Misterprepa

Comment interpréter son rang 2023 à l’EDHEC BS ?

Sommaire

Après avoir consulté vos résultats d’admission 2023 de l’EDHEC BS, avoir vu votre rang et vos notes, il est important de savoir comment interpréter son rang EDHEC BS 2023. Nous vous aidons à mesurer vos chances d’admission, mais encore une fois, il ne s’agit que de pronostics, rien n’est avéré officiellement ! Les vœux SIGEM doivent être faits en fonction de votre envie d’intégrer l’école et non pas sur une logique de classement du fait que ce dernier n’a pas d’influence pour l’algorithme. 

Pour voir l’interprétation des rangs des autres écoles : cliquez ici

Pour accéder aux résultats d’admission de toutes les écoles : cliquez ici 

Consulter ses résultats d’admission 2023 à l’EDHEC BS

Si vous n’avez pas encore pu consulter vos résultats pour l’EDHEC BS, il vous suffit de cliquer ici. Nous avons également apporté des éléments statistiques, des actualités et d’autres éléments pour vous aider à faire votre choix d’école ! 

Lire plus : Tout savoir sur les barres d’admission 2023 ! 

Interpréter son rang EDHEC par les résultats des années précédentes

Les rangs des dernières années permettent de donner une tendance, mais cela varie beaucoup plus en réalité et dépend de multiples critères : choix des bi-admis, évolution du nombre de places ouvertes mais aussi du nombre de candidats. 

Voici ci-dessous, le report des informations clés sur les rangs d’admission EDHEC ainsi que la sélectivité aux oraux : 

ANNÉERANG DERNIER ADMISSÉLECTIVITÉ AUX ORAUX
20221527N/C
2021153177,12%
2019139376,62%
2018144976,93%
2017150381,24%
2016150078,18%

 

Lire plus : L’EDHEC : des doubles-diplômes d’exception

 

Affiner l’interprétation de son rang EDHEC 2023

Les rangs des années précédentes peuvent donner une tendance, et donc une première approximation du rang du dernier admis EDHEC 2023. Néanmoins, on peut affiner cette interprétation, en tenant compte des changements relatifs à la filière, à l’école et aux concours entre 2022 et 2023. On peut prendre en compte :

  • Le nombre de places ouvertes par l’école, ses concurrents, et les écoles au-dessus au classement (HEC, ESSEC, ESCP et emlyon) : L’EDHEC a augmenté son nombre de places disponibles, passant de 520 à 530 places. Cela aura un impact direct, à la hausse, sur le rang de son dernier admis. Les autres écoles pouvant faire bouger ce rang n’ont pas augmenté leurs effectifs pour 2023, et n’auront donc pas d’impact à ce niveau là.
  • Le nombre d’inscrits (école et concurrents) : Le nombre d’inscrits aux écoles du TOP 5 a légèrement baissé. On pourrait être tenté de dire que cela contribuera à la baisse du rang du dernier admis. Cependant, le TOP 5 est sûr de remplir ses rangs, l’impact ici est donc moindre.
  • Les fusions (ou séparation) d’épreuves : Une fusion d’épreuve entre deux-écoles augmente leur nombre de bi-admis, ce qui augmente le rang du dernier admis lors de l’année concerné. Pour 2023, on peut noter le fait que les ECT aient désormais leur propre épreuve de CG : l’impact est réel, mais difficilement quantifiable, hausse ou baisse. La fusion contraction-synthèse aura un impact vers le haut en revanche. L’ESCP et l’EDHEC ont désormais une épreuve de plus en commun, ce qui tend à augmenter le nombre de bi-admis entre les écoles et pousserait le rang EDHEC vers le haut. Cet impact n’est cependant pas le plus gros qui soit : le nombre de b-admis 2022 était déjà élevé, et la synthèse de texte n’a pas un coefficient très élevé (2 ou 3 pour l’EDHEC)
  • Les dynamiques au classement : C’est le plus gros enjeu de l’analyse. On peut commencer par citer le duel ESCP-EDHEC : gros avantage à ESCP, mais l’EDHEC a pris 5 bi-admis l’an dernier, si ce chiffre venait à augmenter, le rang du dernier admis EDHEC baisserait. Mais la grosse question concerne surtout le duel historique EDHEC-emlyon. L’an dernier, 334 personnes ont préféré EDHEC, 34 emlyon. Il est difficile de savoir ce qu’il en sera cette année, mais une chose est sûre : c’est l’un des plus gros facteur d’influence sur le rang du dernier admis. Or, il est difficile de savoir ce qu’il en sera en 2023 : l’EDHEC profite d’une bonne dynamique depuis 5 ans, là où emlyon a connu des déconvenues, mais il faut noter que ces déconvenues ne sont plus d’actualité. Ainsi, l’école lilloise a récupéré plus de 90% des bi-admis en 2023, en inversant totalement la tendance par rapport à 2018 (90%) emlyon. Mais maintenant qu’emlyon a réglé ses déboires, qu’en sera-t-il au SIGEM ? Le point le plus important est aussi le plus incertain.
  • La barre d’admissibilité (école et concurrents) : Peu de variations pour l’EDHEC, mais emlyon a baissé sa barre. Cela signifie donc qu’il y a potentiellement plus de bi-admissibles emlyon-EDHEC, car plus d’admissibles emlyon tout court. En revanche, pour le nombre de bi-admis, l’argument est moins vrai car emlyon sera vraisemblablement plus sélective qu’avant aux oraux. En conclusion, on a une grosse incertitude sur le nombre de bi-admis emlyon-EDHEC, et donc une incertitude de plus sur le rang du dernier admis EDHEC
  • La multiplications des filières : contrairement aux concours 2022 où il n’y avait que 3 filières en voie économiques (ECS, ECE, ECT), il y en a désormais 5 (ECT + combinaisons Maths appliquées ou approfondies et ESH ou HGGMC : ce point peut avoir un impact, mais il est difficile de le quantifier que ce soit à la hausse ou à la baisse
  • La séparation EC-Filières littéraires dans les rangs d’admission : là aussi l’impact est réel, mais difficilement évaluable
  • Le cubage : Cette année, il devrait y avoir plus de gens qui cuberont sur l’EDHEC par rapport à 2022. En effet, les candidats pouvaient, l’an dernier, être dissuadés de cuber du fait du changement de filière. Il y aura donc sûrement plus de cubes sur l’EDHEC, soit plus de personnes qui renoncent à intégrer l’école, ce qui pousse le rang du dernier admis à la hausse.

Conclusion sur l’interprétation des rangs de l’EDHEC BS 2023  

In fine, plusieurs éléments peuvent nous faire penser que le rang du dernier admis EDHEC sera plus haut cette année, en la fusion de la contraction avec la synthèse, le cubage et en l’augmentation du nombre de places. Cependant, dans le même temps, l’incertitude sur l’analyse a augmenté, car d’une part les concours 2023 sont très différents des concours 2022, et d’autre part, les chiffres du duel EDHEC-emlyon sont très incertain et ont une influence forte sur le rang du dernier admis EDHEC. 

En conclusion, nous voyons une possible augmentation du rang du dernier admis EDHEC, mais notre marge d’erreur est plus grande qu’en 2022 :

Ça sent bon l’admission : <1300

Votre sort dépendra des autres : Entre 1300 et 1550

Ça va être très compliqué : >1550

PLANETE GRANDES ECOLES MEDIA
Découvrez Planète Grandes Écoles : le média Grandes Écoles et entreprises de référence
Newsletter
Picture of Laurent Mary
Laurent Mary
Ex-préparationnaire, j'ai à coeur d'aider les étudiants dans leur quête des concours.