Comment faire en sorte que son couple n’interfère pas dans sa quête de réussite en prépa ?

Pour avoir été en couple en prépa, je peux vous dire que cela peut être autant un formidable atout qui vous réconfortera et vous portera dans les moments les plus difficiles que vous vivrez durant ces années compliquées qu’un obstacle si jamais vous n’arrivez pas à en contrôler les effets négatifs. Voici donc mes conseils pour s’en sortir au mieux durant ces années compliquées si vous pensez avoir déjà trouvé l’âme sœur.

 

 

Ne laissez jamais votre couple vous détourner de votre objectif principal pendant ces deux ou trois ans : l’intégration en école

Oui je sais Kant est certainement moins attirant qu’un beau garçon ou une belle fille. Il est plus doux de boire un verre ou de faire une soirée Netflix tranquillement allongée avec votre âme sœur plutôt que de passer des heures à bucher sur un DM de maths qui le plus souvent déboucheront sur une note qui ne récompensera pas la quantité de travail que vous aurez déployée. Pourtant, ne vous laissez surtout pas distraire, vous pourriez le regretter amèrement au bout du compte, car si l’amour n’est jamais sûr à 100% de durer, l’obstacle des concours lui sera de toute façon bien là au bout du chemin.

Ainsi, il faut absolument que vous réussissiez à faire la part des choses entre votre couple et votre travail. Si vous êtes engagé dans une relation réellement durable, votre partenaire pourra comprendre que pendant deux ou trois ans vous avez besoin de moins lui consacrer de temps pour réussir ensuite à accomplir votre rêve. Cependant si travailler en groupe vous aide à être plus efficace ou à vous détendre et que comme vous il ou elle est engagée dans des études exigeants dans lesquelles elle doit beaucoup s’investir, n’hésitez pas à travailler ensemble !

 

Les crises de couple, un casse-tête toujours épineux à gérer

Toute personne qui a été en couple (en prépa ou non d’ailleurs) le sait bien : être en couple, cela veut dire connaître de très bonnes périodes avec la personne en face de soi, mais aussi passer par des moments bien plus difficiles. En prépa, la gestion de ceux-ci a une importance toute particulière, car vous ne pourrez en aucun cas vous permettre de rester trop longtemps déconcentré du fait d’une éventuelle crise qui trainerait trop en longueur.

Sachez donc mettre (encore plus que ce qui peut être nécessaire en temps normal pour conserver une relation saine) de l’eau dans votre vin pour que ces crises s’arrêtent au plus vite. Si elles sont bégnines, mettez votre ego de côté pour éviter qu’elles ne s’enveniment ou que la situation n’empire. Si elles sont plus importantes, sachez à un moment donné peser le pour et le contre et vous poser une date limite au-delà de laquelle ne pas aller en termes de disputes pour ne pas prendre trop de retard dans votre travail. Revenez-en toujours à un fait : il ne faut pas qu’au bout de vos années de prépa, vous ayez des regrets en pensant que vous auriez pu faire mieux si vous n’aviez pas été handicapé par une relation finalement toxique.
Sachez aussi voir si les crises que votre couple peut traverser sont liées ou non à la prépa. Si tel est le cas, il vous faudra parfois prendre des mesures plus drastiques car il serait dangereux de demeurer dans une situation qui serait insoluble.

 

 

La relation à distance, peut-être un élément pour le coup trop compliqué à gérer en prépa

Alors oui, loin de moi l’idée de vous donner une règle de vie à suivre en toutes circonstances, il n’y en a évidemment pas ! MAIS, il faut quand même souligner que maintenir une relation saine et épanouie pour les deux partenaires lorsque l’on est à distance est plus que difficile pendant les années passées en classe préparatoire. En effet, vous allez évidemment ne pas pouvoir partir tous les week-ends voir votre moitié à l’autre bout de la France. Dans la plupart des classes prépas, le samedi matin est dédié aux devoirs surveillés et le jour et demi qu’il vous restera ne sera pas de trop pour réussir à effectuer tout le travail donné par vos professeurs. Vous n’aurez donc vraiment pas de temps à perdre dans des transports dans le cadre de longs déplacements. Problème : vous ne serez en toute logique pas le premier à ressentir la distance. En effet, avec la charge de travail monstre que vous devrez subir, vous n’aurez pas le temps de vous rendre compte de la difficulté de cette situation. C’est donc bien votre partenaire qui risque d’en souffrir le plus sans même dans un premier temps oser vous le dire, pensant que ce n’est pas le moment et que vous avez déjà assez de soucis à gérer comme ça. De plus, ce n’est sans doute pas la meilleure idée du siècle que d’appeler quelqu’un tous les soirs en prépa, sachant que la très grande majorité du temps, ces coups de fils se résumeront à un déversement sur votre « âme sœur » de tout le stress accumulé pendant la journée. Alors pour votre bien et celui de votre partenaire, réfléchissez bien avant de vous lancer dans ce type de relation.

Julien Vacherot

Étudiant en première année à HEC Paris et rédacteur géopolitique, j'ai pour but de vous faire partager ma passion et de vous aider dans cette matière et partout où c'est possible

Vous pourriez aussi aimer