Comment se passe une journée de concours ?

Si vous connaissez déjà le planning des concours (ou sinon voir pages 14-15), la réalité d’une journée de concours est bien différente. Stress d’avant épreuve, comparaison avec les autres après la fin des épreuves, déception le soir… Vous avez beau être conscient qu’il faut éviter de faire tout cela, la réalité est qu’une journée de concours est éprouvante et vous met à rude épreuve.

 

Lire plus : 5 astuces pour surmonter le concours blanc

Une journée de concours, c’est riche en sensation

La réalité d'une journée de concours

Vous l’aurez compris, dans une journée de concours, il y a la théorie et ce qu’il se passe dans la réalité. Vous avez beau savoir qu’il ne faut pas ressasser, ne pas se comparer aux autres, ne pas vouloir tout réviser le soir, ne pas… La vérité est qu’en vous retrouvant face à votre sujet, vous allez oublier toutes ces bonnes résolutions. Découvrez comment se passeront réellement vos journées d’écrits.

 

BCE et ECRICOME : des journées bien différentes

Déjà dans un premier temps, vous ne vivrez pas de la même façon les journées de concours d’ECRICOME et celles de la BCE…

 

Le Concours ECRICOME : le début des concours

Nous pourrions résumer les journées du concours ECRICOME en cinq items :

  • Premières journées de concours
  • Stress du début
  • Fraîcheur des premières journées
  • Épreuves communes à tout le monde, donc assez difficiles
  • On ne voit pas la fin

 

Le Concours BCE : une épreuve d’endurance

Pour le concours BCE, nous pourrions le résumer ainsi :

  • Habitude et expérience des journées de concours
  • Fatigue en fin de semaine car les journées s’enchaînent
  • La fin approche
  • Épreuves adaptées aux filières et aux écoles présentées
  • Épreuves en double, voire triple, donc les sujets peuvent tomber plusieurs fois

Vous l’aurez compris, là où ECRICOME est tout neuf et vous paraît stressant et sans fin, la BCE est très longue et vous pouvez enchaîner jusqu’à 3 épreuves de maths, ou d’ESH/géopolitique. Il vous faudra donc beaucoup plus rapidement mettre derrière vous l’épreuve qui vient de se terminer et passer à la suivante

 

La première et la dernière journée d’épreuves : deux moments charnières

C’est simple, la première journée d’épreuve est certainement la plus difficile. Tout d’abord, c’est la première journée : vous ne savez pas à quoi vous attendre et vos deux années de prépa se concrétisent enfin. De plus, vous commencez par Maths ECRICOME qui fait certainement partie des épreuves de mathématiques les plus difficiles (hors Parisiennes).

À l’inverse, lorsque la dernière journée arrive, vous êtes généralement dans un état de fatigue et de “déjà vu” tellement intense qu’elle passe tranquillement. Vous finirez avec les épreuves IENA et géopo GEM ou résumé de texte ICN BS / ISC Paris (en fonction des filières), ce qui ne constitue pas les parties les plus stressantes. De plus, tout le monde ne passe pas ces épreuves ce qui fait que la fin est déjà passée par de nombreux étudiants qui ont déjà pu fêter leurs vacances la veille au soir…

 

Aucune journée de concours ne se ressemble et toutes comportent leurs lots de bonnes et de moins nouvelles, mais bonne nouvelle : cela ne dure qu’une semaine et demie, dans toute une vie !

 

Lire plus : Comment gérer sa prépa et ses concours quand on est en situation de handicap ?

Vous pourriez aussi aimer