Lettre ouverte pour vos oraux (Flavie, emlyon)

🖊 Lettre ouverte pour vos oraux 🖊
Flavie, emlyon

 

Hello! 

Je suis Flavie, étudiante à emlyon et actuellement en stage à Bangkok, en Thaïlande. Bon, là je suis partie pour 8h00 de transport donc je me suis dit que c’était le bon moment pour faire un point sur les oraux, l’em, et sur ce qui vous attend plus globalement. C’EST PARTI ! 

 

1) La préparation aux oraux

Un immense bravo pour ces deux ou trois années de prepa (ou autre)… Une sacrée expérience qui vous aidera tout au long de votre parcours (j’en suis maintenant persuadée à 300%). Donc peu importe le résultat, ce ne sont pas des années perdues. C’était l’occasion de développer des compétences solides, plutôt rares, et précieuses. Et j’espère aussi que ces années ont été source d’épanouissement personnel. La fin des écrits est une page qui se tourne, mais ce qui vient est vraiment très très chouette. Donc soyez fiers de vous, prenez une grande inspiration… Et plongez dans le bain de… La préparation aux oraux!

Vous avez, approximativement 1 mois pour préparer cette épreuve ultime. Pendant ce mois il faut travailler en mode détente. Plus que du travail il faut en fait cultiver votre personnalité. 

Pourquoi pas commencer la journée tranquillement en prenant le temps de vous faire un bon petit dej, tout en écoutant/lisant la presse ? Ensuite vous pouvez par exemple vous immerger dans une langue toute la matinée (et ne pas oublier de rafraîchir les autres matières pour le top 3!). Puis changer en fonction des jours. C’est vraiment le moment de progresser, en anglais, espagnol, italien, ou même allemand! Ensuite réservez vous du temps pour la préparation des oraux : passer des oraux blancs, préparer des réponses à d’éventuelles questions, renseignez vous sur les écoles.. À chacun sa méthode, mais voici la mienne : j’ai commencé par recenser ce qui pourrait être intéressant de mon point de vue (voyages, expériences associatives, idéaux, ambition, projet pro etc). On a tous des choses à raconter! Ensuite j’ai pris des feuilles de questions types (bien 40/50) et j’ai cherché à répondre à chacune. Soit en allant chercher dans les expériences que j’avais écrites spontanément… Soit je cherchais pour trouver d’autres choses plus en lien avec la question posée. Mon avis est que des oraux de personnalité ne s’improvisent pas du tout. Si vous avez beaucoup de choses en tête vous serez capables d’aller chercher des réponses pertinentes dès qu’une question se présentera. Bref, vive la préparation ! Et non au “talent”. 

Mais surtout surtout surtout… Profitez des repas, des fins de journées, et de certaines journées pour voir vos amis, aller dans des musées, jouer au foot… Bref connectez vous à vous même, renouez avec ce que vous aviez un peu mis de côté pendant ces années pour vous sentir bien. Arriver heureux aux oraux, c’est la clé du succès, parce qu’il n’y a rien de mieux qu’une énergie positive, communicative, pour enchanter les jurys!  (ne pas tomber dans les plaisirs faciles, se relâcher en faisant la fête tous les soirs, en regardant de la téléréalité 3h00 par jour etc). L’idée étant de révéler la plus belle partie de vous même, et par la même occasion, de stimuler votre confiance en vous. Il faut que vous soyez fiers de ce que vous faîtes, c’est super important. Personnellement j’avais profité de ce mois pour lire, me renseigner sur l’actualité, faire un peu de peinture, aller au musée, faire des ballades dans la nature et rencontrer des entrepreneurs. Le tout en passant le plus de temps possible avec mes amis.

