Misterprepa

Interview avec Anne-France Grenon (correctrice et auteure) sur le thème de la violence (CG 2024)

Sommaire
Interview Anne-France Grenon Culture Generale 2024 la Violence

Nous sommes allés à la rencontre d’Anne-France Grenon, professeure, correctrice et auteure en Culture Générale. Elle nous dévoile tous ses conseils sur la thème de CG 2024 : « la violence ». 

 

Bonjour Anne-France, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, je suis professeure de culture générale et de littérature en classes préparatoires ECG et à Sciences Po Paris. Je suis également correctrice de la dissertation de culture générale EMLYON-HEC. Je publie chaque année un ouvrage sur le thème. 

 

Le nouveau thème de Culture Générale 2024 est tombé pour les prépas EC : « La violence », qu’est-ce que cela vous inspire ?

Nous sommes quotidiennement confrontés à la violence, directement ou indirectement. Qu’elle soit le thème proposé à la réflexion permet de prendre conscience que nous la percevons comme une banalité et la pensons à travers des lieux communs, quelle que soit l’horreur qu’elle nous inspire. Nous rejetons et devons bien sûr rejeter la violence. Pourtant, elle est inhérente à la vie.  

 

Comment travailler la Culture Générale en fin de première année sachant que le thème vient de tomber ?

En faisant comme s’il n’était pas tombé… La première année est dédiée à la formation générale. Celle-ci requiert d’étendre ses connaissances ; de consolider ses capacités d’analyse et de conceptualisation ; de perfectionner son expression et sa méthode. Le véritable gain de temps, c’est la maîtrise de ces compétences.

 

Lire plus : 3 références de Culture Générale à maîtriser #1

 

Et durant les vacances d’été, qu’est-ce que les étudiants devront faire ?

Suivre les conseils bibliographiques de leurs professeurs. Mais, il en va de même pour toutes les matières, de sorte que cela peut être décourageant. Je crois que la meilleure façon d’optimiser l’été est d’une part de prévoir des séjours linguistiques pour ne pas perdre de points avec les langues et d’autre part de faire le plein d’énergie.

 

Quels sont les thèmes qui peuvent être liés à « la violence » ?

La guerre, bien sûr ! Mais également la vie, l’homme, les passions. Et, par opposition, le droit.

 

Les principaux enjeux à maitriser pour bien gérer le thème de « la violence » ?

Avoir toujours à l’esprit qu’il y a une relativité de la violence : c’est un excès de force. Mais par rapport à quoi se mesure cet excès ? Cette relativité même a pour corollaire l’ambivalence de la violence. En effet, la violence des passions est-elle nécessairement destructrice ? N’est-ce pas celle-ci qui nous rend capables de nous dépasser ? De même, n’arrive-t-il pas que la réussite s’obtienne « au prix d’un violent effort » ? Penser également que nous qualifions de violents des phénomènes qui ne sont pas du même ordre. Leur violence ne requiert donc pas la même réaction : nous pouvons déplorer la violence d’un séisme ou de toute catastrophe naturelle. Nous ne pouvons pas la condamner. Il n’en va pas de même, lorsque cette violence est celle des actions humaines.  

 

Des exemples de sujets sur le thème de Culture Générale 2024 (« la violence ») ?

  • Peut-on justifier la violence ? 
  • Raison et violence
  • « La violence est juste où la douceur est vaine. » (Corneille)

 

Lire plus : Ma hackosophie : analyser les sujets de Culture Générale

 

Comment appréhender la Culture Générale en deuxième année ?

Acquérir peu de connaissances, mais bien les assimiler. S’entrainer à analyser et problématiser des sujets. 

 

Une méthode pour bien gérer la dissertation de Culture Générale et éviter le hors-sujet ?

Toujours faire droit au sujet et réfléchir à partir de ses termes. Ne jamais chercher à « recycler » un corrigé ou un cours appris par cœur et paraissant proche. 

 

Un ultime conseil pour faire la différence le jour du concours ?

Faire une copie cohérente et personnelle.

 

Lire plus : La violence : le thème de Culture Générale 2024 dévoilé !

Newsletter
Picture of Dorian Zerroudi
Dorian Zerroudi
Rédacteur chez Mister Prépa, j'ai à coeur d'accompagner un maximum d'étudiants vers la réussite !
Vous pourriez aussi amer