Sur quels critères se basent les différents classements d’écoles de commerce ?

À l’approche des concours, les classements sont très regardés par les étudiants présentant les concours permettant l’entrée dans les Grandes Ecoles de commerce. Cependant, de nombreux classements sont disponibles et le rang des écoles diffère donc d’un classement à l’autre. La question qui se pose alors est la suivante : Quel classement suivre ? Afin de choisir le classement le plus adapté à votre choix, il faut donc étudier sur quels principes se fondent ceux-ci. Cet article va ainsi développer les critères sur lesquels se basent les classements des écoles de commerce.

Découvrez l’ensemble des classements en un seul coup d’oeil grâce au classement Overview des écoles de commerce qui regroupe tous les classements les plus reconnus dans un seul et même tableau !

 

Le classement SIGEM 

Le classement SIGEM (Système d’Intégration aux Grandes Ecoles de Management) est basé sur les choix et les résultats des candidats aux concours d’entrée des grandes écoles de commerce et de management en France.

Ce classement prend en compte plusieurs critères, tels que le nombre de candidats, le nombre de places disponibles, le nombre de vœux des candidats pour chaque école, le rang des écoles demandées par les candidats, et enfin le choix définitif des candidats après les résultats des concours.

Le SIGEM établit ensuite un classement pour chaque école de commerce et de management, en fonction du nombre de candidats qui ont choisi cette école en premier vœu et de leur rang de classement aux concours.

Il est donc basé sur le choix des candidats et leur performance aux concours, et il est souvent utilisé comme indicateur de la popularité et de la réputation des écoles de commerce et de management en France.

 

Voir plus :  Le classement SIGEM 2022 : résultats et explications 

 

Le classement Financial Times 

Le classement du Financial Times pour les écoles de commerce se base sur plusieurs critères, à savoir :

  • La qualité de l’enseignement (40%) : le FT évalue ici la qualité de l’enseignement dispensé par l’école de commerce en se basant sur le pourcentage de professeurs ayant un doctorat, la diversitédu corps enseignant et la proportion d’étudiants inscrits pour chaque professeur.
  • La recherche (20%) : pour ce point-là, la qualité de la recherche menée par les écoles de commerceest évaluée, en se basant sur le nombre de publications dans des revues académiques prestigieuses, le nombre de citations par publication, le nombre de publications dans les revues en finance, comptabilité, marketing et gestion, ainsi que le pourcentage de professeurs ayant publié dans ces revues.
  • L’employabilité des diplômés (20%) : Capacité de l’école de commerce à préparer ses diplômés à la vie professionnelle. Ce critère se base sur le pourcentage d’anciens élèves employés trois mois après leur diplôme, leur salaire moyen trois ans après l’obtention du diplôme, la proportion d’anciens élèves occupant des postes de direction et le pourcentage d’anciens élèves ayant créé leur propre entreprise.
  • La diversité internationale (10%) : Pourcentage d’étudiants et de professeurs internationaux au sein de l’école de commerce.
  • Les partenariats avec les entreprises (10%) : Évalue la qualité des liens entre l’école de commerce et les entreprises, en se basant sur le pourcentage de professeurs impliqués dans des activités de conseil pour les entreprises, les accords de partenariat avec les entreprises, les stages et les missions à l’étranger proposés aux étudiants.

 

Le classement du Financial Times pour les écoles de commerce est l’un des plus influents et les plus reconnus au niveau international, et il est utilisé par de nombreux étudiants, professeurs et employeurs pour évaluer la qualité et la réputation des écoles de commerce à travers le monde.

 

Voir plus :  Le classement du Financial Times 

 

Le classement QS 

Le classement QS (Quacquarelli Symonds) des écoles de commerce est basé sur plusieurs critères, tels que la réputation académique et professionnelle, la qualité de l’enseignement, la recherche, l’employabilité des diplômés, la diversité internationale, les partenariats avec les entreprises, les salaires des diplômés, etc.

