conventionnelles telles que le Produit Intérieur Brut (PIB).

L’approche des capabilités se concentre sur les opportunités qu’une personne a de mener une vie jugée digne et accomplie. Sen a critiqué les mesures traditionnelles du bien-être, soulignant qu’elles ne prennent pas en compte les inégalités et la qualité de vie. Il a avancé le concept de capabilités comme une alternative plus complète et plus humaine.

Les capabilités englobent les possibilités qu’une personne a de concrétiser ses objectifs et ses aspirations, intégrant des dimensions telles que la santé, l’éducation, l’emploi, la participation sociale, et la liberté politique. Dès lors, Sen a démontré que le bien-être d’un individu dépend des capabilités, plutôt que des simples ressources. Ainsi, une personne avec un revenu élevé mais en mauvaise santé peut avoir un bien-être inférieur à une personne avec un revenu plus modeste mais en bonne santé.

L’approche des capabilités a exercé un impact significatif sur les domaines de l’économie, du développement et de la justice sociale. Elle a inspiré des politiques de développement mettant davantage l’accent sur les dimensions sociales et éthiques, comme en témoignent des initiatives telles que le programme national de garantie d’emploi rural en Inde ou le programme Bolsa Família au Brésil.

 

Le développement humain comme mesure de la richesse

En collaboration avec l’économiste pakistanais Mahbub ul Haq en 1990, Amartya Sen a développé l’Indice de Développement Humain (IDH), une alternative novatrice pour évaluer la richesse d’un pays. Contrairement au Produit Intérieur Brut (PIB), qui se focalise sur la production économique, l’IDH prend en considération des dimensions telles que la santé, l’éducation, et le niveau de vie, offrant ainsi une perspective plus complète et humaine.

L’IDH, calculé en agrégeant les trois dimensions en un indicateur unique échelonné de 0 à 1, mesure le développement humain en termes de longévité (espérance de vie à la naissance), d’éducation (taux d’alphabétisation des adultes et taux de scolarisation), et de niveau de vie (PIB par habitant). Un IDH élevé indique un niveau de développement humain élevé pour une population.

Depuis son introduction en 1990 par Mahbub ul Haq et Amartya Sen, l’IDH a été adopté par les Nations Unies et est largement utilisé par des organisations internationales pour évaluer le progrès des pays en développement. En contrastant avec le PIB, l’IDH prend en compte un éventail plus large de facteurs, permettant la comparaison du développement humain entre les nations et le suivi de son évolution au fil du temps.

L’impact de l’IDH sur les politiques de développement est significatif. Il a sensibilisé sur l’importance des dimensions sociales et éthiques du développement, inspirant des politiques axées sur l’amélioration du bien-être global des individus plutôt que simplement sur leur revenu. Par exemple, les politiques de santé au Canada visent à assurer un accès équitable aux services de santé pour tous les citoyens, contribuant ainsi à améliorer la longévité et la santé globale de la population, deux dimensions clés de l’IDH.

 

Lire plus: Zoom sur le PIB ressenti, le nouvel indicateur de l’Insee

 

Le poids de l'éthique dans l'économie

Au cœur de la pensée d’Amartya Sen se trouve l’idée fondamentale selon laquelle l’économie ne devrait pas être simplement une discipline mathématique, mais devrait également intégrer des considérations éthiques. Dans son ouvrage « Development as Freedom » (1999), il explore de manière approfondie cette notion en plaidant en faveur d’une approche du développement centrée sur la liberté individuelle.

Sen, fervent défenseur de l’idée que l’économie doit être une science morale, insiste sur le fait qu’elle devrait être guidée par des principes éthiques tels que la justice sociale et la liberté individuelle. Il critique les approches économiques axées uniquement sur l’efficacité, arguant qu’elles négligent la distribution des ressources et des opportunités, pouvant ainsi entraîner des résultats injustes.

En opposition à cela, Sen préconise une approche économique axée sur le bien-être des individus, mettant en avant que l’objectif premier de l’économie devrait être de promouvoir le bien-être de chaque individu, et non seulement de la majorité.

Dans « Development as Freedom » (1999), Sen explore en détail cette idée en plaidant en faveur d’une conception du développement qui accorde une importance centrale à la liberté individuelle. Il définit le développement comme un processus visant à accroître les libertés réelles dont jouissent les personnes, dépassant ainsi la simple croissance économique. Ces libertés réelles englobent des aspects tels que la santé, l’éducation, l’emploi, la participation sociale et la liberté politique.

Selon Sen, la liberté est cruciale pour le développement humain, car elle permet aux individus de prendre des décisions éclairées pour eux-mêmes et pour leurs communautés.

 

Une vie consacrée à la justice sociale

Tout au long de sa vie, Amartya Sen a été un fervent défenseur de la justice sociale, plaidant en faveur d’une approche du développement qui accorde une importance prépondérante aux dimensions sociales et éthiques.

Les famines

Notamment reconnu pour ses travaux sur les famines, exposés dans « Poverty and Famines » (1981), Sen a démontré que ces crises ne résultent pas uniquement d’une insuffisance de nourriture, mais sont souvent le fruit de problèmes de distribution et d’accès. 

En étudiant diverses famines, comme celle du Bengale en 1943, de la Chine du Nord de 1959-1961 et de la Somalie de 1991-1992, il a souligné que l’abondance de nourriture existait, mais que sa distribution était inéquitable. Les travaux de Sen ont changé la perception des famines en montrant qu’elles ne sont pas des catastrophes naturelles inévitables, mais des événements évitables par des politiques efficaces.

La justice sociale

Par ailleurs, Sen a plaidé en faveur d’une approche du développement axée sur la justice sociale dans son ouvrage « Development as Freedom » (1999), définissant le développement comme « un processus de développement des libertés réelles dont jouissent les personnes ». Il soutient que la justice sociale est essentielle au développement humain, soulignant que des individus libres sont plus enclins à prendre des décisions judicieuses pour eux-mêmes et pour leurs communautés.

 

Ainsi, Amartya Sen, lauréat du Prix Nobel d’économie en 1998, demeure une figure emblématique dont l’héritage continue d’influencer les domaines de l’économie, du développement humain et de la justice sociale. Ses idées sur les capabilités, le développement humain et la justice sociale continuent de guider les chercheurs, les décideurs et les militants dans leur quête d’un monde plus équitable et prospère. Sen a montré que l’économie, loin d’être une discipline abstraite, peut et devrait être un outil au service du bien-être de tous.

 

Lire plus: Les théories socio-économiques du développement

Vous pourriez aussi aimer