Comment parler du projet professionnel en entretien ?

Le projet professionnel vous inspire parfois des craintes du fait que vous n’avez pas de projet professionnel certain, que votre idée reste trop vague ou que les membres du jury connaissent le monde professionnel mieux que vous. Pour faire du projet professionnel un atout, voici les grandes lignes de ce que propose Olivier Jaoui dans son ouvrage « Majorez vos entretiens ».

 

Qu’est-ce qu’un projet professionnel ?

Il n’existe pas de définition officielle d’un projet professionnel, ni d’un « intérêt » professionnel, expression plus appropriée. Chacun devra trouver « son » projet professionnel. Les Écoles et les jurys savent que vous n’êtes pas des spécialistes et ne vous en demanderont pas trop. Ce qui va caractériser un projet pro, c’est soit un secteur d’activité, soit un métier ou domaine de l’entreprise et souvent le croisement des deux. Les secteurs d’activité sont très nombreux.

 

Comment trouver une idée de projet pro ?

Il est important de construire un projet pro afin de pouvoir répondre à la question si elle venait à tomber. Pas de panique, si vous axez votre projet pro sur un domaine, comme celui de la RSE et du Développement Durable pendant l’entretien, vous n’êtes en aucun cas obligé de conserver ce projet une fois admis dans l’Ecole. Un seul projet professionnel suffit pour toutes les écoles, le but étant de montrer aux jurys que vous avez porté un intérêt pour un métier, domaine ou secteur d’activités. C’est votre personnalité qui compte.

 

Comment travailler le projet pro ?

Une fois que vous avez défini un projet professionnel qui vous intéresse, le plus dur est fait car vous connaissez à présent votre cible. Il ne vous reste plus qu’à vous documenter selon le secteur, le type de métier et d’activité que vous avez choisi. Les informations à chercher sont toujours plus ou moins les mêmes. Afin de vous documenter au mieux sur ces éléments, vous pouvez vous rendre sur le site de Planète Grandes Écoles. Ce site regorge d’informations utiles, d’interviews et de zooms sur les métiers et secteurs les plus prisés par les étudiants de Grandes Écoles de Commerce, une vraie mine d’or pour votre préparation aux oraux.

Beaucoup de candidats ne se renseignent pas ou peu, donc c’est le moment de vous démarquer ! Il est probable que le jury vous interroge sur les éléments que vous allez lui avancer. Ce qui importe, c’est que vous connaissiez les réponses et montriez votre intérêt pour le projet pro.

Suivez également avec assiduité l’actualité des différents secteurs et domaines qui vous intéressent. Ainsi, il est quasi certain que, dans la semaine précédant votre entretien, un article paraîtra en relation avec votre projet pro. Les jurys s’intéressent à l’actualité business tout particulièrement avant les entretiens. Ne prenez donc pas de risque inutile en ne suivant pas l’actualité de votre projet pro.

 

Une liste non exhaustive des différents secteurs d’activité :

  • Audit / Conseil
  • Activités administratives / RH
  • Banque / Finance / Assurance
  • Juridique / Droit
  • Immobilier / Urbanisme
  • IT (nouvelles technologies, TIC)
  • Management / Direction / Organisation
  • Marketing / Communication / Évènementiel
  • Transports / Logistique / Automobile
  • Média / Web / Edition
  • Tourisme / Loisir / Culture
  • Luxe / Mode
  • Énergie / Environnement / RSE & Développement Durable
  • Agroalimentaire / Distribution
  • Commerce / Économie
  • Défense / Armée 
  • Cinéma / Divertissement / Production
  • Enseignement / Formation

 

Faites un lien entre projet pro et école

À un moment de l’entretien, il faut absolument que vous fassiez ce lien qui montrera votre réel intérêt pour votre projet professionnel et votre motivation pour l’École. Rappelez-vous ceci : « PROJET PRO = ÉCOLE ».

Cela permettra de ne pas oublier de parler de l’École, comme cela arrive bien plus souvent que vous ne le croyez. Parlez d’un alumni que vous avez contacté sur LinkedIn, des différentes spécialisations qu’offre l’École dans le domaine qui vous intéresse, vous pouvez même faire le lien entre une association de l’École et votre projet professionnel. Si vous souhaitez faire du conseil il est intéressant de parler de la Junior-Entreprise par exemple.

Si votre projet s’axe sur une thématique forte de l’école, il est important de bien la maitriser : parcours, doubles-diplômes, spécialisations, associations.

 

Parler de votre projet pro avec modestie

Toute la préparation évoquée antérieurement vous permettra de maîtriser suffisamment votre projet professionnel pour en parler avec aisance et même en faire un point fort. Je vous conseille de montrer votre possibilité d’évoluer et de changer de projet pro (sauf si votre projet est vraiment bien ficelé bien entendu). L’École aime les profils adaptables, agiles et ouverts, il ne faut cependant pas montrer que vous êtes trop ouvert en énonçant une pluralité de secteurs qui peuvent parfois paraître non cohérents.

 

Et si on n’a pas de projet professionnel ?

Vous avez le droit de ne pas avoir de projet professionnel, mais vous devrez absolument montrer votre intérêt pour le monde économique et des secteurs d’activité. Si vous ne savez vraiment pas, si vous ne voulez pas donner l’impression de mentir, jouez la carte de la sincérité, soyez modestes et francs : « je ne voudrais pas vous mentir en disant que… mais », « je connais peu… mais ». Le « mais » possède une importance considérable, car il faut rebondir et vous sortir d’une situation que vous ne maitrisez pas afin de toujours rester acteur de votre entretien. Même si vous n’avez pas de projet professionnel abouti, il est nécessaire de montrer de l’intérêt pour l’activité économique et les entreprises.

 

L’avis des Écoles au sujet des projets pro

Elles sont bien conscientes que les étudiants de prépa n’ont pas ou peu d’expérience professionnelle et sont « indulgentes » à ce sujet. Elles savent que beaucoup d’étudiants « bricolent » un projet professionnel valable le temps de l’entretien et qu’après quatre années d’étude, de césure, de séjours à l’étranger et de découvertes, ce « projet professionnel pour l’entretien » risque d’être bien différent. Il est intéressant d’aller étudier de près le site des écoles afin de voir ce qu’elles en ont dit :

 

ESSEC : « quels sont vos souhaits personnels et professionnels ? » On ne parle pas de projet mais quand même de souhait professionnel, l’ESSEC étant attentive sur ce point. La durée de l’entretien (parmi les plus longs) fait aussi qu’il est très rare que le sujet ne soit pas abordé.

ESCP : l’École demande généralement aux jurys de ne pas interroger les candidats sur leur projet professionnel mais de le faire si les candidats en parlent spontanément. L’ESCP ne veut pas de « projet factice discuté avec deux ou trois amis des parents ».

EMLYON : « l’absence de projet professionnel n’est pas rédhibitoire… mais un intérêt pour un secteur ou un métier demeure important… le jury ne s’acharnera pas ». On comprend bien ici la notion d’intérêt professionnel.

EDHEC : l’École demande à ses jurys de ne pas évaluer leurs candidats sur leur projet professionnel mais d’évaluer leur potentiel.

Audencia : l’École ne l’évoque pas dans ses grilles d’évaluation et ne donne pas de consignes à ce sujet aux jurys

Dorian Zerroudi

Rédacteur chez Mister Prépa, j'ai à coeur d'accompagner un maximum d'étudiants vers la réussite !

Vous pourriez aussi aimer