CG ESSEC/EDHEC 2019 – Que perd-on quand on perd la mémoire ? (16/20)

COPIE CG ESSEC/EDHEC (16/20)

Le candidat a obtenu une excellente note et outre la qualité calligraphique qui en découle, les explications en sont multiples.

 

Tout d’abord, l’introduction du candidat est excellente. Ce dernier soulève immédiatement le problème que pose le sujet. La problématisation et les interrogations qui sont présentes tout au long de la première page montre que le candidat a justement bien travaillé sur le sujet, en utilisant une pluralité d’analyses -s’opposant plus ou moins. 

Les références utilisées par le candidat sont assez classiques comme : Locke, Bergson, Liebniz, Halbwachs, Freud, Proust, Borges, Montaigne, Nietzsche, Saint-Augustin ou encore Platon. Mais bien que ces dernières soient classiques, elles demeurent maitrisées et qui plus est, attendues par le jury. De plus, l’évocation de Goody, Stora ou encore Modiano a permis au candidat de montrer l’étendue de sa connaissance en matière de Culture Générale. Il est donc nécessaire d’évoquer des références “originales” mais sans en abuser. La grande majorité de votre copie -comme c’est le cas ici- doit comporter des références plus classiques et incontournables sur le thème étudié. 

On peut reprocher au candidat son annonce de plan, qui n’est pas spécialement souhaité en épreuve de dissertation de Culture Générale. De la même façon, il est dommage qu’il y ait des endroits où l’ancre soit davantage prononcée (notamment au niveau des points), ce qui à tendance à un peu hacher la lecture. 

Dorian Zerroudi

Rédacteur en chef de Mister Prépa

Vous pourriez aussi aimer :
L’association SimONU organise l’un des plus gros événements à destination des étudiants de classe préparatoire. Ce dernier aura lieu le…