En résumé : dormir, manger, profiter, se cultiver, s’entraîner et sociabiliser. Je pense qu’il faut trouver un nouvel équilibre sain dans lequel vous êtes heureux. (J’utilise l’impératif mais c’est pas vraiment adapté parce qu’il existe 1200 manières de faire. Je ne donne qu’un tout petit aperçu de ce qui a marché pour moi. C’est vraiment à adapter selon vous)

2) Les oraux

Je ne peux pas parler des oraux du top 3, mais je vais essayer de vous donner quelques info sur le reste. 

J’ai passé dans l’ordre : tbs – emlyon – GEM – Audencia – Neoma – Kedge (et j’étais trop fatiguée pour poursuivre avec Skema, je pense qu’au delà de 6 ça devient un peu trop) 

J’ai choisi de passer l’école que je voulais le plus en deuxième position. Et j’ai passé les 4 écoles que je voulais le plus au début pour éviter la fatigue et être encore motivée à 100%

Pour le tour des écoles, vous pouvez le faire en solo ou avec un (ou plusieurs) pote(s) de prépa. J’ai choisi l’option 2 et j’ai passé chaque école avec un très bon ami. Ça m’a beaucoup aidé. Donc au moment des résultats regardez assez rapidement pour voir si vous pouvez vous organiser avec vos amis, tout en limitant les déplacements.

Autre aspect pratique, je passais deux nuits à chaque endroit. Exemple : aprèm de trajet pour aller a TBS, soirée chill, oraux le lendemain, nuit, départ pour Lyon, oraux le jour d’après, puis départ après une deuxième nuit a Lyon pour Grenoble.. Et ainsi de suite. Il faut bien veiller à ne pas trop se fatiguer 

Un conseil général sur les oraux : oubliez l’épreuve qui vient de se terminer pour vous concentrer sur la suivante. Perso j’ai beaucoup de mal à faire ça et j’ai parfois un peu eu du mal à reprendre le dessus après une épreuve ratée (cc le 8 aux oraux de l’em en espagnol). Mais l’idée c’est de ne pas réfléchir et faire de son mieux épreuve après épreuve. La formule magique? Oubliettes. A l’inverse quand ça se passe bien, profitez-en pour booster votre confiance.

Oraux de TBS, Kedge et Neoma : Classiques, c’est exactement l’entrainement de ces deux années. Deux épreuves de langue classiques, et un entretien de personnalité normal aussi. Il faut que vous maîtrisiez un petit discours de départ ou vous incluez les quelques infos que vous voulez absolument détailler. Je parlais ”d’entrepreneuriat social” de “cirque” de ”projets”… Il faut réussir à attiser la curiosité du jury sans trop en dire. Souvent vous aurez droit à des rebondissements sur ce que vous dîtes. Il faut toujours placer des ouvertures dans vos phrases (même après la présentation). Tendre des perches, répondre à des questions en rattachant à ce que vous voulez dire (tout en répondant vraiment aux questions justement). Le but du jeu est de mener l’entretien. Parfois le jury tentera de vous déstabiliser un peu. Mais souvent à partir de ce que vous dîtes. Par exemple je me suis fait challenger sur la question de l’environnement. Mais quand on parle d’environnement, de musculation, de couture ou que sais-je il faut s’attendre à être un peu piqué. Du coup il faut avoir des arguments des exemples, tout en restant compréhensif et très ouvert. Avoir des positions et un esprit critique oui, mais faire en sorte de ne jamais passer pour quelqu’un d’extrême, têtu etc. 

Je pense aussi qu’il y a une méthodologie pour répondre aux questions : Est-ce que vous savez travailler en équipe? (Je dis n’importe quoi)

1- oui c’est quelque chose qui me tient à coeur blablabla (théorie) 

2- J’ai d’ailleurs souvent mené des projets en équipe. Entraîneur dans un club de foot, ou membre d’une équipe de gym.. Bref un exemple (pratique) 

3- expliquer clairement pourquoi cet exemple est pertinent. Pourquoi être membre d’une équipe vous a révélé? Qu’est ce que vous avez fait concrètement? Il faut donner de petits exemples bien précis pour que le jury se projette dans votre histoire. Normalement à ce stade il est vraiment intéressé et plongé dans votre histoire (preuve) 

4- ouverture. À la fin vous pouvez en profiter pour faire une petite passerelle vers un autre sujet. Ou même faire une allusion plus haut dans la démonstration. 

