L’arrestation historique du baron de la drogue Otoniel en Colombie

L’un des plus gros trafiquants de drogue de Colombie a été arrêté par les forces de sécurité le 23 octobre 2021. Cet évènement n’a pas d’équivalent dans l’histoire récente du pays depuis la mort de Pablo Escobar en 1993. Si jamais tu aurais loupé les informations essentielles sur cette arrestation historique, pas de panique : voilà tout ce qu’il faut retenir!

 

Ce qu’il faut savoir sur l’arrestation en question

Le 23 octobre 2021, un homme est arrêté par la police colombienne : cet homme n’est autre que Dairo Antonio Usuga, aussi connu sous le surnom d’Otoniel. Ce cinquantenaire était à la tête d’un véritable empire au sein du pays. Dairo Antonio Usuga était membre et chef du Clan del Golfo, le plus puissant cartel de Colombie à l’heure actuelle. Son arrestation représente le plus gros coup porté par le gouvernement colombien au crime organisé dans le pays. Recherché par la police depuis des mois déjà, il a été arrêté en pleine jungle lors de l’opération Osiris. Otoniel a été arrêté plus précisément aux alentours de Necocli dans le nord-ouest du pays, près de la frontière avec le Panama. Il va prochainement faire l’objet d’une extradition vers New York afin minimiser ses chances d’évasion.

Selon le discours du président colombien Iván Duque, cette arrestation est comparable à la chute de Pablo Escobar dans les années 1990. Les forces de l’ordre colombiennes ont pu mener une opération satellitaire grâce à la coopération avec les Etats-Unis et avec le Royaume-Uni. L’opération, pendant laquelle un policier a été tué, a mobilisé 500 membres des forces de sécurité, appuyés par 22 hélicoptères.

 

Le trafic de drogue en Colombie, un fléau qui continue de prospérer

De nombreux cartels de drogue se font face en Colombie (et ce depuis des années déjà) et les tensions entre eux peuvent être très vives. Le cartel de Medellin, ancien cartel de Pablo Escobar, est le cartel colombien le plus connu à travers le monde mais le cartel de Cali a également été très puissant.

Les FARC (ou fuerzas armadas revolucionarias de Colombia en espagnol) sont des groupes révolutionnaires qui étaient les précurseurs du trafic de drogue en Colombie. Ces dernières ont cependant été démantelées en 2016 par le biais d’un accord de paix entre le gouvernement de Manuel Santos et les FARC. En 1997, les AUC (Autodefensas Unidas de Colombia) ont été crées pour lutter contre les FARC avec au début le soutien du gouvernement colombien. Mais les AUC ont fini par commettre les mêmes crimes et trafics que les FARC. Ces forces paramilitaires ont donc également fini par être démantelées.

 

Le cartel du baron de la drogue Otoniel

Le cartel de la drogue Clan del Golfo est un ancien groupe néo-paramilitaire de droite présent en Colombie. Il compte aujourd’hui près de 3 000 membres avec à sa tête Dairo Antonio Usuga. Ce dernier a pris la tête du cartel en 2012, à la mort de son frère alors abattu par la police. Le Clan del Golfo est devenu l’une des organisations de trafic de drogue les plus ambitieuses et les plus impitoyables de Colombie. Cette puissance est due à une présence dans de nombreux départements du pays mais aussi dans les grandes villes de Colombie comme Medellín et Bogotá.

 

Le soutien actif des Etats-Unis face au trafic de drogue, un soutien de taille

Les Etats-Unis sont présents depuis longtemps en Colombie pour lutter contre le trafic de drogue. Ils se sentent depuis des années concernés par ce problème puisque c’est la population état-unienne qui est la principale consommatrice de drogue (provenant du Mexique mais aussi de Colombie). Les Etats-Unis ont ainsi mené plusieurs opérations connues en Colombie pour tenter d’en finir avec le trafic de drogue. L’opération la plus connue est le Plan Colombie dans les années 2000. Il s’agit d’une collaboration financière et militaire entre les deux pays pour lutter contre la drogue et les FARC (qui protégeaient à ce moment le trafic). Cette opération a été mise en oeuvre avec l’aide de la DEA (drug enforcement administration) américaine.

Dans le cas de l’arrestation d’Otoniel, les Etats-Unis sont même allés jusqu’à offrir une récompense de 5 millions de dollars pour la capture de Dairo Antonio Usuga. Cela montre donc que leur participation pour en finir avec le trafic de drogue est toujours active.

 

Ce qu’il faut retenir

L’arrestation d’Otoniel est donc un événement majeur qui porte un grand coup au trafic de drogue dans le pays. Mais le fléau du trafic de drogue continue de prospérer et ce depuis les années 60/70 déjà. En revanche, le trafic de drogue n’est pas propre à la Colombie et est également très présent dans d’autres pays d’Amérique Latine comme au Mexique.

Lire plus : Les trafiquants de drogue face au gouvernement mexicain

Vous pourriez aussi aimer