Comment construire un bon paragraphe en ESH ?

L’ESH est une, voire la, matière phare du programme des prépas économiques et il est donc important d’en maîtriser les fondements tant par le cours que par la méthode. 

C’est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui quelques conseils pour connaître la méthode le plus rapidement possible et éviter certaines erreurs.

I/ La méthode AEI : Affirmation, Explication, Illustration

L’ESH demande beaucoup de structure et je vous propose donc la méthode classique et simple de l’AEI.
La méthode AEI, que certains ont pu découvrir en terminale, repose sur une Affirmation, puis une Explication, et finit par une Illustration. Gardez toujours en tête cet ordre simple à retenir AEI (ordre alphabétique en plus !) pour être sûr(e) de bien organiser vos paragraphes la prochaine fois.

Affirmation : C’est la première phrase de votre paragraphe. Elle doit indiquer clairement votre idée et avoir un lien direct et explicite avec le sujet. Cette phrase doit venir de vous-même et ne faire apparaitre aucun auteur (même si dans le fond vous vous appuyez sur leurs thèses pour formuler cette affirmation)

Exemple d’affirmation pour le sujet ESH ESCP/SKEMA 2020 « Faut-il craindre le retour à la concentration industrielle ? » : Le retour de la concentration industrielle est à craindre car elle entraverait le fonctionnement du marché et amoindrirait le surplus du consommateur et le surplus total.

Explication : Il s’agit du cœur de votre paragraphe. Vous devez à présent argumenter en vous appuyant sur des auteurs, schémas, théorèmes... Ce sont ces éléments qui feront la légitimité de votre argumentaire. Néanmoins, il est important que votre argumentation précède l’apparition de ceux-ci et non l’inverse ! Sinon, vous ne feriez que « réciter votre cours », une erreur à ne surtout pas commettre. Aussi, vous pouvez terminer votre Explication avec une phrase simple qui rappelle votre argument de l’Affirmation.

Exemple : Le retour à la concentration industrielle mènerait en effet à un retour de certains monopoles qui diminueraient l’offre disponible sur le marché. Les demandeurs ne pourraient plus faire fonctionner le principe de concurrence et se trouveraient limiter à un seul prix, perturbant l’équilibre du marché. Ainsi, le surplus du consommateur se verrait annexer par celui du producteur. Ricardo dans Principes d’économie politique et de l’impôt (1817) montrait que la présence de différentes entreprises spécialisées permettait de créer de la concurrence et des gains à l’échange. Or, en situation de concentration industrielle, ces gains à l’échange tendent à disparaître puisque les monopoles se retrouvent en situation de « price-maker ». La concentration industrielle a donc un impact négatif sur le surplus du consommateur et le surplus global.

Illustration : Une fois votre argumentaire exposé et légitimé par la présence d’un ou plusieurs auteurs, il faut maintenant donner des chiffres, des exemples, une date, du concret quoi ! Libre à vous de vous appuyer sur des chiffres vus en cours, sur l’actualité, sur l’Histoire, … Pour le sujet de l’ESCP/SKEMA 2020, un schéma sur la perte du surplus du consommateur et sur la perte sèche en tant qu’illustration pouvait fonctionner. Tout dépend du sujet et de votre argumentaire précédent, mais il ne faut pas nier l’illustration.

L’exemple d’AEI que je vous donne ici peut bien évidemment être développé et étoffé ! 

II/ Erreurs à ne pas commettre !

  • Ne commencez pas votre AEI par un théorème d’un auteur ou une phrase comme : « Keynes, dans Théorie Générale de l’emploi de l’intérêt et de la monnaie (1936) considérait que… ». Le correcteur s’intéresse à votre réflexion qui s’appuie sur des auteurs et non pas qui part des auteurs. Ceux-ci vous aident à réfléchir (surtout Keynes !) mais ne constituent pas votre réflexion ! Donc pas d’auteur dans l’Affirmation.
  • Ne multipliez pas trop les auteurs dans l’Explication. Il vaut mieux, et de loin, pleinement maîtriser et savoir expliquer UNE idée ou UN mécanisme au sein d’un paragraphe plutôt que de démultiplier plein d’éléments moyennement bien compris.
  • Ne trichez pas sur les chiffres lors de l’Illustration. Les correcteurs le verront et au risque de faire une grosse « boulette », il vaut mieux s’abstenir. Recherchez un autre chiffre ou une autre date dont vous êtes plus sûr(e) !
  • N’utilisez jamais le « Je » dans une copie ! C’est peut-être tout bête mais cela reste un élément important. 
  • Enfin, relisez-vous. L’orthographe est importante ! Même s’il n’y a pas de décompte comme en Culture Générale, cela peut grandement changer la perception du correcteur sur votre copie et donc votre note.

J’espère que cette méthode vous sera utile pour vos prochains DS ! Bien évidemment, ce n’est pas une méthode universelle, mais je pense qu’elle vous aidera pour bien commencer l’année en ESH mais aussi pour connaître une méthode structurée pour des raisonnements solides ! Je vous invite aussi à travailler l’analyse du sujet et l’Introduction en ESH car, sans ces prérequis, difficile d’avoir une bonne note à chaque fois. Et je sais de quoi je parle !

Lire plus : Comment faire une bonne introduction en ESH

Vous pourriez aussi aimer :
Voici une excellente copie notée 20/20 en Mathématiques ECS Ecricome lors de la session 2020. Le coefficient en maths est…