Comment rédiger un essai en anglais ?

L’essai en anglais est une épreuve parfois négligée par les étudiants, elle est pourtant très importante. Un bon essai peut faire la différence le jour j.

 

Analyse du sujet 

La première chose à faire quand on commence son essai est d’analyser le sujet. Il ne faut surtout pas partir tête baissée. Sur une feuille de brouillon note les mots clefs, et définis les. Essaie ensuite de faire ressortir la/les thématiques vues au cours de l’année qui traitent de ce sujet. Ce travail va t’aider à trouver des arguments et à structurer ton travail. 

Tu dois ensuite trouver des actualités récentes en lien avec le sujet. Cela te servira pour une phrase d’accroche et pour le corps de ton essai. L’actualité est un point essentiel dans le barème des essais, un très bel essai, parfaitement rédigé mais qui ne fait aucune référence à l’actualité ne sera pas valorisé. 

 

L’introduction 

Il y a deux manières d’amorcer l’introduction de ton essai. Tu peux commencer avec une citation ou avec une actualité. Les deux sont très pertinentes et font preuve d’un travail rigoureux tout au long de l’année. 

Définis ensuite le/ les terme(s) centraux du sujet. Essaie de ne pas donner une définition simpliste du dictionnaire mais de relier la définition au sujet, à l’actualité et aux grandes thématiques transversales. 

Tu dois ensuite noter la problématique. C’est le point central de ton essai, prends le temps d’en trouver une pertinente, qui te permette de traiter tous les facettes du sujet. Mais attention à ne pas trop t’éloigner du coeur du sujet. Pour ce faire tu peux noter sur un brouillon quelles sont pour toi les limites, cela peut t’éviter un hors sujet. 

Une annonce de plan est déconseillée pour un essai de langue, compte tenu de la limite de mots imposée. A moins que cela ne soit justifié, ne “dilapide” pas tes mots pour annoncer ton raisonnement. 

 

Lire aussi : Vocabulaire : expressions courantes pour les essais et l’oral

 

Le développement 

Il peut se faire en 2 ou 3 parties, le mieux étant d’en faire 3 car cela fait preuve d’un raisonnement plus profond et plus abouti. L’important est que ton développement soit clair, concis, structuré  et cohérent. 

Chaque partie doit être composée d’une argumentation et d’une illustration. L’illustration peut être un exemple tiré de l’actualité, une théorie philosophique/sociologique ou encore une référence à un auteur. 

Sépare bien les parties en sautant une ligne à chaque fois et en commençant par un alinéa ; cela donne de la clarté à ton essai et donc à ton raisonnement. 

 

La conclusion 

Elle est très importante et ne doit pas être négligée ! Ne garde pas que 2 minutes à la fin pour écrire une phrase à la volée. Le mieux est d’écrire la conclusion, sur ta feuille de brouillon, au moment où tu rédiges ton introduction. La conclusion doit répondre à la problématique sans reprendre les arguments du développement. Elle ne doit pas apporter de nouveaux éléments mais elle doit donner une réponse tranchée. 

La conclusion n’est pas un petit résumé de l’essai ! C’est la réponse à la problématique. 

 

Les tips du pro 

Pense à utiliser des expressions idiomatiques, elles donnent une impression d’authenticité à ton essai.

Utilise un lexique varié, c’est le moment de montrer que tu as un vocabulaire riche. Evite le vocabulaire que tu as appris en primaire tel que “good” “bad” “happy”… ils n’apportent rien ni au devoir, ni à l’argumentation. 

 

Tu as maintenant toutes les clefs en main pour réussir ton essai le jour j ! Tu n’as plus qu’à t’entrainer !

 

Lire aussi : Tous les sujets d’Anglais ELVI/Ecricome analysés

Vous pourriez aussi aimer