Évidemment cela n’est pas une règle générale mais ça reste une bonne trame pour répondre à une question de manière complète. Plus vous arrivez a tenir les ficelles mieux c’est.

(Il ne faut pas oublier d’écouter le jury, ni être trop long. Il faut que ça reste une discussion spontanée) 

Il faut aussi veiller au bien-être du jury. Il doit être heureux de vous écouter, vous devez absolument être la petite étoile de sa matinée. Pour cela dégainez votre plus beau sourire, et transmettez de l’énergie. Montrez que vous devez être la plus que n’importe qui d’autre. Pourquoi? Parce que vous êtes incroyable, mais en plus de ça vous vous projetez dans l’école, dans votre avenir, et vous êtes super bien renseigné. (Connaissez les assos les parcours…en lien avec vous, et votre projet d’avenir) En bref le jury ne doit avoir aucun doute : vous serez un élève moteur, motivé par sa réussite et faisant bénéficier de cette énergie au reste de l’école. 

Je dirais que ce point est le plus difficile à travailler. On peut difficilement sembler passionné et pétillant si on est blasé. Alors pensez un discours qui vous correspond, parlez de choses qui vous font vibrer. Et accrochez le jury, emmenez le dans votre monde. Pour ça il faut veiller à avoir un fil conducteur. 

(Et être heureux + fiers de vous, ce qui nous ramène à la période de préparation des oraux). 

C’est sensiblement la même chose pour les autres écoles. Sauf qu’il y a quelques spécificités

  • À audencia : il vous faudra commenter un article.. Il faut un peu de réflexion comme pour une colle de CG et y ajouter vos références perso. Puisque c’est aussi un entretien de personnalité. Ce que j’avais fait, c’est que je tendais déjà des perches au jury dans cette partie. 
  • Gem : vous devez choisir entre différentes épreuves, moi j’avais commenté une carte je crois.
  • Emlyon : Vous avez 4 cartes à piocher qui correspondent à différents thèmes (expérience/personnalité/créativité/projet). Ça peut être : 
  • Où vous voyez vous dans 10 ans? 
  • Un fait d’actualité qui vous a choqué?
  • Qu’est-ce que vous n’aimez pas? 
  • Si vous étiez un super héros, qui seriez-vous ? 

Bref tout et n’importe quoi. Donc préparez vous à tout. J’ai eu quelques trucs un peu chauds à l’em du type : si vous étiez un plat lequel seriez vous? (J’avais pas prévu). Ou ”improvisez nous quelque chose”… Il faut garder la tête froide ahah

Et vous avez un temps pendant lequel il faut répondre à ces questions, le jury n’intervient pas. Et vous pouvez répartir le temps inégalement entre les différentes questions. La encore il faut être stratégique. Être intéressant, aborder des vrais points de votre parcours. Et surtout ne pas tout dire. Il faut évoquer plusieurs gros points importants, faire allusion à certains autres sur lesquels ils reviendront plus tard… Et si possible garder quelques cartes. En cas de questions inattendues de leur part il faudrait pouvoir les surprendre. Montrer que vous avez plus d’un tour dans votre sac, et que tout n’est pas encore dévoilé. 

En bref ; 

Travaillez les éventuelles questions que vous pourriez avoir. Vos réponses seront de bien meilleures qualité (tant sur le fond que sur la forme) 

Creusez votre parcours et dans votre mémoire pour trouver des choses à mettre en valeur. Il y en a beaucoup! Pas besoin d’avoir fait le tour du monde pour avoir des choses à raconter. Et ce que vous ferez pendant ce mois pourra aussi servir d’arguments dans vos réponses. Ma carte magique était de dire que j’avais profité de ce mois pour rencontrer des entrepreneurs et ça m’a vraiment servi positivement. Et on peut imaginer plein d’autres choses. 

