Comment gérer l’épreuve de maths 2 E ?

Cette épreuve effraie de nombreux candidats, notamment ceux qui se rendent compte quelques mois avant les concours qu’elle ne compte pas seulement pour les parisiennes mais aussi pour l’EDHEC et l’EM (coef 2). Pourtant, c’est une épreuve parfaitement surmontable à laquelle il est possible d’obtenir une très bonne note, même sans être un génie des maths. Voici comment.

 

Comprendre l’esprit de l’épreuve

Un sujet de maths 2 n’est pas du tout pensé et conçu comme un sujet de province. Quand ces derniers testent surtout votre capacité à reproduire des schémas types, une maths 2 a au contraire pour objectif de voir comment vous réagissez face à des choses qui sortent de l’ordinaire. Ne pas préparer spécifiquement cette épreuve (ne serait-ce qu’un petit peu) est donc fortement regrettable, car les réflexes que vous avez développés lors de votre préparation aux épreuves de province ne sont pas tout à fait ceux qu’il vous faut adopter en maths 2.
Cette épreuve cherche à vous déstabiliser pour tester votre esprit combatif et votre endurance. Si vous en faites preuve, il n’y a pas de raisons que vous ayez une mauvaise note. Par exemple, de nombreux élèves ont autant (voire plus) en maths 2 qu’en maths EM ou Edhec du fait de la souplesse du barème, car même si l’épreuve est difficile, il faut qu’à la fin il y ait environ 10 de moyenne donc les notes sont plutôt tirées vers le haut.

 

Aborder le sujet sereinement

Un sujet de maths 2 se compose d’un seul problème découpé en 2, 3 ou 4 parties qui permettent son étude. Il est important de prendre du temps au début pour bien lire la présentation du problème, histoire d’avoir en tête ce dont le sujet va traiter, et car c’est dans cet en-tête que sont introduites la plupart des notations, fonctions et variables utilisées tout au long du problème. Ensuite, parcourez brièvement le sujet pour voir de combien de parties il se compose et de quoi elles traitent, mais sans forcément lire chacune des questions (c’est à mon sens une perte de temps), puis commencez (il faut bien…). Ne soyez pas découragés si vous n’arrivez pas à répondre à la question 1.a) ! Passez à la suite et vous verrez que vous arriverez à répondre à des questions.
Tout au long du sujet, vous verrez que les notations sont souvent compliquées et lourdes, mais que cela ne vous décourage pas, c’est fait exprès ! C’est comme cela qu’a été conçu le sujet : on vous noie dans une ribambelle de notations et de variables pour décourager les candidats, mais seuls ceux qui n’ont jamais fait de maths 2 le seront ! Prenez du temps pour (1) bien savoir quoi correspond à quoi et (2) faire des liens entre les différentes variables/fonctions introduites et les résultats précédemment démontrés.
Contrairement à un sujet province, il est normal dans une maths 2 de passer plus de temps à réfléchir sur chacune des questions. Ne sautez pas une question si vous ne voyez pas comment faire au bout de 30 secondes, prenez du recul, regardez les précédentes questions, réfléchissez à comment parvenir au résultat, mais sachez qu’il est normal de prendre quelques minutes pour une seule question. Bien sûr, si vous êtes complètement perdus, passez.
Sachez aussi que plein de questions faciles se trouvent dans le sujet ! Mais elles peuvent être difficiles à voir, notamment parce qu’elles ont l’air dures du fait des notations lourdes qui les enrobent. A vous de les repérer et de (parfaitement) les traiter, et ce sera déjà un grand pas de fait vers une bonne note.

 

Gérer son temps

Ne faites pas de brouillon, sauf peut-être pour des calculs ou pour voir si tel ou tel raisonnement peut fonctionner. Mais d’autant plus en maths 2 qu’en maths province, la moindre trace de réflexion même non aboutie peut vous rapporter des points, alors faites-les apparaitre sur votre copie.
Ne sortez pas de la salle avant d’avoir vraiment lu en détail toutes les questions et d’avoir essayé de les résoudre ; vous risquez sinon de passer à côté de questions faciles que les autres candidats auront faites.

 

Quelles annales faire en priorité ?

Pour bien saisir l’esprit d’une maths 2, je vous conseille :
– maths 2 2018
– maths 2 2021
– maths 2 2015
– maths 2 2016

D’autres sujets sont plus ingrats, longs, très calculatoires et sur lesquels il faut être endurant :
– maths 2 2020
– maths 1 ESSEC 2013 (même format qu’une maths 2)

Avant les concours, essayez de faire au moins un sujet de maths 2 en temps limité, que ce soit en concours blanc, en ds ou chez vous : c’est ainsi que vous arriverez confiant le jour-j !

Vous pourriez aussi aimer