Comment avoir 20 à chaque épreuve d’ESH au concours (copies à l’appui)

Sujet d’ESH HEC 2020 : Le capitalisme est-il soutenable?

👉ESH HEC 2020- Copie (20/20)👈

Sujet d’ESH ESSEC 2020: Le modèle social français est-il à bout de souffle ? 

👉ESH ESSEC 2020- Copie de Cheick (20/20)👈

Sujet d’ESH ESCP 2020 : Faut-il craindre le retour de la concentration industrielle ?

👉ESH ESCP 2020- Copie de Mathieu (20/20)👈

👉ESH ESCP 2020- Copie de Jules (20/20)👈

Sujet (2) d’ESH Ecricome 2020 : Peut-on réguler le commerce international ?

👉ESH Ecricome 2020- Copie de Juliette (20/20)👈


Je vous conseille d’abord de lire ces copies avant de lire l’article, pour que les remarques prennent d’autant plus de sens et pour réellement comprendre ce qui démarque ces copies des autres copies du concours

Je vais donc vous proposer une analyse globale et progressive de ces copies qui ont obtenu la note de 20 à chaque épreuve d’ESH des concours d’entrée aux écoles de commerce (c’est à dire aux banques d’épreuve HEC, ESSEC, ESCP et ECRICOME)


L’introduction

Le choix pertinent de l’accroche a permis aux différents candidats de se démarquer dès le début. Tantôt sorties d’ouvrages économique, tantôt montrant que les candidats ont bien suivi l’actualité économique de l’année, ces accroches ont fait gagner aux candidats la confiance du correcteur. Dès lors, les différents candidats ont pu passer de manière assez fine à la définition des termes qui sont très précis, ce qui montre leur sérieux et leur permet aussi de commencer à cerner les problèmes du sujet à l’aide de controverses historiques ou de chiffres qui les conduisent à ensuite amorcer leur problématique

Notons que l‘analyse de chaque terme est essentielle et permet aux candidats de ne pas passer à coté d’axes importants ou pire de faire hors sujet. En effet, la construction d’une problématique est « la condition pour bien hiérarchiser les arguments présentés et éviter que les idées s’enchaînent sans cohérence » (Rapport de jury ESSEC 2020). Cette construction de la problématique a permis aux candidats de créer des plans pertinents qui traitent l’ensemble du sujet « Je pense que le plus important est d’avoir quelque chose à dire, une opinion à défendre qui permet d’avoir un plan qui ne fait pas scolaire et qui permet ainsi de se démarquer.» (Jules, HEC Paris)

Retenez donc bien qu’il faut soigner son introduction. « C’est la première chose que lit le correcteur, il faut le mettre en confiance et éviter qu’il ne corrige en ayant une mauvaise image de notre copie.» (Cheick, HEC Paris).


Le développement

Après avoir clairement annoncé leur plan, les candidats commencent leur développement. Ils utilisent majoritairement la technique AEI (Affirmer, Expliquer, Illustrer) dans l’exécution de leur sous-parties ce qui rend au correcteur l’expérience de lecture de la copie agréable. « Retenez que la copie la mieux notée n’est pas nécessairement la plus technique mais plutôt celle que le correcteur peut lire d’une seule traite.» (Cheick). De plus, cette technique d’exécution permet aux candidats d’avoir un paragraphe de qualité : on sait où il veut nous emmener et nous explique son idée à l’aide de thèses économiques, d’anecdotes historiques ou de chiffres.

Mais encore, ce qui est notable chez ces copies, ce sont leur transitions, que ce soit entre leurs parties mais aussi leurs sous parties, ce qui est valorisé par les correcteurs : « Des transitions rédigées et claires doivent permettre au lecteur de se situer au cours de la démonstration » (Rapport de jury Ecricome 2020).

Outre leur le fait que ces copies ont des plans et une qualité de rédaction remarquables. Ce qui leur a permis d’obtenir la note maximale, ce sont bien les références mobilisées et les thèses économiques très bien maitrisées qu’ils relient parfaitement au sujet : « En plus des références classiques, j’ai proposé certaines références “stylées“, plus contemporaines et qui me démarquent de la plupart des candidats. Ce n’est pas la priorité mais c’est l’une des choses qui font passer de 15 à 20 » (Cheick)


La conclusion

Souvent négligée par de nombreux candidats, elle est une étape importante de l’exercice de la dissertation à l’instar de l’introduction, la soigner est donc quelque chose d’essentiel puisque ce sera la dernière chose que lira votre correcteur. C’est une sorte de « dessert ». Il vaut mieux donc qu’elle soit de qualité pour que le correcteur se souvienne de vous en bien ! Il s’agit de marquer une position et si le sujet s’y prête, d’ouvrir en posant des interrogations sur une problématique actuelle en lient avec le sujet. Mais attention : c’est « la cerise sur le cadeau » donc veillez à bien l’exécuter et que votre ouverture se prête vraiment au sujet et est en liant avec votre conclusion et au problème que dégage le sujet.


En bref qu’est ce qu’une copie qui a 20 au concours?

Ce n’est pas forcément une copie parfaite, détrompez-vous. C’est une copie qui se démarque des autres par sa justesse dans l’explication des mécaniques économiques, qui utilise des thèses économique à bon escient, mais c’est surtout une copie qui convainc le lecteur et qui se démarque d’un point de vue méthodologique par sa qualité d’exécution et d’enchainement. N’oubliez pas que la dissertation est avant tout un exercice méthodologique et donc la forme est tout autant importante que le fond. « Pensez à donner une réponse au sujet ; on n’attend pas du candidat qu’il « traite » un sujet, mais qu’il réponde au sujet et/ou à la problématique qu’il a présentée dans son introduction »  (Rapport de jury HEC 2020). Enfin les meilleures copies se détachent en traitant le sujet de manière transversale en mobilisant la globalité des chapitres de leur programme des deux années.

Si vous souhaitez avoir d’autres conseils pour cartonner en ESH le jour du concours, allez donc lire Le Guide de Réussite de Mister Prépa !

Vous pourriez aussi aimer
Vous pourriez aussi aimer :
Très souvent négligé par les préparationnaires, l'informatique, plus connu sous le nom de Scilab, possède une importance non négligeable au…