En définitive, travaillez un peu, soyez heureux et épanouissez vous pendant cette période. Tout est une question d’état d’esprit (si c’était vrai pendant les écrits ça l’est tout autant si ce n’est plus pour les oraux).

Donc go vous rouler dans l’herbe, faire du coloriage, de la muscu ou une tarte à l’abricot. Go bosser les langues et affuter comme jamais le discours qui vous caractérise (en vous préparant à plein de questions, et en ayant une base d’expériences en tête dans laquelle piocher).

Je dis 15 fois la même chose, il parait que ça marche. Je crois que j’ai dit tout ce qui me passait par la tête pour les oraux.

 

3) Maintenant, pourquoi intégrer une école de commerce?

Pour ceux qui n’ont plus qu’une envie : ne plus rien faire et chiller… Et bien ce sera possible. Et ça fait plaisir d’avoir cette possibilité après deux ans de prepa. Mais.. Ça me rendait triste de réduire l’école à cet aspect. Et c’était vraiment une réduction. Parce que si vous le décidez vous pourrez vraiment faire beaucoup beaucoup de choses! 

Mes amis de prepa ont mené plein de projets cette année, c’est impressionnant. Monter une entreprise, créer ou organiser de beaux projets en asso, faire de la recherche… Vous pourrez tout faire. Les possibilités sont multiples. Et ce dans toutes les écoles, vous pourrez vous atteler à la réalisation de vos projets/rêves… Mais vous pourrez aussi beaucoup travailler les cours si vous en avez envie, ou pas du tout. Enfin c’est vraiment la liberté.

Et je vais finir sur quelques spécificités de l’em. 

– la première année est un tronc commun (on choisit juste entre 3 parcours mais ça ne change presque rien).

– Dès mai on est libre. Et on doit avoir une expérience internationale de minimum 4 mois avant janvier (date limite pour être de retour sur le campus). Vous pouvez faire un stage, une mission humanitaire, du bénévolat, être en CDD ou CDI. Presque tout est validé du moment que vous partez à l’étranger. Et il est aussi possible de faire un makers project. (On doit en valider 2 dans notre scolarité et ça peut être ce que vous voulez, monter une entreprise, écrire un livre, accompagner le développement d’une startup, faire le tour du Pérou à vélo pour soutenir une cause.. Bref les possibilités sont vraiment infinies). J’ai choisi de faire un stage de 6 mois en Thaïlande dès mai. Ce qui me laisse novembre et décembre de libre pour faire un projet (ou reprendre les cours) 

La deuxième année et celle d’après fonctionnent par modules de deux mois. On choisit nos cours (les électifs) et les périodes pendant lesquelles on veut être en cours. On doit valider minimum 12 mois a l’international et 12 mois de stage (je crois) et un certain nombre d’ECTS. Ensuite on organise notre parcours comme on veut en veillant à valider ces choses obligatoires. C’est très flexible. Prenons mon cas. Je peux décider de reprendre les cours en novembre, ce qui me libérera deux mois pour plus tard

Je pense avoir dit tout ce qui me passait par la tête.. Donc il ne me reste plus qu’une chose à dire : Force à vous tous pour ce dernier mois. Croyez en vous!  

Si certains ont des questions plus spécifiques n’hésitez pas à nous solliciter sur le Snapchat de Mister Prépa (mister_prepa). Tout le monde sera ravi de parler de son école. 

Benjamin Hautin

Etudiant à emlyon et fondateur du média, je m'occupe principalement des relations avec les Grandes Ecoles et du contenu en culture générale. Mon mot d'ordre : que chacun d'entre vous puisse viser les écoles de ses rêves, peu importe son lycée d'origine !

Vous pourriez aussi aimer :
ORAUX EMLYON 2019 50 QUESTIONS DÉJÀ TOMBÉES Chers bizuths, la période des oraux est sur le point de commencer. Quelques…