Alexandra – trois classes préparatoires en trois ans

Pour un étudiant en classe préparatoire, la décision de changer d’établissement au cours de son parcours n’est pas toujours facile à prendre. En effet, parfois les candidats et notamment lorsqu’ils cubent, décident de changer de classe préparatoire pour préparer au mieux les concours. Est-ce vraiment une bonne stratégie ? Dans cet article, nous te proposons le témoignage d’Alexandra qui a changé trois fois d’établissement durant son cursus pour obtenir finalement une école dans le top 3.

 

Peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours en classe préparatoire ?

Bonjour je m’appelle Alexandra et je suis actuellement étudiante à l’ESCP Business School. Avant d’intégrer cette école, j’ai réalisé mes trois années de classe préparatoire dans trois établissements différents. En effet, j’ai commencé mon cursus en filière littéraire pour ensuite recommencer ma première année dans un autre établissement en ECE. Enfin, j’ai encore changé de classe pour effectuer ma dernière année dans un lycée parisien.

 

Pourquoi as-tu décidé de passer de B/L à ECE ?

A la fin de mon année de B/L, j’ai pris conscience que je souhaitais devenir un jour cheffe d’entreprise, même si aujourd’hui je n’ai plus forcément cette envie.  J’ai alors compris que pour réaliser ce souhait, le plus simple était d’obtenir une très bonne école de commerce.

Même si la prépa B/L permet d’accéder à tous les concours, en réalité, il n’y a pas beaucoup de places allouées aux candidats venant de cette filière. En me renseignant, j’avais lu qu’HEC avait recruté uniquement 12 candidats en B/L cette année-là. Ainsi, j’ai décidé de recommencer ma première année mais cette fois en ECE.

 

Pourquoi as-tu souhaité changer d’établissement en attaquant ta deuxième année en ECE ?

J’ai voulu changer d’établissement surtout par curiosité et parce que je voulais expérimenter une classe préparatoire dite « parisienne ». L’objectif était de trouver un peu plus de concurrence. Selon moi, quand cette dernière est positive, elle se révèle être un très bon stimulant pour nous faire progresser.

De plus, ce changement était pour moi une opportunité d’acquérir une plus grande autonomie que je  n’avais malheureusement pas dans le précédent établissement. 

 

Selon toi, quels sont les points positifs de changer d’établissement ?

En changeant régulièrement de prépa, j’ai remarqué qu’il y avait toujours un petit délai d’adaptation. Cette petite période de transition m’a donné l’impression que le temps passait plus vite. En découvrant un nouvel environnement en « permanence », j’ai pu éviter de rentrer dans le cercle vicieux de la routine quotidienne qui peut s’avérer être extrêmement démoralisante. En plus, c’est aussi l’opportunité de faire davantage de rencontres et de nouer de belles amitiés dans les différentes prépas. En toute sincérité, je n’ai jamais eu le sentiment d’avoir rencontré de réelles difficultés pour m’intégrer dans mes nouvelles classes. Par exemple, j’ai eu la chance d’être déléguée durant mes deux dernières années.

 

A contrario, as-tu remarqué des points négatifs à ce changement récurent ?

En réalité, je n’ai pas vraiment rencontré de points négatifs. Néanmoins, j’ai remarqué qu’à chaque changement, il y a toujours un sentiment d’incertitude sur cette prise de décision qui n’est pas anodine. J’ai eu la chance d’avoir toujours été satisfaite de mes choix et je ne regrette aucune de mes années. Aujourd’hui, je suis heureuse d’avoir pris ces risques.

 

Pour terminer, as-tu des conseils pour les futurs candidats ? Et qu’as-tu retenu de ton cursus particulier ?

Grâce à mon expérience dans les différents établissements que j’ai fréquenté, j’ai compris qu’en classe préparatoire la chose la plus importante, c’est le travail. En fait, ce n’est pas parce qu’un étudiant réalise sa classe préparatoire dans un établissement reconnu que celui-ci réussira forcément aux concours. Inversement, un étudiant sérieux et rigoureux dans son travail a de très bonnes chances d’obtenir une excellente école même s’il n’étudie pas dans l’une des prépas les plus prestigieuses. Il n’y a que le travail qui compte !

Changer de classe préparatoire durant son cursus peut être une très bonne stratégie. A noter que dans mon cas, ma réorientation en ECE était un vrai avantage dans la mesure où je savais à quoi m’attendre et j’avais un réel objectif, surtout qu’en temps normal il est impossible de refaire sa première année dans une même filière. Cependant, je déconseille aux étudiants introvertis de changer d’établissement, au risque de mal s’intégrer et de ne pas profiter pleinement de ce cursus qui est pour moi une expérience inoubliable.

Un grand merci à Alexandra pour cet entretien !

Matthieu Castagnos

Etudiant à Neoma Business School après 3 années de classe préparatoire. Je souhaite partager mon expérience à tous les candidats afin de leur permettre d'obtenir l'école qu'ils souhaitent.

Vous pourriez aussi aimer