Avec le Brexit, l’Union Européenne est-elle arrivée à son terminus ?

En Histoire Géographie Géopolitique du Monde Contemporain, une grande partie du travail réside dans le fait de potasser de manière efficace un panel le plus large possible de sujets au cours de vos deux ans (voire même trois, ça arrive y compris aux meilleurs croyez-moi). En effet, même si vous connaissez parfaitement votre cours, vous aurez forcément à un moment ou à un autre besoin de vous entrainer sur des sujets types. Cela a en effet deux intérêts majeurs. Tout d’abord, vous serez à partir de là en mesure de mieux connaître les attendus de l’épreuve d’un point de vue formel. Il ne s’agirait pas que le jour du concours vous vous retrouviez pris au dépourvu concernant la conduite à tenir. Ensuite, baliser le programme vous permettra d’avoir des automatismes devant certains sujets dits « classiques » et est une manière de réviser bien plus intéressante et efficace que le par-cœur. Aujourd’hui, quittons pour quelques temps les sujets globaux pour passer à l’un des blocs géographiques préférés des concepteurs de sujets durant la décennie passée : l’Union Européenne. Au menu du jour : un sujet dont l’actualité reste encore aujourd’hui brûlante puisque l’on va parler du Brexit et de ses effets déstabilisateurs sur l’Union Européenne.

 

Définition des termes du sujet

  • Le Brexit : on désigne par Brexit le projet de retrait de l’Union Européenne décidé par le Royaume-Uni à la suite du référendum du 23 Juin 2016 et finalement mené à bien le 31 janvier 2020. On notera qu’il s’agit d’une décision d’autant plus historique qu’il s’agit de la toute première fois qu’un pays membre de l’Union Européenne choisit de quitter cette ACR qui jusque-là n’avait fait que s’élargir. On n’hésitera pas non plus à passer en revue les différentes déclinaisons de ce terme qui sont apparues dans la foulée (Nexit, Frexit) et à voir le taux de probabilité qu’elles ont ainsi que l’impact que le Brexit a eu sur ces différentes initiatives.
  • L’Union Européenne : Superficie : 4,4M km2, Population : 510M d’habitants. Cette organisation est composée de 28 pays. Il s’agit de l’ACR la plus intégrée du monde (69,3% du commerce qui est fait par les 28 états-membre est intrazone). Elle a été créée en 1957 avec le traité de Rome (sous le nom CEE), puis refondée en tant qu’UE après le traité de Maastricht de 1992.
  • Être arrivé : se dit d’un élément qui s’est déplacé jusqu’à atteindre un point (qui n’est pas forcément son but mais peut seulement désigner un lieu de passage, de pause.
  • Terminus : Après les termes issus de la navigation lors de notre précédente analyse de sujet, place aujourd’hui à un mot à la consonance des plus ferroviaires. En effet, le mot « terminus » désigne l’extrémité d’une ligne de train, celle où celle-ci s’arrête et où retentit la célèbre phrase « Terminus, tous les voyageurs sont invités à descendre ». En géopolitique, on estimera que le « terminus » désigne simplement le point où l’existence de l’Union Européenne s’achève, ou en tout cas celui où son élargissement et l’expansion de sa puissance cède la place à un déclin plus ou moins rapide.

 

Problématique : Le Brexit est-il la plus grave menace à laquelle ait-été confronté le projet européen depuis le traité de Rome de 1957 ou ne s’agit-il que d’une péripétie, d’une crise de plus dans la tumultueuse histoire européenne ?

 

Proposition de plan détaillé

I- Le Brexit, un évènement majeur du projet européen qui remet beaucoup de choses en cause

  • Le Brexit, symbolique d’une montée d’euroscepticisme qui grandit au sein d’un UE…
  • … Augmenté par des réponses aux crises récentes jugées peu convaincantes par l’UE…
  • … Et l’apparition de failles dans le projet européen lui-même… l’UE va-t-elle dans le mur après ce Brexit concluant une véritable décennie noire pour l’UE ?

II- Néanmoins, une situation qui dépend aussi grandement de la particularité des relations entre l’UE et le Royaume-Uni pendant des décennies

  • Le Royaume-Uni, certes pionnier mais également clairement hors du projet européen à l’origine, projet qu’il a même parfois essayé de concurrencer
  • Le Royaume-Uni, parfois il faut l’avouer boudé par l’Union Européenne
  • Le Royaume-Uni finit par entrer dans l’Union Européenne dans l’Union Européenne, mais cette entrée demeure très imparfaite, avec une stratégie claire d’ « opting out »

III- Quels défis à relever pour l’UE pour ressortir grandit de l’épreuve du Brexit ?

  • Un prérequis plutôt réussi par l’UE : faire preuve de fermeté face au Brexit, et laisser s’essouffler la vague des euroscepticismes
  • L’UE doit définir clairement son projet, l’imposer et ne plus se laisser dicter sa conduite par des passagers clandestins l’affaiblissant.
  • L’UE doit se montrer plus performante face à ses crises, reprendre le contrôle de son destin, de la mondialisation, de son avenir sur la scène internationale

 

Si vous voulez comprendre pourquoi l’Union européenne a du mal à s’agrandir, c’est par ici !

Et si vous voulez découvrir les candidats à l’adhésion à l’UE, c’est par là

Julien Vacherot

Étudiant à HEC Paris en année de césure et rédacteur géopolitique, j'ai pour but de vous faire partager ma passion et de vous aider dans cette matière et partout où c'est possible

Vous pourriez aussi aimer