Misterprepa

Les avantages et les inconvénients des différents choix de financement

Sommaire

Les entreprises peuvent avoir besoin de financement que ce soit pour la création, assurer leur croissance et développer de nouveaux projets, etc. donc il est évident que le choix de financement est très important et incontournable. Les entreprises ont un large choix, mais chacun d’eux présente des avantages et des inconvénients. Parmi ces choix, nous pouvons distinguer deux familles : les financements internes et externes.

 

Lire aussi : La French-tech et son financement : un défi complexe. 

 

Quels sont les financements internes ?

Le financement interne va permettre à l’entreprise de se financer par ses propres moyens, avec l’aide d’associés, de proches et autres.

Love money : il s’agit de l’argent des proches, famille, amis, qui deviennent alors actionnaires de la société. Sous certaines conditions, les proches peuvent faire valoir leur investissement et bénéficier d’une réduction d’impôt grâce à la souscription au capital d’une entreprise. Cet argent peut avoir la forme d’un prêt, don ou encore d’une avance sur héritage.

Autofinancement : si l’entreprise génère suffisamment pour être autosuffisante. Il se calcule grâce à la Capacité d’autofinancement (CAF) : un ratio qui évalue les ressources générées par le cycle d’exploitation de l’entreprise lui permettant d’assurer son autofinancement.

Les apports personnels : ils dépendent des disponibilités en liquidité des entrepreneurs. Les apports peuvent se faire en numéraire (en argent), en nature (biens matériels et immobiliers) ou en industrie (savoir-faire).

Les comptes courants d’associés : ils permettent aux associés de financer eux-mêmes leur société soit en déposant sur ce compte des fonds propres ou en renonçant temporairement à leurs dividendes ou leurs rémunérations.

 

Quels sont les financements externes ?

Ces choix de financement requièrent le recours à des personnes ou organisations tierces.

Crédit-bail : une forme de location portant sur un bien dont le locataire peut, aux termes du contrat, devenir propriétaire.

Crowdfunding : le financement participatif est un échange de fonds entre individus en dehors des circuits financiers institutionnels, afin de financer un projet via une plateforme en ligne.

Crowdlending : c’est le même principe que le crowdfunding mais au lieu d’un financement avec une contrepartie, le financement prend la forme d’un prêt.

Business Angel : c’est une personne qui accompagne les jeunes entreprises innovantes dans leurs besoins de financement et de développement dans la phase d’amorçage de l’activité.

Emprunt : obtenir de l’argent à titre de prêt auprès de banques. Il y a une possibilité d’emprunter à court et long terme.

Subventions d’investissement : montants qui sont versés à l’entreprise à titre défini, généralement par des collectivités territoriales.

Prises de participation : l’entreprise propose à des investisseurs privés de rentrer dans son capital social par le biais de l’obtention de titres. Les investisseurs peuvent être de simples épargnants, des fournisseurs ou des personnes qui croient au projet.

 

Lire aussi : Karmen, la solution de financement innovante.

 

Comment choisir entre le financement interne ou externe ?

AvantagesInconvénients
Interne – Simple
– Aucun intermédiaire
– Procure une certaine crédibilité à l’entreprise grâce à sa capacité d’autofinancement
– Limite les perspectives
– Risque d’une trésorerie limitée
– Grand risque en cas de crise
Externe– Trésorerie conséquente
– Financement rapide
– Efficace pour des projets rentables avec des besoins en financement important
– Intérêts à payer
– Nécessaire que les banques aient confiance
– Les garanties peuvent être élevées

Le financement interne reste une sûreté pour les entreprises même s’il ne permet pas le développement de gros projets. En général, ce dernier est favorisé pour le financement à court terme, car les entreprises vont privilégier le financement externe pour le long terme qui sera amorti. 

 

Lire aussi : Les modes de financement de l’industrialisation au 19ᵉ siècle. 

 

Quels sont les avantages et inconvénients des différents choix de financement ?

Types de financementAvantagesInconvénients
Love money– Facilité d’accès
– Réduction de l’impôt sur le revenu
– Montants investis limités
– Relation délicate à gérer (argent et famille ne font pas bons ménages)
Autofinancement– Pas de frais financiers
– Indépendance
– Investissement de long terme
– Dépend des profits
– Limite les projets ambitieux
Apports personnels– Crédibilité auprès des institutions financières
– Réduit le montant d’un possible prêt
– Diminution de l’épargne personnelle
– Limite la flexibilité financière pour faire face aux crises
Compte courant d’associés– Plus facile à obtenir qu’un prêt
– Possibilité d’appliquer ses propres taux pour que l’associés puisse être rémunéré pour la somme qu’il prête
– Aucune durée préétablie donc le remboursement peut être réclamé à n’importe quel moment
Crédit-bail– Le statut de « locatrice » permet à l’entreprise de ne fournir aucun apport personnel
– Les loyers du crédit-bail sont déductibles de l’impôt sur le bénéfice
– Le montant des loyers est négociable à n’importe quel moment du contrat
– Le montant investi dans un crédit-bail est bien supérieur à celui engendré par prêt
– La palette des biens/services est limitée
Crowdfunding– Procédé rapide
– Absence de garantie personnelle
– Incertain de trouver des investisseurs
– Investir dans une grande communication
– Risque de vol d’idée
Crowdlending– Taux d’intérêt plus attractifs
– Processus plus rapide et plus simple que pour les prêts
– Moins de protection pour les prêteurs
– Risque de fraude en ligne
Business Angel– Efficace pour les entreprises en phase de démarrage
– Apport d’une expérience entrepreneuriale et partage des connaissances des investisseurs
– Risques partagés
– Perte de contrôle
– Plus de pression
– Obligation de transparence
Emprunt– Expertise bancaire
– Effet de levier de l’endettement
– Disponible facilement et rapidement
– Durée négociable
– Intérêts à payer
– Remboursement dans un délais précis
Subventions d’investissement– Fonds significatif ou non sans nécessité de remboursement
– Coût nul
– Ne couvre pas forcément la totalité d’un investissement
– Démarches longues
Prises de participation – Accès à des montants importants sans s’endetter – Obligation de partage des profits avec les investisseurs
– Perte de pouvoir décisionnaire

L’emprunt bancaire et les subventions d’investissement restent les financements les plus utilisés. Ce sont d’ailleurs les seuls financements externes qui permettent à l’entreprise de garder le contrôle. 

Les financements internes donnent à l’entreprise une certaine indépendance, mais ils représentent un risque pour les projets sur le long terme et dépendent beaucoup des profits réalisés.

Newsletter
Picture of Miledy DeVlieger
Miledy DeVlieger
Vous pourriez aussi amer