Comment se présenter à un oral ?

Se présenter à l’oral peut être un exercice intimidant pour beaucoup, mais avec les bonnes techniques, il est possible de se démarquer et de captiver son public dès le départ. Dans le cadre d’un entretien de motivation, mais aussi de tout autre type d’oral, une introduction efficace est essentielle pour établir une connexion avec son auditoire et susciter son intérêt, d’autant plus lorsque l’on se présente soi-même.

 

Une tenue professionnelle exigée

Il est souvent dit que les 20 premières secondes sont les plus importantes, car elles constituent la première impression. Ainsi, la tenue que le candidat porte participe à cette première impression. Le candidat doit donc se présenter avec une tenue professionnelle tout en n’exagérant pas. Il est important que le candidat se sente à l’aise dans cette dernière pour adopter un comportement toujours naturel.

 

Lire plus : Comment réussir son oral de mathématiques ?

 

Commencer par une phrase d’accroche percutante

Captiver son auditoire dès les premières secondes est crucial pour maintenir son attention tout au long de sa présentation. Le fait de commencer par une phrase d’accroche qui suscite l’intérêt, pose une question provocatrice, ou raconte une anecdote captivante est un très bon moyen d’y parvenir. Il faut tout de même éviter les clichés et les introductions trop longues, et aller droit au but pour capter l’attention dès le départ.

 

Se présenter brièvement

Après une phrase d’accroche prenante, il est temps pour le candidat de se présenter. Pour cela, il faut rappeler ses informations générales, de manière très concise. Entre autres, l’étudiant peut mentionner son nom, son âge, d’où il vient, et les passions qui l’animent dans la vie. Cette partie permet de créer de la proximité avec son auditoire, mais également de contextualiser son environnement de vie et sa personnalité.

 

Exposer son parcours jusqu’à présent

Une fois les présentations faites, il est temps de dévoiler son parcours. Lorsque l’on parle de parcours, cela fait notamment référence au scolaire, au professionnel s’il y a, mais également au personnel et au bénévolat. Dans l’idée, il ne faut pas tout énoncer, mais cibler les informations importantes qui vont créer de la cohérence. Par exemple : énoncer ses voyages peut être utile pour un projet professionnel international ou pour la volonté de faire des missions humanitaires.

 

Lire plus : L’oral d’ESH à HEC et l’ESCP : tout ce qu’il faut savoir

 

Définir son projet professionnel

Le candidat a parlé de son présent et de son passé : il faut maintenant qu’il dévoile ses projets d’avenir. Pour cela, il faut que le candidat prépare en amont ce projet. Le maître-mot à respecter est la cohérence. Il est important que chaque choix de parcours envisagé soit cohérent avec l’ensemble du projet, ce qui permet de ne pas inquiéter le jury. Cette étape permet à ce dernier de vous projeter ou non dans le parcours énoncé.

 

En résumé, une introduction réussie à l’oral est essentielle pour captiver son public et établir une base solide pour le reste de sa présentation. Si le candidat est bien préparé, aucune raison de stresser : l’entretien se passera à son image et il saura amener le jury vers les sujets souhaités.



Kassandra Leroy

Etudiante en première année à TBS, j'ai passé deux ans en prépa ECT et j'ai pour objectif de vous apporter toutes mes astuces dans les matières phares de cette filière afin de maximiser votre réussite !

Vous pourriez aussi aimer