Misterprepa

5 astuces pour prendre soin de sa santé mentale en prépa

Sommaire

La santé mentale est plus que jamais au centre des préoccupations en classe préparatoire : entre les révisions intensives, les nuits souvent très courtes, le stress omniprésent et la compétition farouche avec, les étudiants en arrivent à négliger leur bien-être, et notamment cette fameuse santé mentale. Pour la préserver, découvrez dans cet article 5 incontournables : objectifs réalistes, état d’esprit positif, temps pour soi ou encore entourage bienveillant, on vous dit tout !

 

Lire plus : 5 astuces pour surmonter le stress en prépa

 

Se fixer des objectifs réalistes

Rien n’est plus déprimant que d’avoir la sensation d’être en échec constant. Si vous vous sentez en permanence déçu de vos performances, peut-être s’agit-il de repasser vos objectifs en revue : sont-ils vraiment réalistes ? Ne faut-il pas davantage les échelonner dans le temps pour voir des résultats tangibles ? Avez-vous pris des mesures concrètes pour atteindre ces objectifs ? Autant de questions à vous poser afin de les ré-évaluer d’une manière plus juste. Un objectif trop compliqué à atteindre engendre nécessairement déception, frustration, remise en question ; votre moral est au plus bas.  Aussi est-il absolument essentiel de rester lucide sur vos capacités pour vous fixer des objectifs adaptés et ainsi maximiser vos chances d’y parvenir ; de cette manière, vous pourrez voir les progrès accomplis et aurez un sentiment de fierté extrêmement bénéfique pour votre santé mentale !

 

Identifier le positif

Pour préserver sa santé mentale, il importe de ne pas être trop dur avec soi-même : si vous avez certes encore du chemin et des progrès à faire, il est fort à parier qu’il y a néanmoins déjà beaucoup de positif à relever dans votre travail ! Quels sont vos points forts ? Qu’est-ce qui vous paraît naturellement facile ? Avez-vous déjà progressé depuis le début de l’année ? Se poser toutes ces questions reste essentiel pour prendre conscience que votre travail paye et que vous êtes sur la bonne voie. Par ailleurs, identifier le positif vous procure un sentiment de fierté, de satisfaction, vous plaçant dans de bonnes dispositions et dans un excellent état d’esprit.

 

Lire plus : 5 conseils pour surmonter une mauvaise note en prépa

 

Continuer à prendre du temps pour soi

Il importe de continuer à prendre du temps pour soi, à faire les choses que l’on aime pour ne pas s’oublier ni se perdre complètement dans cette spirale infernale de révisions et de DS. Cela peut être tout simplement continuer à lire pour le plaisir, à pratiquer un sport que vous aimez, à dessiner, à cuisiner, à écouter de la musique, peu importe. Vous l’aurez compris : l’essentiel, c’est que vous arriviez toujours, dans la semaine, à prendre un moment rien que pour vous, indépendamment de la charge de travail que vous avez. Vous pourriez penser que cela est une perte de temps et d’énergie, mais il n’en est rien : prendre le temps de faire ce que vous aimez, c’est recharger vos batteries et c’est vous aider à vous sentir mieux.

 

Bien s’entourer

On ne le répètera jamais : bien s’entourer en prépa reste primordial. D’une part, cela vous permet de passer de bons moments avec vos proches, et donc de libérer de l’ocytocine, l’une des fameuses hormones du bonheur qui vous apporte détente et bien-être ; d’autre part, avoir un ami sur qui compter vous permet de communiquer en cas de coup dur, de baisse de moral, de perte de confiance en vous. Bien s’entourer, c’est s’assurer le soutien dont vous avez besoin pour affronter ces années éreintantes ! Donc pour prendre soin de sa santé mentale, on s’entoure des bonnes personnes et on communique.

 

Rester actif

Le corps et l’esprit sont étroitement liés : l’activité physique contribue ainsi, sans surprise, à un bon équilibre mental et psychologique. En effet, le sport permettrait non seulement de faire diminuer votre niveau d’anxiété et de procurer un sommeil davantage réparateur, mais aussi de stimuler la confiance en soi ! Une combinaison gagnante ! Il ne s’agit pas de vous épuiser des heures durant à la salle de sport, mais simplement de courir ou de marcher au moins dix ou vingt minutes chaque jour pour vous sentir mieux et prévenir des troubles dépressifs.

 

Lire plus : 5 conseils pour surmonter la fatigue en prépa

 

Newsletter
Picture of Marie Mouret
Marie Mouret
Vous pourriez aussi amer