Ce classement utilise une méthodologie basée sur une enquête auprès des employeurs, des universitaires et des diplômés, ainsi que des données fournies par les écoles elles-mêmes.

Les indicateurs utilisés par le QS sont : 

  • La réputation académique : cette mesure est basée sur une enquête menée auprès des universitaires dans le domaine des affaires et de la gestion.
  • La réputation des employeurs : afin d’évaluer cette réputation, une enquête est menée auprès des employeurs à travers le monde, pour évaluer la qualité des diplômés et la notoriété de l’école auprès des employeurs.
  • Le ratio étudiants/enseignants : Ce ratio sert à mesurer à évaluer la qualité de l’enseignement en analysant le nombre d’étudiants par enseignant.
  • Le nombre de citations par publication : En choisissant ce critère le QS évalue la qualité de la recherche menée par les écoles en se basant sur le nombre de citations de leurs publications dans les revues scientifiques.
  • L’employabilité des diplômés : Ici, c’est la capacité de l’école à former des diplômés bien préparés pour le monde professionnel, en se basant sur le taux d’emploi des diplômés après la fin de leurs études, leur salaire moyen, etc qui est évaluée.

 

Il est largement reconnu comme l’un des principaux classements internationaux des écoles de commerce et de gestion, et il est souvent utilisé comme un indicateur de la qualité et de la réputation des écoles dans le monde entier.

 

Voir plus : Le classement QS pour les grandes écoles de commerce 

 

Le classement de l’Étudiant 

Le classement de L’Étudiant pour les écoles de commerce repose sur quatre critères importants.

  • La notoriété et l’attractivité de l’école (20%) : Ce critère se base sur la réputation de l’école auprès des entreprises, des professionnels, des anciens élèves et des étudiants. Il évalue également la qualité de la communication et la visibilité de l’école.
  • Le niveau académique (30%) : Ici, le critère est fondé la qualité de l’enseignement et la pertinence du programme de formation en se basant sur le corps enseignant, le taux d’encadrement, la qualité des cours, la variété des spécialisations et des options proposées ainsi que la qualité des infrastructures.
  • La dimension internationale (20%) : La présence de l’école de commerce à l’international, la qualité des échanges académiques et des stages à l’étranger proposés aux étudiants, la diversité culturelle et la proportion d’étudiants et de professeurs étrangers.
  • L’insertion professionnelle (30%) : Évalue la capacité de l’école de commerce à préparer ses étudiants à la vie professionnelle, en se basant sur le taux d’emploi des diplômés, leur salaire moyen, la qualité des stages et des missions professionnelles proposées aux étudiants, le taux de satisfaction des employeurs et le nombre d’anciens élèves occupant des postes de direction. 

 

Ce classement pour les écoles de commerce est considéré comme l’un des plus importants en France et est largement utilisé pour évaluer la qualité et la réputation des écoles de commerce françaises.

 

Le classement personnel 

Mais avant tout, il ne faut pas seulement se fier aux classements. En effet, une école peut être mieux classé mais ce n’est pas forcément pour cela que tu t’y sentiras mieux. Si je dois te donner un petit conseil à l’approche des écrits et donc aussi à l’approche des oraux, c’est de te fier à ton instinct. En d’autres mots, je te conseille, une fois les oraux passés, de choisir l’école dans laquelle tu t’es le mieux senti et dans laquelle tu te seras prêt à passer les trois, voire plus, meilleures années de ta vie !

 

Voir plus : Le classement de l’expérience admissible 2022 ! 

Aurélia Rotolo

Après une classe préparatoire provinciale à Nîmes, je fais aujourd'hui partie du programme GMT (Global Mobility Track) d'Audencia BS. Dorénavant mon nouveau challenge est de vous aider à réussir en prépa que ce soit en langues, en géopolitique ou même en méthodologie :)

Vous pourriez aussi aimer