À quoi ressemblera le classement SIGEM en 2024 ?

Le classement SIGEM 2023 a vu de nombreux duels entre écoles se resserrer et, plus que jamais, confirme que les préparationnaires font leurs choix d’école par rapport à leur ressenti pendant les oraux et non pas par rapport aux critères académiques évalués par les classements. On vous explique tout ça !

Lire plus : Les désistements croisés SIGEM 2023

 

Le contexte des concours 2023 : une perte d’attractivité pour la CPGE ECG

Suite à la réforme du bac, les classes prépa ont perdu en attractivité et l’édition 2023 des concours a connu une baisse d’environ 9% des inscriptions. Les écoles se sont donc retrouvées avec plus de places ouvertes que de candidats. Deux choix s’offraient alors à elles : remplir leur promotion à tout prix ou fixer une barre d’admissibilité élevée pour sélectionner les meilleurs candidats. Si les écoles du Top 12 (hors HEC) ont réussi à combler toutes leurs places tout en maintenant leur sélectivité, les autres écoles ont préféré laisser des places vacantes afin de garder leur sélectivité.

Le rang SIGEM 2023 des écoles de commerce

Qu’est-ce que cela laisse présager pour les concours 2024 ?

Découvrez les principales luttes du SIGEM 2024, entre le Top 5, le Top 10 et le Top 16.

 

Qui est la véritable 4e école de management française ?

Rappelons d’abord le contexte de ce duel : jusqu’en 2020, emlyon était l’historique 4e Grande École française. Elle suivait, à distance, le Top 3 et ne semblait pas inquiétée par l’EDHEC. Cependant, en 2021, notamment suite à un changement de modèle économique et une instabilité de la direction d’emlyon, cette dernière chute d’une place au SIGEM et se voit dépassée par l’EDHEC. Les classements internationaux de référence, le Financial Times et le QS, ont replacé emlyon devant l’EDHEC. Or, depuis 2 ans, emlyon commence à remonter et semble vouloir retrouver son historique 4e place. Le classement international de référence, le Financial Times, a replacé emlyon devant l’EDHEC en 2022 et 2023 et l’école lyonnaise a repris du terrain sur l’EDHEC cette année au SIGEM (14% des bi-admis ont préféré emlyon contre seulement 9% en 2022). Notons tout de même que l’EDHEC a encore une certaine marge d’avance au SIGEM et ne semble pas prête à renoncer à sa 4e place.

 

De rebondissements en rebondissements pour le Top 10

Le Top 10 maintenant : que dire des écoles qui composent le Top 10 depuis maintenant une quinzaine d’années ? Si leur classement semble mouvant et toujours soumis à des aléas, ces écoles n’en restent pas moins ancrées parmi les meilleures écoles de management françaises. Dans un premier temps, on remarque que SKEMA creuse l’écart avec Audencia et, bien que le Top 5 lui semble inaccessible (seuls 1,2% des bi-admis ont préféré SKEMA à emlyon), marque sa 6ème place. De son côté, NEOMA connait une bonne dynamique et a frôlé de près la 7e place (seuls 54,62% des bi-admis ont préféré Audencia à NEOMA en 2023).

 

Qui finira dans le Top 10 ?

Si Rennes SB détient la 12e place depuis 9 ans, TBS Education et KEDGE se suivent et se bataillent le Top 10 depuis 6 ans maintenant. En 2021, KEDGE a réussi la percée du Top 10 et a relayé TBS Education à la 11e position. La tendance ne semble pas prête de s’inverser puisque KEDGE a séduit 13% de bi-admis en plus en 2023 qu’en 2022. De la même façon, Rennes SB gagne du terrain sur l’école toulousaine puisque cette dernière a convaincu 81% des bi-admis cette année, contre 88% en 2022.

 

Le Top 16 est-il immuable ?

Enfin, les écoles du Top 16 sont elles aussi en concurrence pour accéder à la première moitié du classement et se rapprocher du Top 10. Si MBS est 13e depuis 5 années, elle a été cette année inquiétée par BSB qui lui a ravi 49,28% des bi-admis. En effet, l’école dijonnaise était à 2 bi-admis d’atteindre la 13e place : cela laisse présager une bataille tendue en 2024. En ce qui concerne ICN, cette dernière a perdu une place cette année face à IMT-BS qui revient en force après une période Covid difficile (rappelons qu’IMT-BS était la 13e école du SIGEM en 2018). Elle reprend donc une place à ICN et intègre le Top 15. De son côté, l’école nancéienne a, certes, perdu une place (à un bi-admis près) mais a remporté 40% de ses duels avec les 3 écoles concurrentes ce qui laisse une grosse ouverture pour remonter en 2024 !

 

Pour conclure, le SIGEM 2023 nous annonce des duels toujours plus passionnants à observer entre les différentes écoles, que ce soit pour le Top 10, le Top 5 ou le Top 16.

 

Lire plus : Duels SIGEM en 2023 : palmarès, analyses, évolutions

Vous pourriez aussi aimer