Comment se démarquer en civi en Italien ?

Tout préparationnaire qui a choisi d’étudier l’italien le sait bien : il jouit d’un avantage considérable en ce qui concerne la civi. Contrairement à l’espagnol ou à l’anglais, l’italien n’est rattaché qu’à une seule aire géographique bien circonscrite…l’Italie.

 

Cependant, il n’est pas forcément aisé de se démarquer en civilisation italienne, tant les thèmes (somme toute assez classiques pour la plupart) semblent parfois être toujours les mêmes d’une année sur l’autre.

 

De nombreux thèmes récurrents : les « grands classiques » de la civilisation italienne

 

Voici, pour n’en citer que quelques-uns, certains thèmes récurrents en Italien :

 

  • Le made in Italy et la concurrence déloyale
  • Le changement climatique en Italie (et notamment l’impact du tourisme de masse)
  • Les migrations
  • La difficile cohésion de la société dans un pays jeune (150 ans d’unité)
  • La société traditionnelle à l’épreuve des transformations du monde moderne (parité, modèle de la famille)
  • Le retard du Mezzogiorno
  • L’enjeu de l’entretien du patrimoine, particulièrement coûteux
  • La digitalisation
  • Les enjeux démographiques (vieillissement de la population, baisse de la natalité)
  • La politique (instabilité gouvernementale)
  • Les enjeux alimentaires (le mouvement Slow Food étant un grand classique)

 

La fine connaissance de ces thématiques, une condition indispensable pour se démarquer

 

Une fois ces thèmes identifiés, il est important de bien maîtriser les différentes notions qui se cachent derrière. Aussi bien à l’oral qu’à l’écrit, c’est surtout la précision qui fait la différence.

 

Pour illustrer ce besoin de précision, prenons l’exemple traditionnel des questions croisées de l’identité nationale et d’intégration des populations immigrées. Plutôt que d’affirmer simplement que l’immigration suscite des tensions politiques dans le pays, il serait plus à propos d’être particulièrement averti des spécificité juridiques propres à l’Italie. Généralement, les correcteurs apprécieront que vous soyez conscient qu’en Italie, le principe du jus soli n’existe pas, et que le seul jus sanguinis ne permet pas aux descendants d’immigrés, pourtant nés sur le territoire national, d’acquérir la nationalité italienne. Vous marquerez encore quelques points de plus en précisant que les parlementaires italiens discutent depuis longtemps de la création d’un potentiel jus culturae, dont les contours restent encore aujourd’hui à définir.

 

Il faut donc à la fois maîtriser les exemples les plus classiques (on pourra penser au cas de Venise sur le thème des dangers du tourisme de masse pour l’environnement et le patrimoine), et pouvoir donner des éléments concrets et précis sur chacun de ces enjeux, pour montrer au correcteur qu’il ne s’agit pas seulement d’une connaissance superficielle.

 

La civilisation italienne ne se limite pas au seul territoire national italien

 

Une erreur classique consisterait à croire que la civilisation italienne se limite au territoire du pays. Or, c’est loin d’être le cas. On peut distinguer trois types d’aires géographiques qu’il faut impérativement connaître en profondeur pour se démarquer en civi :

 

  • L’Europe : l’intégration de l’Italie au continent européen, à tous les niveaux, a représenté un enjeu majeur de l’Histoire Italienne, depuis l’époque moderne jusqu’à nos jours

 

  • La Libye et la corne de l’Afrique : l’ancienne zone d’influence coloniale italienne demeure une thématique centrale, liée non seulement à la géopolitique mais encore à l’épineuse question de la mémoire de la colonisation

 

  • Les différents lieux d’implantation des diasporas italiennes, qui tirent pour la plupart leur origine de la grande vague d’émigration (de la fin du XIXème siècle jusqu’au milieu du XXème siècle) : Etats-Unis, certes, mais aussi le Brésil et l’Argentine, grandes terres d’accueil des émigrés italiens

 

De l’importance d’étudier régulièrement la civilisation

 

Rappelez-vous qu’un travail régulier de la civilisation est extrêmement stratégique pour la réussite des épreuves de langues au concours : il vous permet non seulement d’entretenir votre niveau de langue, mais vous sera aussi particulièrement utile aux oraux, et ce quelle que soit l’école que vous visez. Une telle méthode de travail est d’autant plus intéressante que l’étude de la civilisation est extrêmement peu chronophage.

 

Cependant, il nous semble primordial de souligner que la civilisation impose aussi de se tenir régulièrement à jour des actualités du pays. Bien souvent, on aura tendance à ne s’intéresser qu’à l’actualité, au détriment de la connaissance des thèmes de fond qui traversent la société italienne contemporaine. La connaissance des faits d’actualité ne doit que permettre d’illustrer les différentes transformations à l’œuvre dans le pays, et non se substituer à une étude plus approfondie de la société italienne dans son ensemble.

 

C’est pourquoi désormais, nous vous proposerons chaque semaine un article qui décryptera en profondeur un enjeu majeur de la civilisation italienne, en vous donnant des références précises qui pourront vous être utiles pour vos essais à l’écrit, comme pour vos commentaires d’articles à l’oral.

Vous pourriez aussi aimer