Cartonner le jour J à l’épreuve d’HGGMC ESCP

La Géopo ESCP se compose d’une dissertation sur un sujet unique, notée sur 15 points, et d’une cartographie, notée sur 5 points.

Cette épreuve est prise en compte par les écoles suivantes :

  • Audencia Business School (coefficient 5),
  • Brest Business School (coefficient 6),
  • BSB Burgundy School of Business (coefficient 4),
  • emlyon business school (coefficient 5),
  • ESCP Bunisess School (coeffi-cient 6),
  • Excelia Business School (coefficient 5),
  • HEC Paris (coefficient 5),
  • Institut Mines-Télécom Business School (coefficient 6),
  • Montpellier Business School (coefficient 4),
  • SKEMA Business School (coefficient 5).

Vous l’aurez donc compris, c’est une épreuve capitale, qu’il ne faut pas louper. Nous allons vous pro-poser une organisation spécifique afin de maximiser votre temps durant l’épreuve ainsi qu’une méthode pour la cartographie, qui fait la spécificité de cette épreuve de géopolitique.

Cet article présente des recommandations, qui ont fonctionné pour nous, mais ne changez pas entièrement la façon dont vous abordez l’épreuve à quelques mois des concours. Vous pouvez piocher deux ou trois conseils à intégrer dans votre routine. Ce qui a marché pour nous ne vous conviendra pas forcément.

 

Comment aborder l’épreuve d’HGGMC ESCP le jour J?

 

1re étape : le brouillon

Nous vous recommandons de passer une heure au brouillon afin de réaliser les 4 éléments suivants :


— Analyse des termes du sujet (environ 10 minutes) : définition des termes du sujet, recherche de synonymes, délimitation du sujet (chro-nologie, géographie)


— Mobilisation des connaissances (environ 15 minutes) : reportez sur votre brouillon toutes les connaissances qui peuvent vous servir à l’élaboration du plan et de la problématique


— Plan et problématique (environ 20 minutes) : grâce à la mobilisation des connaissances, construisez un plan cohérent qui permet de répondre à la problématique posée par le sujet. Idéalement le plan se compose de 3 parties, qui contiennent chacune 3 sous-parties


— Rédaction de l’introduction (environ 15 minutes) : une introduction comporte une accroche, la définition des termes, des plans chrono-logiques et géographiques, la problématique et l’annonce du plan

 

2e étape : la cartographie

Suite au travail de réflexion au brouillon, il est temps de réaliser la cartographie. Nous vous recommandons de passer entre 45 minutes et 1 heure pour cette 2e étape.

 

3e étape : la rédaction

Après avoir réalisé la cartographie, il vous reste environ 2 heures pour la rédaction de la dissertation au propre.

 

4e étape : la relecture

Enfin, nous vous conseillons de consacrer vos 10-15 dernières minutes à la relecture de votre dissertation. Il est très important d’éviter au maximum les fautes d’orthographe.

 

Nos conseils pour la réalisation de la cartographie

Nous ne le répèterons jamais assez mais la cartographie doit être lisible, soignée et propre. Ces critères sont essentiels pour l’obtention d’une note élevée. De même, la qualité de la cartographie peut influencer positivement ou négativement votre correcteur sur l’ensemble de votre copie. De plus la cartographie est importante puisqu’elle vous permettra d’alimenter votre dissertation, avec des éléments présents dans votre légende. N’oubliez pas que l’ensemble des copies font l’objet d’une numérisation et que pour ce faire, il est important d’avoir une cartographie lisible !

 

Le matériel :

— Des crayons de couleur pour les figurés de surface
— Des feutres fins pour les figurés ponctuels
— Une règle, idéalement de 20 cm
— Un normographe, type règle Minerva, pour réaliser des figurés ponctuels propres
— Une gomme très fine pour pouvoir gommer dans les moindres recoins
— Un taille crayon
— Un stylo à bille bleu
— Un stylo à bille noir
— Des mouchoirs

 

La légende :

Nous vous recommandons de prendre le même plan que celui de la dissertation pour votre légende. Cela permet de ne pas perdre de temps à trouver un autre plan.

Lorsque vous faites votre plan au brouillon, commencez déjà à réfléchir à ce que vous pourriez cartographier dans chaque sous-partie. Dans la légende, faites apparaître clairement les titres des parties et des sous-parties de votre plan en les soulignant.

La légende se compose de petits carrés/rectangles tracés à la règle et au stylo bille noir. Les carrés/rectangles de légende doivent tous être identiques et alignés. Il faut tracer un cadre pour tous les figurés, y compris les figurés ponctuels.

Dans l’idéal, la légende ne dépasse pas une page. En effet, si la légende dépasse une page, le correcteur devra faire des aller-retours, ce qui peut l’agacer.

Nous vous conseillons de prendre une copie double à part pour la réalisation de la cartographie et d’écrire la légende sur les pages intérieures de la copie double.

 

Le titre :

Il est très important de ne pas oublier de donner un titre à votre carte. Nous vous recommandons de l’écrire en majuscule, au stylo bille noir, en haut au centre si possible et de l’encadrer à la règle.

 

Les figurés  :

1/ Commencez par réaliser les figurés de surface aux crayons de couleur sur le fond de carte.

2/ Continuez par les figurés ponctuels grâce aux feutres fins, à la règle et au normographe.

3/ Terminez avec les figurés linéaires (lignes, flèches) grâce aux feutres fins et à la règle. Il est important de créer un figuré de surface pour les zones non concernées par le sujet afin de ne pas laisser « trop de blanc » sur la carte.

En effet, le blanc est synonyme de manque d’informations. Par exemple, si vous regardez des cartes de géopolitique, on remarque souvent que le Groenland ou la Corée du Nord ne sont pas coloriés, par manque d’informations sur ces derniers.

 

La nomenclature :

La nomenclature concerne les noms que vous allez indiquer sur le fond de carte. Les noms doivent toujours être écrits à l’horizontal. Il faut respecter une certaine hiérarchie dans l’écriture des noms :

-Pays : en majuscule, au stylo à bille noire

Ville : en minuscule (sauf la première lettre car le nom d’une ville est un nom propre), au stylo à bille noire

-Océan : en majuscule, au stylo à bille bleu

-Toute autre étendue d’eau : en minuscule (sauf la première lettre car le nom d’une ville est un nom propre), au stylo à bille bleu

Dorian Zerroudi

Rédacteur chez Mister Prépa, j'ai à coeur d'accompagner un maximum d'étudiants vers la réussite !

Vous pourriez aussi aimer
Vous pourriez aussi aimer :
L’Amérique Latine est en permanence en ébullition. Un récapitulatif de cette actualité avant les écrits est donc nécessaire !