5 conseils pour briller en khôlle d’espagnol

Les khôlles rythment la vie en prépa et vous pouvez rapidement vous sentir submergé(e)s. Pour ne pas commettre l’erreur fatale de négliger une matière comme l’espagnol, ici, nous vous prodiguons des conseils pour réussir vos khôlles d’espagnol et en tirer profit.

 

Construisez un squelette

Cet exercice évalue principalement votre capacité à structurer vos propos et à gérer votre temps, dès lors, vous devez avoir un squelette type qui peut vous servir pour chaque khôlle.

L’amorce est la première impression que vous donnez, il faut donc la soigner. Pour entrer dans le vif du sujet, vous pouvez utiliser des expressions :

  • El tema por lo menos peliagudo de … ha hecho las portadas de los periódicos en …(Le sujet pour le moins épineux de … a fait la une des journaux en …)
  • El articulo versa sobre un tema candente….(L’article traite d’un sujet brûlant)

 Puis énoncez clairement la problématique :

  • De acuerdo con el periodista, podemos preguntarnos (Selon le journaliste, nous pouvons nous demander…)
  • La cuestión …. Se pone en tela de juicio (La question… est remise en question)

Ensuite, au cours du résumé, vous devez montrer votre compréhension du document. Attention, ici, vous devez montrer le point de vue du journaliste en étant le plus proche du texte et ne surtout pas ajouter d’informations. Nous vous proposons d’élaborer un plan comme faits /causes /conséquences, en ajoutant des connecteurs logiques et expressions :

  • De entrada, el periodista menciona (D’emblée le journaliste mentionne)
  • Asimismo, el periodista muestra a las claras (De plus, le journaliste montre clairement)
  • No obstante, el periodista hace hincapié en (Cependant, le journaliste insiste sur)
  • Al fin y al cabo, el meollo del asunto reside en… (Après tout, le cœur de l’affaire est)

La transition entre le résumé et le commentaire est primordiale. Nous vous conseillons de faire un point sur la situation et de relancer une problématique pertinente en lien avec l’article et là encore, il faut structurer votre pensée sous forme de plan, voici un exemple :

  • La situación empieza a hacer mella en el estado anímico de toda la sociedad, se me antoja que es necesario preguntarnos… (La situation commence à peser sur l’état d’esprit de toute la société, il me semble nécessaire de nous demander…)

Enfin, la conclusion est la dernière impression que vous donnez, alors mettez toutes les chances de votre côté. Vous par exemple employer :

  • A modo de conclusión, conviene subrayar que la situación está yendo de mal en peor a causa de…. (En conclusion, il convient de souligner que la situation se dégrade à cause de…)

Lire plus : 30 mots de vocabulaire pour briller en espagnol ! – Mister Prépa (misterprepa.net)

 

Mettez de la chair à votre squelette

Bien entendu, le squelette est une excellente base, mais vous ne devez pas vous arrêter en si bon chemin. Pour briller davantage en commentaire, il faut ajouter des connaissances, d’où l’importance de la civilisation et de l’actualité. Nous vous conseillons de ficher la civilisation au fur et à mesure de l’année, ainsi, vous pourrez l’utiliser à bon escient durant les khôlles. Attention, il ne s’agit pas de plaquer son cours, mais de faire un lien entre l’article et vos connaissances.

Lire plus : https://misterprepa.net/guide-comment-bosser-la-civilisation-en-espagnol/ 

Le moment est arrivé, vous vous retrouvez face au document pendant 20 minutes. Comme vous pouvez le remarquer, il faut aller vite. Vous gagnez déjà énormément de temps grâce à la préparation en amont du squelette que vous avez en mémoire. Vous pouvez donc vous consacrer entièrement au document. Dès la première lecture, munissez-vous d’un surligneur pour mettre en évidence les mots clés. À la seconde lecture, l’enjeu est de comprendre le document dans sa globalité. Ainsi, pas de panique si vous ne comprenez pas des mots ou même un petit passage. Enfin, il ne reste plus qu’à appliquer la méthode ci-dessus.

 

Soyez convaincant(e)

Dans la première partie de l’exercice, appliquez la méthode du squelette et de votre préparation au cours des 20 minutes et le tour est joué. Ensuite, arrive le moment de l’échange.

Ce moment sert à évaluer votre capacité à communiquer. Il faut que vous soyez attentif aux questions posées afin de ne pas faire de hors sujet. Là encore, il faut structurer vos propos grâce à des connecteurs logiques.

  • De buenas a primeras (premièrement)
  • Sin embargo (cependant)
  • A mi entender (selon moi)

Bonus : durant l’interaction n’hésitez pas à vous autocorriger, les khôlleurs adorent ça.

 

Utilisez des formules de politesse

Une fois le fond élaboré, ne négligez pas la forme. Vous pouvez par exemple employer :

  • Puedo sentarme por favor ? (Puis-je m’assoir s’il vous plait ?)
  • Gracias por su atención (merci pour votre attention)

 

Gérez votre temps

Dernier conseil : le temps est votre ami. Il faut utiliser vos 10 minutes de temps de parole car c’est le moment où vous maitrisez la situation. Si vous parlez trop vite (souvent à cause du stress) le correcteur vous posera davantage de questions précises durant l’échange, ce qui peut vous porter préjudice. Il faut donc prendre son temps ! Vous avez déjà vu une célébrité courir tête baissée sur le tapis rouge ?

Vous l’aurez compris, les khôlles d’espagnol sont des exercices d’entrainement pour atteindre l’école de vos rêves alors ne les négligez pas ! À vous de jouer !

Vous pourriez aussi aimer