Comment se préparer aux oraux des écoles de commerce ?

Bravo à vous ! Vous avez fini la partie écrite, et vous voilà à quelques jours des résultats pour les oraux ! En plus de cela, le confinement prend fin, les terrasses réouvrent, vous prévoyez pas mal de sorties avec vos amis et qui sait, vos vacances ! Bref, la vie est belle ! Pourtant, le concours, même s’ils touchent à leur fin, ne sont pas encore derrière vous ! Il faut transformer l’essai, et maintenir un certain rythme, plus ou moins intense selon les écoles que vous visez ! Mais pas trop d’inquiétudes : cette période est plus chill que celle des écrits ! Chill mais sérieuse tout de même !

 

Si vous visez une école hors top 3 !

Si vous visez une école hors top 3 mais que vous en avez présenter une lors des concours, vous faites une erreur ! Chaque année, il y a de très belles surprises d’admissibilité au sein d’une Parisienne ? Personne n’est à l’abri d’un coup de pouce du destin, peu importe d’où est ce que l’on part ! L’essentiel est de ne pas avoir de regrets après tout ! 

Vous devez donc principalement travailler  les oraux de langues ainsi que vos entretiens (qui sont présents pour chaque école hormis HEC) sans pour autant délaisser les autres matières spécifiques aux parisiennes. Pour les découvrir cliquez ici !

 

L’importance des oraux de langues

Pour ce qui est des oraux de langues, peu importe la langue ou le niveau, le principe est le même : analyser un texte ou un audio, le résumer et l’expliquer, avant d’élargir le sujet, faire un commentaire plus personnel sur lequel l’examinateur réagira.

Pas trop de pression sur la préparation, il faut réviser le vocabulaire, relire les commentaires de vos colleurs sur vos fautes grammaticales récurrentes, lire sur des points culturels historiques, suivre les débats locaux et regarder un max de séries ou de shows pour avoir l’accent ! Si le programme peut sembler impressionnant, les fiches que vous aurez préparé pour vos écrits vous seront d’une grande utilité !  Plus l’échange sera fluide, plus vous aurez une bonne note.

Soyez détendus et concentrés, en particulier lors de votre travail au brouillon. N’écrivez que le minimum, et pensez surtout à la structure de votre pensée lors du résumé. Pour ce qui est de l’exposé, pas de panique, les plans sont souvent les mêmes : Pourquoi l’auteur pense cela (donnez d’autres argument ou des débats similaires à celui que l’auteur a mis en exergue), pourquoi d’autres pensent le contraire (toujours en fonction de l’actualité), et comment les choses pourraient évoluer en grand 3. Si l’examinateur vous brusque un peu et vous empêche d’aller au bout de l’exposé en transformant cela en dialogue, pas de panique, cela peut arriver. Servez-vous plutôt de vos réponses au brouillon pour orienter l’entretien !

 

Lire plus : Comment briller en anglais aux oraux ? 

 

Astuce : préparez et apprenez par cœur des expressions ou des phrases typiques pour structurer vos pensées. Vous pouvez les écrire vous-même, les reprendre telles quelles ou les adaptez des corrections de vos enseignants ou d’articles de journaux. Cela vous fera gagner du temps et des points, car vous serez sûrs que des secondes se soient écoulés sans commettre de fautes.

 

Vous voulez maintenant vous préparer aux entretiens !

Ce n’est pas fondamentalement si compliqué que cela ! Après tout il faut « juste » parler de vous, et qui de mieux que vous pour le faire ! Mais pour cela il faut réfléchir sur vous-même, sortir la tête du guidon des concours et faire de l’introspection !

Concrètement, il faudra que vous prépariez une présentation de vous-même en priorité et montrer que vous avez une personnalité, que votre projet d’intégrer l’école est en cohérence avec vos aspirations et votre passé. Comment faire cela ? Présentez vous d’abord, un peu comme sur une carte d’identité, puis expliquez votre parcours jusqu’à vos concours. Ensuite, réfléchissez à vos passions, passe-temps, vos qualités et défauts. Pour les qualités et défauts, choisissez en trois à chaque fois, de manière honnête, sans censure, puis illustrez les par des expériences ou anecdotes. Ces dernières peuvent être en rapport avec vos passe-temps, ou pas, mais l’essentiel et qu’elles racontent quelque chose sur vous. Développez-les à chaque fois, faites du storytelling, mettez des adjectifs visuels, faites vivre les scènes, et vous gagnerez en pertinence. Quand vous aurez trouvé vos passe-temps, ou passions à présenter, cherchez par école les associations les plus proches d’eux, et/ ou en rapport avec les métiers qui vous passionnent le plus, et les parcours pour y arriver. C’est important car l’essentiel de l’entretien est de prouver au jury que vous avez votre place dans l’école. Cela passe par votre objectif de carrière, et comment y arriver, même sommairement, mais aussi la vie associative ou sportive, très importante en école ! Faites une recherche sommaire aussi sur la ville de l’école !

 

Peu importe la forme que prendra l’oral, vous devrez toujours à un moment parlez de vous ! Adaptez vous au format de l’école mais n’oubliez pas : la différence est uniquement formelle ! Que ce soient des questions tirées au hasard, des petits travaux en groupe, ou un petit pitch, ou une interview restez ouverts d’esprits, informés sur l’actualité : lisez fréquemment la presse.

 

Vous vous préparez aux écoles du top 3 !

Bravo ! vous êtes ambitieux et déterminés jusqu’au bout ! Vous n’aurez aucun regret, quoiqu’il arrive et vous pouvez être fiers de vous ! Ce paragraphe sera plus court que le précédent car il faut en réalité continuer à travailler, en suivant une méthodologie similaire, mais pas identique pour autant, que lors de vos écrits.

Réviser tous les autres cours, il n’y a pas de secret. Pour ce qui est des maths, tous les cours doivent être maitrisés, et pour le travail sur les annales, une révision des sujets de colles et d’oraux seront suffisants : pas besoin de refaire des sujets de 4heures. Pour l’HGGMC, tout reprendre depuis le début : tout peut tomber à l’oral, y compris le féminisme du 19eme siècle ou les droits des travailleurs durant le 20ème siècle jusqu’à aujourd’hui. Pour la culture générale, c’est la même chose : aucune limite sur les sujets. C’est aussi le cas en ESH où des sujets très précis sur les cryptomonnaies, les courants économiques au XIXe siècle ou même de la micro ou de la socio pure peuvent tomber. Si vous avez un ouvrage qui résume les connaissances de CG, tant mieux, mais il vaudra mieux vous faire des fiches sur les différents courants artistiques en peinture, cinéma et musiques, et les grands auteurs philosophiques. N’oubliez pas de travailler les tests psychotechniques de l’ESSEC aussi ! Ils ne sont pas si difficiles que cela, mais il faut en saisir la logique. Pas de solutions miracles : l’entrainement sur les sujets vous y aidera !

 

C’était un article généraliste, pour vous résumer un peu le travail à accomplir et donner quelques Tips et astuces pour les oraux ! Vous trouverez des articles qui entrent plus dans les détails et les spécificités de chaque épreuve sur le site, rédigés par les collègues, plus talentueux les uns que les autres !

Bonne lecture, et bonne chance à vous !

Vous pourriez aussi aimer
Vous pourriez aussi aimer :
Tout ce qu'il faut savoir pour cartonner aux oraux d'espagnol : préparation en amont, conseil pour le jour j et…