Corentin Barczyk – Cuber, obtenir cinq 20/20 mais la même école

Témoignage très inspirant de Corentin Barczyk qui après avoir cubé sur GEM, a fini par l’intégrer en obtenant cinq 20/20 en mathématiques !

 

Bonjour, peux-tu te présenter ?

Je suis Corentin Barczyk, 22 ans, j’ai fait 3 ans de prépa. Je suis actuellement à GEM où je fais pas mal de chose : la Junior Entreprise en tant que Responsable Développement, beaucoup de cours de Maths à mon compte ou via des plateformes et nouvellement Président fondateur du Club d’échecs de l’école, le GEM Chess Club.

 

Lire plus : GEM Courir le projet de Corentin, né à la suite d’un cours !

 

Pourquoi as-tu choisi de faire une prépa ?

Au lycée, j’avais des résultats qui me le permettait (autour de 18 au bac ES) et j’avais encore beaucoup de marge en termes d’intensité de travail. J’avais besoin d’une filière stimulante, j’avais peur de m’ennuyer et de ne pas me développer intellectuellement par flemme.

J’ai donc fait le choix d’une classe préparatoire car cette filière contraint les étudiants au travail et j’avais besoin de ce cadre car je n’étais pas assez mature pour me mettre sérieusement au travail sans un petit coup de pouce.

 

Comment se sont déroulés tes deux premières années de classe préparatoire ?

J’ai intégré l’internat de Stanislas (Cannes) en ECE où j’ai passé les meilleures années de ma vie.

Humainement très riches, que ce soit en termes de rencontres avec d’autres étudiants de ma classe (cc TFive) qu’avec le corps professoral, extrêmement bienveillant et proche de ses étudiants. Géographiquement idéal (vu mer), proche de chez moi et des bonnes infrastructures sportives (salle de sport, piste d’athlé, foot, hand, basket …).

Scolairement, j’ai eu des périodes où je travaillais pas mal, d’autres beaucoup moins. Je manquais de constance et de discipline dans le travail personnel mais mes résultats restez très convenables tout au long des deux ans, j’oscillais dans le top 5 de ma classe. Aux concours, je manquais néanmoins de préparation pour atteindre mes objectifs.

 

Tu es devenu très bon en mathématiques rapidement, comment as-tu travaillé cette matière ? Quels conseils pour exceller ?

J’avais déjà des facilités en Maths au lycée qui se sont confirmées en prépa mais je n’ai pas atteint des supers notes tout de suite.

 

  • Première prise de conscience :

Travailler sur des exercices type concours directement ! En salle de classe, la grande majorité du temps était utilisé pour présenter le cours et que pas assez selon moi sur les exercices d’applications. J’ai donc commencé à écouter d’une demi oreille le cours pour démarrer directement un chapitre par ses exos. Dès que le cours me manquait, j’allais faire une recherche active dans le cours pour répondre à la question. Résultat : je connaissais mon cours en sortant de la classe. Dans le travail personnel, après avoir fini tous les exos de mon prof, je faisais des annales de concours.

 

  • Deuxième prise de conscience :

Pas besoin d’être un crack en Maths pour progresser. Il suffit de comprendre les enjeux des épreuves, surtout pour EDHEC/EM/Ecricome.

1er enjeu : aller vite pour parcourir un maximum de question et être noté sur plus que 20 et donc de maximiser ses chances d’avoir une bonne note. Pour cela, il faut savoir lire le sujet et tous les indices qu’ils contiennent pour automatiser la résolution des questions types. Ne pas hésiter donc à sauter des questions pour en trouver d’autres plus loin avec un meilleur ratio point pris/temps passé.

2ème enjeu : prendre tous les points des questions que l’on réussit. Ici la clé est la REDACTION. Il faut être rigoureux pour ne pas perdre de points bêtement. La rigueur n’est pas qu’une contrainte, elle est aussi une sorte de catalyseur car elle aide au raisonnement et à la compréhension du sujet. Elle est donc d’autant plus précieuse que l’épreuve est difficile.

 

Lire plus : Comment travailler les annales de mathématiques ?

 

C’est grâce à cela que j’ai fini ma deuxième année avec des notes en prépa proche de 18 alors que j’étais à 12 6 mois auparavant.

 

Quels ont été tes résultats à l’issue du concours ? (Matières, écoles…)

De très bonnes notes en Maths : 20 à EDHEC et EM, 16,5 aux parisiennes.
En ESH, des résultats satisfaisants : 12 à ESCP et à l’ESSEC et 18 à HEC
Mais seulement autour de 10 en CG et autour de 7/8 en langues.

Admissible jusqu’au Top 6, j’ai converti l’essai malgré mes faibles notes en langues (3 à Audencia en Allemand par exemple). J’ai ainsi été admis à GEM, Audencia et Skema grâce à mon avance à l’écrit et à mes bonnes notes en entretiens (resp. 19, 17 et 20) mais j’ai tout de même décidé de khuber.

 

Lire plus : Comment obtenir entre 15 et 20 aux entretiens de personnalité ?

 

Pourquoi as-tu décidé de cuber ?

J’aurais largement pu travailler davantage. J’aurais regretté d’intégrer le top 6 dans ces conditions alors que je me sentais capable d’atteindre le top 3. Donc pour ne rien regretter, j’ai khubé.

 

Lire : Quels sont les critères à prendre en compte pour cuber ?

 

Cuber dans la même prépa ?

Le choix est difficile. Ma prépa était très confortable, j’étais sur de rester dans le top de la classe mais il me fallait changer d’air et me confronter à plus fort que moi. J’ai donc décidé d’aller dans une autre prépa. Mon dossier a été retenu dans deux prépas : Grandchamps et St Jean de Douai. J’ai choisi la deuxième solution premièrement pour être dans une classe de cube et deuxièmement car presque 300 élèves y sont. C’est idéal pour se comparer et savoir où on en est.

