7 astuces pour combattre la procrastination

Qui n’a jamais été confronté à ce phénomène ? La procrastination, pire ennemi des préparationnaires, est pourtant facilement combattable, avec un peu de bonne volonté et les bonnes astuces que voici :

 

1.Clarifier ses objectifs et les décomposer

Il est évident que l’on travaille beaucoup mieux lorsqu’on a un objectif. Que ce soit une bonne note au ds de samedi matin, l’école de vos rêves, ou la fierté de se dépasser dans son travail, trouvez ce qui vous donne envie de vous lever le matin. C’est essentiel pour se motiver. Ensuite, faites une to do list, en décomposant les tâches les plus complexes. Par exemple, n’écrivez pas réviser le ds de maths mais notez quels exercices vous allez refaire ou quelle partir du cours vous devez encore apprendre. Ce concept est très simple mais très efficace, car il permet de voir clairement où on va, tout en ayant la satisfaction de cocher une case dès qu’on a accompli une tâche.

 

2.Eloigner les sources de distraction

Ne vous laissez pas tenter par les notifications messenger de votre groupe de classe qui galère autant que vous sur ce dm de maths. Le téléphone n’est pas qu’une source de distraction, il peut servir de traducteur, de calculatrice ou encore de dictionnaire. Mais veillez à désactiver les notifications pour ne pas vous laisser distraire. Evitez également les autres sources de distraction, comme la nourriture qui peut être utilisée, parfois involontairement, en cas d’ennui ou de procrastination.

 

3.Se lancer

Ce conseil peut paraitre extrêmement simple mais c’est aussi le plus efficace. Parfois, il suffit juste de se lancer et d’arrêter de réfléchir. Une fois que vous êtes assis à votre bureau, dans votre environnement de travail, commencez par une petite tache. Ecrivez l’introduction de votre essai, ou le numéro de l’exercice que vous allez faire, et allez-y par étapes. Quoi qu’il en soit, jetez-vous à l’eau, c’est la seule manière de finir sa to do list !

 

4.Commencer par ce qu’on aime le moins ou le plus difficile

Quand on a beaucoup de travail (ou de choses à faire), on a tendance à commencer par ce qu’on a envie de faire, et c’est quand on arrive à l’étape qui nous plait le moins qu’on se dit qu’on est trop fatigués ou qu’on fera ça plus tard. Erreur, commencez par ce dm de maths que vous repoussez depuis cinq jours et finissez par ce quizlet d’espagnol que vous pourrez faire à n’importe quel moment. De plus, on a plus d’énergie quand on commence à travailler, donc cette astuce permet de combattre à la fois la procrastination et l’inefficacité.

 

5.Faire des pauses et ne pas se forcer

Pour être efficace, le travail doit rester un plaisir. Alors veillez à être dans une bonne configuration physique et mentale pour effectuer les tâches que vous devez accomplir. Restez cohérent dans votre travail, n’enchainez pas quatre heures de révisions d’économie sans pause, mais ne vous embarquez pas non plus dans l’écriture d’une dissertation si vous avez du mal à garder les yeux ouverts. Prenez en compte votre état, écoutez-vous, c’est ce qui permettra d’avancer le plus efficacement possible.

 

6.Utiliser la méthode Pomodoro

La technique Pomodoro, développée par Francesco Cirillo, permet de gérer son temps de façon efficace. Elle consiste à régler un chronomètre sur 20 minutes, durant lesquelles vous vous attelez à la tache que vous vous êtes fixée. Au bout de ces 20 minutes, vous prenez 5 minutes de pause. Au bout de quatre pomodoros, vous pouvez prendre une pause de 25 minutes. Des applications, comme Focus-to-do, existent pour simplifier l’utilisation du chronomètre. Si, quand le chronomètre sonne au bout des 20 minutes, vous vous sentez d’attaque à continuer, ne prenez pas la pause, continuez sur votre lancée, et prenez la prochaine. Cette méthode est vraiment utile pour faire une tâche par étapes. La perspective de la pause permet de faire un maximum de choses en 20 minutes.

 

7.Ne pas culpabiliser

Finalement, même si vous diminuez votre taux de procrastination, il est normal de procrastiner de temps en temps. En prépa cela peut vous amener à culpabiliser car vous voyez vos camarades travailler, mais encore une fois écoutez-vous. Vous n’êtes pas surhumains, donc avancez à votre rythme et gardez le moral !

 

 

Vous pourriez aussi aimer
Vous pourriez aussi aimer :
Une nouvelles qui va ravir les milliers d'étudiants de classes préparatoires : les concours de cette année seront maintenus à…