Comprendre les enjeux de la croissance démographique

La question de la croissance démographique est abordée dans le module 2 de première année d’ESH. Souvent mis de côté, le programme de première est pourtant essentiel car il permet d’avoir des arguments en béton et qui peuvent vous permettre de vous démarquer des candidats qui feront seulement usage des cours dispensés en deuxième année. L’objectif de cet article n’est pas de creuser la notion de croissance et vieillissement démographique mais plutôt de la mettre en perspective et de la relier à de grandes notions qui sont plus souvent traitées en deuxième année. Cet article mettra en exergue les problèmes que pose le vieillissement démographique dans le cadre du financement des retraites, de la hausse des prélèvements obligatoires et de la question de la dette.

 

Comprendre les fondements de la question démographique

La croissance démographique se définit par les variations de la population. Prenons un exemple pour comprendre la complexité mais aussi l’actualité bouillante derrière cette notion. En 2021, la Chine a décidé de pénaliser l’IVG en raison d’une population vieillissante et une démographie en chute. D’abord, un premier exemple des répercussions du vieillissement démographique sur l’économie chinoise : la perte en profondeur du marché national. En effet, une population vieillissante ne consomme pas les mêmes biens et services qu’une population jeune et active. En d’autres termes, cela se traduit par une baisse de la demande domestique.

 

En quoi le vieillissement démographique a-t-il des répercussions sur les retraites ?

La question du financement des retraites est ancrée au cœur de l’actualité cela se voit notamment par les grèves du 19 janvier 2023 de la SNCF. Mais quel lien pouvons-nous trouver entre financement des retraites et vieillissement démographique ? La part des actifs sur le marché du travail. En effet, les retraites sont en partie financées par des prélèvements sur les salaires des actifs. Or, dans le contexte de vieillissement démographique, il y a plus de personnes retraitées que d’actifs sur le marché du travail et donc les prélèvements sur les salaires sont de moins en moins efficace pour financer les retraites. Il y a donc un déséquilibre que se créer au sein des économies qui tend à bloquer le processus de financement. Il faut aussi prendre en compte que certaines taxes et impôt permettent de financer les retraites et donc engendrent une hausse des prélèvements obligatoires.

Cependant, la question du financement des retraites face aux enjeux du vieillissement démographique n’est pas qu’économique, elle est aussi sociale, historique et culturelle. Il faut prendre en compte que la Chine n’a pas connu une telle baisse de natalité depuis la grande famine des années 1950. De plus, la pénalisation de l’IVG a soulevé de nombreux débats notamment celui concernant le pouvoir que l’Etat chinois a sur les femmes. En effet, pendant longtemps la Chine avait instauré la politique de l’enfant unique pour contrôler sa démographie. Cela avait poussé de nombreuses femmes à avoir recours à des avortements illégaux. Maintenant, l’Etat chinois les encourage à enfanter en pénalisant l’IVG à des fins économiques pour maintenir un équilibre.

 

Question de la dette

Quid de la question de l’endettement ? Il faut jeter un œil sur la protection sociale pour se rendre compte de l’endettement qu’introduit le vieillissement démographique. P. Rosanvallon montrait dans son livre La crise de l’Etat-providence publié en 1981 qu’il s’agit d’une triple crise de l’Etat providence. Concernant le vieillissement démographique, il faut faire un zoom sur la crise de financement. Depuis la fin des « Trente glorieuses » expression de J. Fourastié, la croissance a ralenti et deux phénomènes en tendances à augmenter les dépenses : le vieillissement démographique et la hausse du chômage. La baisse du niveau de croissance et la population qui vieillit entraînent un effet ciseau, c’est-à-dire que les recettes diminuent en raison de la perte de croissance et les dépenses augmentent en raison du nombre de personnes retraitées qui ont besoin d’être financés.

 

Les répercussions sur la croissance

Le vieillissement démographie se fait surtout ressentir dans les pays développés, voilà quelques hypothèses qui pourraient être étayées en copie pour donner une autre dimension à la question démographique. Certes, la baisse de la population active engendre des problèmes concernant le financement des retraites par les prélèvements sur les salaires. Cependant, cette baisse de la population active n’est-elle pas un moment précurseur dans les économies développées pour accroître le capital utilisé dans le processus de production pour pallier le manque de main d’œuvre. En incorporant encore plus de capital dans la production cela pourrait avoir des effets bénéfiques sur la productivité du capital et in fine générer de la croissance. Cette approche montre que la croissance n’est pas forcément à l’arrêt comme le montre la stagnation séculaire du XXIe siècle bien qe l’augmentation du capital dans le processus de production ne permet pas à elle seule de résoudre le problème de la croissance molle.

Rayan Benguezzou

Après trois années de classe préparatoire au lycée la Folie Saint-James, j'aspire à aider les étudiants pour qu'ils puissent obtenir l'école de leur rêve.

Vous pourriez aussi aimer