Géopo GEM 2020: La Chine, un colosse aux pieds d’argile

Dernière ligne droite avant les concours BCE et Ecricome 2021! Vous devez être stressés (c’est normal), paniquer pour un rien toutes les trente secondes (encore plus normal). Bref, la période n’est pas à la joie. Pour vous rassurer et entrer sereinement  dans vos révisions, un moyen très simple: s’attaquer aux annales des années passées. Pour vous aider dans cette démarche, voici le troisième numéro d’une vaste série de reprise d’annales destinée à vous proposer une piste de réflexion sur les nombreux sujets déjà tombés aux concours. Attention: l’idée n’est pas ici d’avoir la prétention de fournir un corrigé parfait, mais simplement de vous guider dans votre réflexion! Bon courage à vous et bonne lecture! Aujourd’hui au programme, un sujet tombé l’an dernier à la jeune épreuve de géopolitique de GEM sur la puissance chinoise.

 


Sujet: La Chine est-elle un colosse aux pieds d’argile?

 

Définition des termes du sujets

Sujet toujours aussi déroutant que celui de l’épreuve GEM en HGGMC! Après l’inhabituel et déconcertant “Le multilatéralisme est-il menacé?”, qui hante encore les souvenirs de plus d’un ancien candidat ayant passé les concours en 2019, voici à présent venir un sujet où force est de constater que le mot Chine est le seul qui aurait à première vue une chance de pouvoir tomber dans une copie aux concours… Essayons d’y voir plus clair!

  • La Chine: Commençons par le plus simple et le plus classique! Ensemble toujours plus sollicité dans les sujets d’HGGMC aux concours BCE comme Ecricome, il convient de savoir quelques informations précises de base à savoir replacer dans une dissertation en cas de besoin le jour J! La Chine est donc une démocratie populaire comptant un peu plus de 1,4 milliard d’habitants répartis sur la superficie du pays qui est de 9,597 millions de km2. Au vu du sujet, il faudra étudier la Chine et sa puissance à toutes les échelles, aucune n’étant ici à première vue privilégiée. On pourra donc voir la Chine à l’échelle nationale, à l’échelle régionale ou continentale ou encore enfin à l’échelle mondiale.
  • Colosse: dans l’antiquité, ce mot désignait un individu de grande taille doté d’une force herculéenne (on pourra ici penser au célèbre colosse de Rhodes, ou encore au géant biblique Goliath qui fut opposé à David). Appliqué à la Chine (car le but n’est évidemment pas de rester dans la métaphore ici mais bien de mener une analyse géopolitique du sujet, on pourra définir un colosse comme une puissance capable de dominer ses opposants ou en tout cas apte à influer par sa force sur l’ordre géopolitique international.
  • Aux pieds d’argile: ce groupe de mots est en fait directement à relier avec le nom “colosse” le précédent. En effet, ils forment réunis une expression qui désigne à l’origine au sens propre une statue antique dont la base formée de glaise ne permet pas de soutenir son propre poids. Si l’on réfléchit au sens figuré que peut prendre cette expression, celle-ci peut donc faire référence à une entité d’apparence forte et puissante mais reposant sur des fondations instables qui pourraient mener à son effondrement.
  • Est-elle: Une fois de plus, il ne faut JAMAIS négliger les petits mots. En effet, ils sont souvent tout aussi utiles (voir même plus dans certains cas) que les autres pour permettre de trouver la direction d’analyse à prendre pour le sujet. Ici, il relie “la Chine” et le “colosse aux pieds d’argile” pour nous pousser à aller derrière l’impression d’émergence inexorable de cette nouvelle prétendue superpuissance géopolitique pour voir s’ il n’y a pas des raisons de relativiser celle-ci.

 

Problématique:

Derrière sa croissance spectaculaire, la Chine dispose-t-elle réellement de tous les atouts de la puissance pour s’imposer comme la nouvelle superpuissance à l’échelle mondiale ?

 

Plan détaillé

I- Une puissance en pleine émergence depuis 1978

  • La Chine, une ouverture au monde qui transforme rapidement le pays en immense usine du monde et aide celui-ci à trouver les chemins de la croissance…
  • La Chine, aujourd’hui une puissance plus seulement productrice, mais qui dispose bien d’une industrie les plus puissantes mondiale
  • Une diversification économique qui commence aujourd’hui à porter ses prix

II-  Une puissance qui tend à s’imposer pleinement aujourd’hui sur la scène internationale

  • Une puissance qui est aujourd’hui pleinement intégrée dans le processus de la mondialisation (flux, territoires…), dont elle tend même à devenir une des puissances dirigeantes
  • Un haro économique Chinois tout azimut sur le monde entier depuis deux décennies
  • Une montée des ambitions géopolitiques chinoises depuis le début des années 2000 : des ambitions à l’échelle asiatique…. Voire plus ensuite si affinités ?

III-  Une puissance chinoise qui semble toutefois encore afficher quelques lacunes profondes et handicapantes dans son optique de devenir la nouvelle puissance mondiale

  • Un fait, la Chine connaît encore de profondes inégalités de développement et des divisions internes qui nuisent à son développement. La Chine n’a pas encore résolu toutes ses problématiques internes.
  • L’économie chinoise, réel pôle mondial mais qui présente des faiblesses

Peut-on aujourd’hui revendiquer le statut de grande puissance sans se soucier du développement durable ? Une question que le premier pollueur mondial chinois devrait se poser.

Julien Vacherot

Étudiant en première année à HEC Paris et rédacteur géopolitique, j'ai pour but de vous faire partager ma passion et de vous aider dans cette matière et partout où c'est possible

Vous pourriez aussi aimer