CG HEC/EM LYON 2020 – Copie de Maud-Alice (18/20) + analyse

📸 Ne manquez aucune information concours en nous suivant au quotidien sur notre compte Instagram 📸

👉 Copie de Maud-Alice 👈

👉 Sujet: Peut-il y avoir une civilisation du désir ? 👈

 

Commentaire de la copie

Cette excellente copie de culture générale a su exploiter au mieux des références parfaitement adaptées au sujet, tout cela dans un plan structuré qui répondait aux exigences académiques : une démonstration pour élucider le sujet.

Premier point qui a permis à cette copie de se démarquer : des références précises, bien utilisées (pas seulement pour faire du remplissage). Elle commence par une citation qui vise juste le sujet. On y retrouve directement le mot « civilisation » qui est au cœur du sujet. Encore une fois, il y aura toujours le mot de votre thème (ici, « désir »). Donc il faut vous focaliser sur les mots alentours. Essayer de définir la civilisation du désir, ni la civilisation, ni le désir, mais bien tout le concept regroupant ce groupe nominal. Cette année, le sujet a été un peu particulier, voire très déstabilisant. La notion a été étudiée par très peu de préparationnaires ; il fallait donc réfléchir par soi-même. Ce qui est en réalité le but de l’exercice. C’est donc cela qui a permis aux étudiants de se démarquer de ceux qui ont simplement fait appel à leurs connaissances, et ne sont pas ainsi parvenus à saisir les enjeux du sujet. Bref, passez du temps sur l’analyse du sujet sans aucun aprioris est essentiel. Plus vous êtes déconcertés face au sujet, plus vous avez une chance de faire une vraie dissertation philosophique.

L’analyse du sujet : détachez-vous au maximum des notions que vous connaissez. Souvent, et c’est encore plus vrai lorsque l’on a parlé pendant un an d’un thème en particulier, on est submergé par nos connaissances dès les premiers mots contenus dans le sujet. Et ce mouvement naturel est une erreur ! Il faut prêter attention à tous les termes du sujet. « Désir » est forcément part du sujet, c’est donc tous ce qui l’entoure qui va compter. Prenez le temps d’écrire chaque mot, de le définir, de le distinguer d’un autre, de l’opposer à un autre (par exemple ici : opposition entre division et rapprochement). Cette étape est pour moi la plus cruciale : elle montrera que vous avez planché sur CE sujet, et non sur LE sujet du désir. Appuyez-vous également sur la ponctuation et l’élément de liaison ; est-ce une question ? Si oui, faut-il y répondre, ou bien même interroger pourquoi l’on se pose cette question ? Ici, on cherchera à comprendre les différents sens de ce groupe nominal.

 La langue. Une langue soignée et adaptée. Cette copie se détache du lot par son langage très à propos, sans répétition, et efficace. Il ne faut pas faire de remplissage en philosophie, cela n’aidera en rien à démontrer ce que vous cherchez à prouver. Des phrases pas trop longues, hachées par des mots de liaison qui prouvent/supportent votre argumentaire. Là est la clef d’une langue efficace. Et encore une fois, pas de faute d’orthographe ! Relisez-vous.

La forme. Cette copie est parfaitement en phase avec les attendus académiques. Paragraphes, problématique, titres des œuvres soulignés, transitions qui permettent de démontrer votre propos et de revenir au cœur du sujet, soit de vous assurer que vous collez toujours parfaitement au sujet. Les transitions sont trop souvent sous-estimées, mais sont pourtant cruciales pour lier les parties et prouver au correcteur que vous avancez dans votre démonstration. Tout le monde aura des références à cette période de l’année. C’est une argumentation sans faille qui prouvera que vous êtes quelqu’un qui sait réfléchir !  Je vous conseille de réécrire le sujet sur votre copie, et de vérifier que chaque paragraphe commence et se conclut avec les termes du sujet. Je le répète : cet exercice est une démonstration, donc une argumentation, et non une suite de références qui collent à peu près au sujet.

Les références. Il faut bien comprendre que c’est une dissertation de culture générale, et non de philosophie. La démarche est philosophique : structurer une argumentation pour dépasser une simple opposition entre deux arguments, et arriver à votre analyse définitive, la troisième partie. Tout est dans l’équilibre : il faut étayer votre idée générale de sous-partie annoncée par des références précises littéraires, théâtrales, musicales et autres. Cette copie contient par exemple, avec une référence par sous-partie, 9 références philosophiques, un commentaire d’opéra, deux littéraires et un film. Quelque fois, une référence littéraire ou culturelle a pu même illustrer une référence philosophique, et je pense que cela a rendu le commentaire vraiment riche et bien construit. Mais le plus important, la précision de vos références !! Par exemple ici, l’ouvrage Ethiquede Spinoza est cité. Mais le candidat a su bien préciser le passage qui l’intéressait pour sa démonstration, et par la même occasion se démarquer de tous les autres candidats qui connaissent tous, au bout d’un an de travail acharné sur le thème du désir, cet ouvrage. Ici, on citera : « Dans l’Ethique 5, proposition 25, Spinoza affirme que « chaque individu a la possibilité de se connaître soi-même. » » Attention, 1/3 du travail est fait à ce stade. Il faut maintenant expliquer cette référence. Par exemple, le candidat étaye, et démontre : « Ainsi, chaque individu doit chercher l’idée adéquate de son désir pour ensuite former une civilisation du désir en ce qu’elle est constituée d’individus mus par leur puissance d’exister. », et botte en touche sur son argument de sous-partie : « Le désir provient de l’individu. ».

Vous pourriez aussi aimer
Vous pourriez aussi aimer :
Dans cet article tu trouveras les sujets tombés en ESH ESCP depuis 2000, de quoi aborder cette épreuve majeure de…