 

Quels enseignements as-tu tiré lors de ton année de cube ?

Pour réussir les épreuves, il faut les connaître. St Jean livre à ses étudiants des méthodologies clés en main pour automatiser toutes les épreuves. Je le faisais en Maths, j’ai appris à le faire dans les autres matières.

 

Pendant cette troisième année, comment as-tu travaillé ?

J’ai abandonné mon planning horaire que je n’arrivais jamais à suivre pour un planning par tâche. J’ai essayé d’être beaucoup plus pragmatique sur ce que j’apprenais pour optimiser mes chances de réussir les épreuves et non plus pour approfondir mes connaissances sur tel et tel sujet. J’ai donc adopté dans les épreuves à dissertation une méthodologie basée sur des paragraphes déjà rédigés par mes soins en ESH, en CG et en langues.

J’ai travaillé davantage que les années précédentes. J’aurais pu faire plus mais je n’ai pas réussi à être 100% focus sur la prépa. J’ai continué de garder mes week-end et à jouer aux echecs.

J’ai passé une excellente année là-bas. Tout allait comme sur des roulettes. J’ai commencé l’année dans les 70ème sur 280 pour la finir 6ème, toute filière confondue. Sans être vraiment confiant pour autant, j’avais conscience que cette fois-ci, j’allais pouvoir atteindre mon rêve d’aller à HEC. Dans les 5 dernières années précédentes, 7/8% environ allaient à HEC, j’étais top 2%.

 

A l’issue de ton année de cube, quels ont été tes résultats ?

J’ai atteint mes objectifs de progression en Maths (20 partout) et en langues (j’ai dépassé la moyenne dans les deux).
Grosse déception sur les épreuves à dissertation (ESH : 9,5 à l’ESSEC ; 11,5 à l’ESCP et 19 à HEC ; CG : 7 à HEC et 12,5 à l’ESSEC) alors que celles-ci étaient un point fort toute l’année.

J’ai fini 625ème à HEC mais COVID oblige, pas de deuxième chance avec les oraux. Puis aucune admission dans le TOP 5 (3 places de l’EDHEC). Coup dur

 

Comment as-tu réagi lorsque tu as vu tes résultats ?

La première école que l’on voit est en général HEC. Je suis 625ème donc forcément déçu car non admis mais je me dis qu’avec un classement pareil, j’aurai probablement le top 3. Puis école après école, je vois que je suis non admis et je comprends que j’ai eu les mêmes écoles que l’année passée. J’ai été très déçu évidemment mais j’ai essayé de positiver. Je n’ai pas regretté d’avoir khuber même si les résultats n’ont pas été au rendez-vous. J’en parle davantage dans un autre article de Mister Prépa. Je me suis rendu compte que je désirais ardemment HEC pour avoir de la reconnaissance et faire partie de ceux qui réussissent leur prépa et pas réellement pour mon avenir. Donc j’ai avancé et je me suis dis que je rattraperais mon retard sur eux avec ma personnalité et tout ce que j’allais réalisé à GEM.

 

Depuis ton intégration à GEM qu’as-tu fait ?

J’ai commencé à donner sérieusement des cours de maths (8h par semaine environ) à des prépas pour leur faire profiter de mon expérience et de mes méthodes et astuces. J’ai pu également en faire profiter aux élèves de Mission Prépa dans mon dossier et dans les deux stages que j’ai réalisé pour eux. Je vais continuer à en donner pour payer mes études.

Dès Octobre j’ai intégré la Junior Entreprise, en tant que Responsable RSE et consultant. Une expérience que je recommande à 1000% pour l’apprentissage et les opportunités que cela apporte. Je suis désormais Responsable Développement et j’ai réalisé 4 études de marché depuis.

J’ai organisé en tant que chef de projet une course caritative pour la Ligue contre le cancer avec 9 autres gémiens et amis. Je remercie une fois encore PGE pour avoir fait tourné l’information en Avril. Ce fut très important de découvrir que la gestion de projet me plaisait beaucoup.

Enfin j’ai entamé la création du club d’échecs de GEM. Au début, ce n’était qu’un groupe Messenger pour que nous puissions jouer entre nous. Aujourd’hui et depuis Aout, ça y est, le club est officiel et fait parti de l’association ENJEU. J’en suis le responsable.

 

J’avais peur de m’ennuyer en école. J’étais bien loin de me douter que j’aurais l’occasion de faire autant de choses. Maintenant place au travail pour obtenir le meilleur stage possible en conseil !

 

Quels conseils donnerais-tu aux préparationnaires pour bien préparer les concours écrits et oraux ?

Il faut être pragmatique et se concentrer sur les épreuves et non sur les matières en elles-mêmes. Maximisez votre productivité ! Faites régulièrement des états des lieux de vos progressions, avisez, changez vos méthodes si besoin !

 

Le mot de la fin ?

PROFITEZ DE VOTRE PREPA POUR VOUS STIMULER ET POUR APPRENDRE SUR VOUS !!!!

Si vous avez besoin d’aide ou de conseil, n’hésitez pas à me contacter. (corentin.barczyk@gmail.com ou Messenger ou Linkedin : Corentin Barczyk).

Merci beaucoup pour cette interview ! C’est toujours un plaisir d’aider les futures générations !

Dorian Zerroudi

Rédacteur chez Mister Prépa, j'ai à coeur d'accompagner un maximum d'étudiants vers la réussite !

Vous pourriez aussi aimer