Misterprepa

Comment cartonner lors de la trilogie EDHEC ?

Sommaire
EDHEC trilogie

Ça y est vous êtes admissible à l’EDHEC ! Tout d’abord, félicitations. L’EDHEC fait partie des écoles les plus sélectives de France à l’écrit et y être admissible est d’ores et déjà une grande réussite. Pour autant, rien n’est encore gagné. Il convient désormais de se frotter aux oraux de l’EDHEC: sa fameuse trilogie, en particulier, est redoutée et redoutable. Découvrez toutes nos astuces pour l’aborder du mieux que possible ici.

 

Lire plus : Oraux EDHEC : épreuves, coefficients et conseils 

La trilogie EDHEC : une épreuve atypique

La trilogie n’est pas un entretien comme un autre. Premièrement, l’oral dure deux heures, là où la plupart des entretiens ne durent en général qu’une trentaine de minutes. Deuxièmement, elle est découpée en trois parties distinctes, d’où son nom « trilogie ». Enfin, l’épreuve a la particularité d’être en bonne partie collective. Vous êtes un groupe de six étudiants, devant passer l’épreuve ensemble. Il est important de bien insister sur l’aspect collectif ici : la coopération est indispensable dans cet exercice. Ce n’est pas une compétition des uns contre les autres.

Notons tout de même plusieurs points essentiels : 

  • Si l’épreuve peut sembler insurmontable, elle ne nécessite aucune compétence technique. 
  • Une partie de votre réussite est liée à vos résultats en groupe, mais les notes sont individuelles. Notez que chaque partie est notée, et que deux d’entre elle sont individuelles. Par ailleurs, selon le comportement, la pertinence… de chacun, les notes varient aussi dans la partie collective

 

Lire plus : Tout savoir sur la trilogie EDHEC

La raison d’être de la trilogie EDHEC

A l’image d’un entretien classique, la trilogie a pour but d’évaluer vos qualités et compétences. En revanche, ce format permet à l’école de s’assurer que vos valeurs sont en adéquation avec les siennes. Ces valeurs sont au nombre de 3 :

  • L’impact : Votre envie et votre capacité à prendre des responsabilités, pour transformer l’environnement de manière positive
  • L’engagement : S’impliquer et impliquer les autres au sein d’un projet ambitieux et responsable
  • L’innovation : la capacité à apporter de nouvelles perspectives à un projet.

La trilogie permet selon l’EDHEC, de mieux mesurer votre compatibilité avec ces valeurs. D’abord, parce que l’épreuve est plus longue. Mais surtout, parce que l’épreuve est très approfondie, en témoigne les trois exercices distincts qui la composent. Enfin, l’épreuve vise à recruter des candidats compatibles avec la vie en entreprise. Cela explique la dimension collective que l’EDHEC a donné à son épreuve.

 

Première partie de la trilogie EDHEC : la présentation

Cette partie ressemble plus ou moins à la présentation classique en entretien. Notons cependant plusieurs différences : 

  • Elle est plus longue. La présentation à l’EDHEC dure 4 minutes, chronométrées. En général, une présentation en entretien ne dure qu’une à deux minutes.
  • Elle contient un mot d’improvisation. Avant votre passage, le jury vous donnera un mot, un thème, que vous devrez impérativement citer lors de votre prise de parole. Il est important de considérer le mot d’improvisation à sa juste valeur. Si votre présentation ne doit pas tourner autour de celui-ci, ne vous en débarrassez pas. Tentez, dans la mesure du possible, de le placer au milieu de votre passage. L’idée derrière l’impératif du mot est de rendre les présentations plus spontanées. Il faut donc jouer le jeu, et se présenter, mais en évitant les présentations mécaniques, apprises par coeur. Jouez le jeu, et ne tentez pas d’apprendre une présentation pour chaque mot possible.

Vous aurez, dans la dernière partie de la trilogie, l’occasion d’échanger avec le jury. Ainsi, vous pouvez aborder la présentation dans la même perspective d’échange qu’une présentation classique. Vous pouvez tendre des perches au jury, qu’il pourra exploiter plus tard, comme cela peut se faire dans les autres écoles.

Enfin, n’oubliez pas que vous êtes constamment observé lors de l’épreuve. Il est ainsi essentiel d’écouter attentivement les autres lors de leur passage. Ne profitez pas de leur prise de parole pour relire vos notes par exemple, cela donnerait une mauvaise impression. C’est d’autant plus vrai que cette écoute pourra vous permettre de mieux interagir avec vos camarades dans le cas d’entreprise.

 

Lire plus : Oraux EDHEC : conseils et exemples de mots d’improvisation

Deuxième partie : le cas d’entreprise

Cette étape dure 45 minutes. Le jury n’intervient pas, mais observe. 

Dans une vidéo de cinq minutes, vous serez mis au courant d’une suite de difficultés rencontrées par une entreprise. Trois solutions seront possibles. L’enjeu est de déterminer la meilleure solution à adopter, compte tenu des données annexes qui vous seront fournies. 

Notez que la solution choisie importe moins que l’argumentation que vous fournirez pour la justifier, ensemble. Tout l’enjeu repose donc sur la capacité que les membre du groupe auront eu à collaborer, à s’écouter, à se répartir les tâches, pour gagner en efficacité et faire émerger la meilleure argumentation possible. Par la suite, l’argumentation sera faite collectivement, sur un ordinateur fourni par l’école.

Pour cet exercice, différentes postures individuelles peuvent se justifier. Dans une équipe, il existe plusieurs types de profils qui peuvent être tout aussi intéressants et importants, bien que différents. Pour autant, certaines manières de se comporter sont à proscrire. Evitez de vouloir tout contrôler, d’être dans la contradiction non productive, ou au contraire d’être trop en retrait. 

Enfin, pensez à surveiller le temps. 45 minutes sur un cas d’entreprise, ce n’est finalement pas grand chose. Il y aura nécessairement des imprévus des désaccord… finir l‘épreuve en temps et en heure est nécessaire, mais loin d’être évident.

Dernière partie : l’échange avec le jury

Il s’agit ici d’un entretien individuel de 20 minutes. Cela se rapproche de ce que vous allez être amené à faire dans les autres écoles. Une différence est à noter cependant : un membre du jury vous demandera un retour d’expérience sur l’étude de cas. Prenez environ 3 minutes pour répondre. Soyez objectif et complet : identifiez honnêtement ce qui a bien marché ou moins bien marché. Sachez défendre vos choix également. 

Pour le reste de l’entretien, c’est classique. Ceci dit, il vous reste 15 minutes pour défendre votre candidature. Cela peut paraître anodin, mais vous venez de sortir d’un cas de 45 minutes, et même de deux ou trois ans de prépa. C’est l’occasion de montrer au jury, par une discussion, pourquoi vous voulez rejoindre l’école, pourquoi vous vous êtes battu pour l’intégrer. Soyez renseigné sur l’EDHEC, ses parcours, son histoires, ses associations, ses alumni, sur votre compatibilité avec elle… 

 

Lire plus : Oraux EMLYON : Comment travailler l’épreuve des cartes

Newsletter
Picture of Dorian Zerroudi
Dorian Zerroudi
Co-fondateur d'elevenact (Mister Prépa, Planète Grandes Ecoles...), j'ai à coeur d'accompagner un maximum d'étudiants vers la réussite !