Après le chaos politique, une nouvelle présidente au Pérou

Durant les dernières semaines de 2022, le Pérou a connu un chaos politique de grande ampleur. L’ancien président de gauche Pedro Castillo a été arrêté après avoir été destitué par le Congrès péruvien. Sa vice-présidente, Dina Boluarte, a été désignée pour prendre le relai à la présidence du pays dans ce contexte chaotique. 

 

Retour sur les faits et le début de cette crise politique nationale 

La crise politique a commencé lorsque Pedro Castillo a annoncé sa décision de vouloir supprimer le Congrès en instaurant également un couvre-feu nocturne pour les habitants et en convoquant des élections dans le but de rédiger une nouvelle Constitution. Le but, selon lui, était de créer un gouvernement d’exception pour rétablir l’Etat de Droit et la démocratie au Pérou. 

Après ces annonces, tout s’est ensuite précipité. Le discours du président de gauche a été qualifié d’auto coup d’Etat par tous les partis politiques péruviens. Le Congrès a alors voté pour destituer Pedro Castillo et quelques heures après, Dina Boluarte a juré serment et a repris la présidence. Il s’agit de la première femme présidente dans l’histoire du Pérou. Dans ses premiers mots au peuple, elle a également qualifié les actes de Pedro Castillo de tentative de coup d’Etat.  

 

Mais comment le pays en est arrivé là?  

Rappelons-le, Pedro Castillo est devenu président en juillet 2021 et il a fait face à de nombreuses crises politiques qui l’ont obligé à plusieurs reprises à changer son gouvernement et ses ministres. Plus de 80 ministres se sont succédés entre juillet 2021 et fin 2022.

Lire plus : L’élection de Pedro Castillo 

Lorsqu’il a été destitué de sa fonction de président, c’était déjà la troisième tentative de destitution du Congrès contre lui. Pedro Castillo a été déclaré en incapacité morale de gouverner le pays. L’ancien président a quant à lui accusé ses opposants politiques de vouloir en finir avec la démocratie et il se déclare innocent face à toutes les accusations de corruption dont il fait l’objet. Cependant, lors de sa destitution, ce ne sont pas ces éléments qui ont été pris en compte mais bien la nécessité de préserver la démocratie péruvienne. 

 

Le futur politique, toujours instable, du Pérou 

Le Pérou a désormais connu six présidents de la République ces quatre dernières années. Cette succession montre bien que le pays est en situation d’instabilité politique depuis un moment et que la situation ne s’arrange toujours pas. 

Il est donc difficile de savoir à l’heure actuelle si Dina Boluarte saura se maintenir au pouvoir jusqu’en 2026 face à un Congrès très divisé. Notons que les prochaines élections présidentielles doivent se tenir en 2026 seulement. Cette instabilité est en partie due à la profonde division du Congrès qui représente les intérêts de plus de 10 partis politiques en plus des congressistes indépendants. En ce qui concerne Pedro Castillo, son futur n’est pas encore clair mais il sera probablement jugé pour corruption.  

 

Tout ce qu’il faut savoir sur Dina Boluarte, la première femme présidente du Pérou

Dina Boluarte est une femme de 60 ans qui est connue par les tous les péruviens depuis peu seulement. Elle a fait ses premiers pas en politique il y a moins de 10 ans. En 2018, elle a été candidate pour devenir maire dans un district de Lima. Puis en 2020, elle s’est présentée pour obtenir un siège au Congrès mais ce fut une défaite pour elle. Enfin, en 2021, Dina Boluarte faisait partie de la liste électorale de Pedro Castillo et elle est devenue sa vice-présidente. Le binôme a remporté ces élections face à la droite qui été alors représentée par Keiko Fujimori. En plus de son poste de vice-présidente, elle occupait également le poste de ministre du développement et de l’inclusion sociale. Dina Boluarte s’est maintenue à cette place malgré les changements de gouvernements successifs. Elle a naturellement repris la présidence lorsque Pedro Castillo a été destitué. Mais rien ne la prédestinait à la présidence du Pérou quelques années plus tôt. 

 

Ce qu’il faut retenir de cette nouvelle crise politique au Pérou 

Suite à la destitution de Pedro Castillo par le Congrès, Dina Boluarte est devenue la première femme présidente du Pérou et cela est un fait marquant pour le pays. C’est historique pour les habitants car cette femme est devenue présidente en pleine crise politique et elle n’a pas été directement élue. Lors de ses premiers discours, elle appelle donc au calme et à l’unité dans ce contexte qui reste instable et tient à souligner sa distance avec Pedro Castillo. 

Vous pourriez aussi aimer