Comment se démarquer dès l’introduction

L’introduction, au-delà d’être la première impression que tu donnes au correcteur représente aussi « ton passe-droit » afin d’accéder à une note au-dessus de 8. En effet, dès l’introduction, le correcteur te place dans une fourchette de note, et sache que si cette dernière ne le satisfait pas tu passeras difficilement la moyenne. Étant la première partie de ton introduction l’accroche constitue ta première chance de te démarquer des autres candidats, et pour cela, quoi de mieux que l’actualité !

Dans cet article tu retrouveras donc des faits d’actualités qui se sont déroulés durant les années 2021/2022, n’hésite pas à compléter ces accroches grâce aux points d’actualités faits par Mister Prépa toutes les semaines (et surtout avant les concours) !

N’hésite pas à aller voir la première partie de l’article : Accrocher avec une actualité #1

Ainsi que la deuxième partie : Accrocher avec une actualité #2

A présent passons aux thèmes et aux actualités pertinentes que l’on peut utiliser en tant que phrase d’accroche.

 

Thèmes abordés dans cet article :

  • Asie
  • Amérique Latine
  • États-Unis
  • Moyen-Orient
  • Angleterre

Asie :

 

  • 2020/2021 : Le Bangladesh, ancien PMA, connaît une croissance exponentielle de plus de 6 % depuis quelques années. Ceci lui a permis de sortir de la classification des PMA, grâce à un taux d’ouverture qui a été multiplié par trois.
  • NOVEMBRE 2021 : Le rapport de défense bisannuel taïwanais publié par le gouvernement cette semaine révèle que la Chine aurait maintenant la capacité de bloquer les principales liaisons portuaires et aériennes de l’île avec le reste du monde si elle le voulait. Avec ces nouveaux éléments, la « menace » chinoise sur Taïwan et ses habitants atteint un nouveau sommet.
  • DÉCEMBRE 2021 : La pollution en Inde n’est plus un secret pour personne. Néanmoins, d’après The Lancet, New Delhi serait en proie à une terrible pollution puisqu’environ 17 500 y personnes seraient mortes en raison de la pollution atmosphérique.
  • JANVIER 2022 : Après TotalEnergies et Chevron, c’est l’Australien Woodside qui a annoncé le jeudi 27 janvier se retirer de la Birmanie, plus d’un an après le coup d’état militaire. En effet, la population birmane a récemment dû faire face à une violente répression menée par l’armée, faisant 1500 victimes civiles. C’est pourquoi, face aux risques présents dans le pays asiatique, les géants du pétrole ont préféré se retirer.

Amérique Latine :

  • NOVEMBRE 2021 : L’opposition cubaine a manifesté son intention de protester le 15 novembre contre Miguel Diaz-Canel et le pouvoir politique pour demander la libération de plusieurs prisonniers politiques. Le président en place a néanmoins réaffirmé lui aussi plusieurs fois que ces manifestations seront réprimées si elles se tenaient. Ces soulèvements ont lieu dans un contexte très particulier de crise économique et sociale du pays, dont beaucoup d’habitants semblent à bout de souffle.
  • DÉCEMBRE 2021 : À l’issue du sommet virtuel rassemblant les chefs d’État des pays du Mercosur, l’Uruguay a refusé de signer le communiqué final. Il s’agit de divergences concernant l’ouverture commerciale : l’Uruguay souhaitait pouvoir négocier individuellement des accords commerciaux sans avoir l’accord des autres membres du bloc. Cela a été refusé par les autres pays et a entraîné le refus par l’Uruguay d’une autre mesure d’ouverture commerciale concernant une réduction unilatérale des droits de douane de 10%.
  • DÉCEMBRE 2021 : L’Organisation des États américains a déclaré début novembre que les élections nicaraguayennes n’avaient « pas de légitimité démocratique ». En réponse à ces accusations, le Nicaragua a demandé cette semaine à sortir de l’OEA. Cuba a salué cette décision, voyant l’OEA comme un organisme favorisant l’ingérence américaine dans les dossiers politiques latino-américains. La sortie de l’OEA isolera le pays et tend les relations entre le Nicaragua et les États-Unis. L’accès au territoire américain est d’ores et déjà interdit au président et à la vice-présidente du pays.

États-Unis :

  • NOVEMBRE 2021 : Échec du sommet entre Joe Biden et Xi Jinping (sujets controversés comme la question des droits de l’homme à Taiwan, à Hong Kong ou encore avec les Ouighours. Organiser les règles de la compétition entre leurs pays et éviter une confrontation ouverte)
  • NOVEMBRE 2021 : COP 26 : la Chine et les États-Unis s’engagent à renforcer leur action climatique. (Chine : premier émetteur mondial de gaz à effet de serre et les États-Unis, le deuxième).

 

  • DÉCEMBRE 2021 : Les États-Unis, le Japon et l’Australie ont annoncé la construction d’un nouveau câble sous-marin au fond du Pacifique. Son but est d’améliorer les flux Internet à Kiribati, Nauru et dans les États fédérés de Micronésie. Cela n’est pas sans rapport avec le bras de fer sino-américain. La Chine s’était en effet positionnée pour remporter ce marché mais c’est l’offre rivale des trois autres pays qui l’a remporté. Cela permet de freiner la poussée de Pékin dans la zone Indo-Pacifique.

 

Moyen-Orient :

  • AOÛT 2021 Les talibans prennent le pouvoir en Afghanistan. Le 15 Août 2021, le président Ashraf Ghani démissionne. Il est remplacé par un gouvernement dirigé par l’idéologie islamiste. Vingt ans après l’intervention de la communauté internationale, il s’agit d’un retour en arrière magistral tant toutes ces années de guerre semblent n’avoir conduit qu’à un retour à un statu quo. De plus, après avoir fait évacuer en urgence leurs ressortissants encore présents dans le pays, les puissances extérieures comme la France d’Emmanuel Macron ou les États-Unis de Joe Biden ont décidé d’accélérer le retrait de leurs troupes sur place et de limiter l’accès aux réfugiés voulant fuir le pays à leurs territoires.
  • AOÛT 202: Les États-Unis ont indiqué, mardi 23 août, que l’Iran avait fait des concessions sur des points clés, ravivant les espoirs d’un retour à l’accord sur le nucléaire de 2015, même s’ils n’ont toujours pas donné leur réponse formelle aux propositions iraniennes. L’issue des négociations semble donc proche.

Voir plus : Joe Biden au Moyen-Orient

Angleterre :

  • FÉVRIER 2021 :  Le Brexit devient officiel. Alors que le spectre d’un « no-deal » aux conséquences catastrophiques pour les deux partis a pesé jusqu’au bout, le parlement européen a finalement signé in extremis un accord le 29 Janvier dernier, sans que celui-ci ait pour autant réussi à éviter des tensions, comme la France et le Royaume-Uni nous l’ont montré autour de la pêche ces dernières semaines.
  • SEPTEMBRE 2022 : Décès de la Reine (Elisabeth II).

Voir plus : Quel avenir pour la monarchie britannique ?

 

Aurélia Rotolo

Après une classe préparatoire provinciale à Nîmes, je fais aujourd'hui partie du programme GMT (Global Mobility Track) d'Audencia BS. Dorénavant mon nouveau challenge est de vous aider à réussir en prépa que ce soit en langues, en géopolitique ou même en méthodologie :)

Vous pourriez aussi aimer