Arabie Saoudite et Iran, une nouvelle guerre froide est-elle en cours au PMO ?

Cela fait maintenant plusieurs mois que vous avez découvert la prépa ECG et ses nombreux défis ! Vous devez déjà avoir bien présent à l’esprit votre objectif : les concours BCE et ECRICOME 2023. Rien que d’y pensez, vous devez être stressés (c’est normal), paniquer pour un rien toutes les trente secondes (encore plus normal). Bref, la période n’est pas à la joie. L’HGGMC n’échappe en général pas à ces problématiques puisqu’il s’agit en général d’une des matières les plus craintes par les élèves. Pour vous rassurer, il existe un moyen très simple même s’il est loin d’être suffisant : s’attaquer à des annales des années passées ou encore à des sujets originaux plus ou moins probables. Pour vous aider dans cette démarche, nous reprenons aujourd’hui notre vaste passage en revue d’analyses et de plan détaillés de géopolitique. Attention : l’idée n’est pas ici d’avoir la prétention de fournir un corrigé parfait, mais simplement de vous guider dans votre réflexion ! Bon courage à vous et bonne lecture ! Ces dernières années, les sujets comparatifs entre plusieurs blocs géopolitiques ont souvent eu la côte, avec notamment celui sur l’Europe et la Russie tombé à ECRICOME il y a quelques années et qui avait dérouté plus d’un candidat valeureux. Place donc aujourd’hui à un sujet concernant les relations et rapports de force entre l’Arabie Saoudite et l’Iran.

NB : Ce sujet peut sembler déroutant voire même trop précis pour tomber le jour J aux concours. Pourtant, il était dans les « sujets 0 » visant à faire connaître la nouvelle épreuve d’HGGMC de Grenoble École de Management l’année de sa création en 2019. On peut donc parfaitement l’imaginer tomber un jour aux écrits !

 

Sujet : Arabie Saoudite et Iran, une nouvelle guerre froide est-elle en cours au PMO ?

 

Définition des termes du sujet

  • L’Arabie Saoudite : ce pays d’une superficie de 2,1M km2, compte une population 33,4M d’habitants. Il s’agit d’une monarchie absolue islamique wahhabite, dont le souverain actuel est le roi Salmane ben Abdelaziz Saoud, descendant de la dynastie des Saouds qui est au pouvoir dans le pays depuis 1924. La capitale de cet état est Ryad. Il s’agit d’un pays central de la péninsule arabique, créé en 1744 par le fondateur du Wahhabisme Mohamed Ibn Saoud.
  • L’Iran : faisant cette fois plus 1,6M km2, cet état est fort de près de 82M d’habitants soit plus du double de ce que compte la population d’Arabie Saoudite. C’est une république islamique chiite depuis 1979 et la révolution islamique qui a pris place dans le pays. Sa capitale Téhéran cet état est actuellement dirigé par Hassan Rohani.
  • Nouvelle : ce terme peut être entendu sous deux sens différents sur lesquels il faudra se pencher obligatoirement pendant la réflexion et la construction du plan. L’adjectif « nouvelle » peut ainsi désigner un évènement ayant déjà eu lieu mais à un endroit différent ou alors un évènement recommençant mais s’étant déjà déroulé de manière quasi identique.
  • Guerre froide : on ne présente plus le conflit ayant rythmé la majeure partie de la seconde partie du XXème siècle entre 1947 et 1991 et ayant opposé les deux superpuissances de l’époque à savoir les États-Unis et l’Union Soviétique. Plus généralement, le sujet nous invite à réfléchir à un conflit se démarquant des autres car n’étant pas un conflit militaire ouvert mais au contraire une opposition latente s’étalant sur un temps plus long, soit par pays satellites interposés, soit se déplaçant sur d’autres champs de bataille (économiques, diplomatiques…)
  • En cours : se dit d’un évènement en train de se dérouler (il ne s’agissait ici pas du mot le plus compliqué à définir dans ce sujet…)
  • Proche et Moyen-Orient : Superficie approximative : 7,2M km2 (ensemble géographique contenant une quinzaine de pays), Population : 400M d’habitants. Le terme de Proche orient a été inventé par les Français, celui de Moyen-Orient nous a été apporté par les Britanniques (ce que souligne Edward Saïd dans son célébrissime ouvrage L’Orient créé par l’Occident). Ce bloc est composé du croissant fertile, de la péninsule arabique, de la vallée du Nil, de l’Iran, de l’Irak ainsi que de l’Afghanistan. Certains pays notamment les États-Unis aiment aussi à parler de « Grand Moyen-Orient », ajoutant aussi à la liste des pays précédemment cités ceux composants le Maghreb.

Problématique

Le conflit latent entre l’Arabie Saoudite et l’Iran ne risque-t-il pas d’embraser le fragile PMO et de le faire sombrer dans un conflit majeur comparable à la défunte guerre froide qui avait opposé les États-Unis et l’URSS ?

 

Proposition de plan détaillé

I) L’Arabie Saoudite et l’Iran, deux puissances en développement aux ambitions souvent contraires

  • Économiquement, les bienfaits de la rente pétrolière donnent à l’Arabie Saoudite et même à l’Iran
  • Deux puissances géopolitiques en train de se développer, à base d’alliances, mais également de forces internes… voire même de soft power dans le cas de l’Arabie Saoudite
  • Des divergences majeures entre les deux pays (historiques, culturelles…

II) Deux puissances émergentes au Proche et Moyen-Orient qui se lance dans des conflits certains dans la zone

  • Arc sunnite VS arc chiite, vers une division du développement en deux blocs opposés
  • Des tensions militaires (ou plutôt géopolitiques) croissantes entre les deux blocs, souvent par satellite interposés comme dans les conflits entre les États-Unis et l’URSS dans la guerre froide…
  • … Mais un conflit qui prend également voire même majoritairement comme dans le cadre de la guerre froide des formes économiques voire diplomatiques

III) Néanmoins, un conflit d’une étendue à relativiser dans lequel les deux puissances semblent incapable de se lancer totalement

  • Des puissances saoudiennes et iraniennes qui demeurent encore fragiles et incomplètes (rente pétrolière qui est également une malédiction, sous-développement)
  • Des blocs sunnites et chiites qui semble encore divisés sur de nombreux points… et de nombreux pays non-alignés qui semble puissant, voir plus puissant que les deux autres blocs…. Le PMO reste encore résolument multipolaire
  • Ainsi, si on la compare avec la guerre froide originelle, le conflit irano-soudanien semble encore bien loin de l’intensité de celle-ci.
 
Julien Vacherot

Étudiant en seconde année à HEC Paris et rédacteur géopolitique, j'ai pour but de vous faire partager ma passion et de vous aider dans cette matière et partout où c'est possible

Vous pourriez aussi aimer