Cuber en 2022 : Tout ce qu’il faut savoir pour faire son choix

Après deux ans de labeur, vous vous retrouvez déçus face à vos résultats et êtes sur le point de cuber enfin vous ne savez pas encore, vous hésitez à partir de ce moment-là différents points doivent être pris en considération. Premièrement, votre ressenti. Même si celui-ci peut parfois être dénué d’objectivité, c’est vous qui êtes sur le point de cuber et donc il est primordial de vous écouter. Si vous considérez que vous êtes complètement passés à côté de vos concours ou alors qu’une note très basse vous a fait manquer une admissibilité dans une école dont vous rêviez alors cuber peut-être la solution car cela vous donnera une chance de plus d’atteindre vos objectifs. Pour autant d’autres éléments doivent être pris en compte pour parfaire votre décision.

 

Les éléments à prendre en compte avant de cuber

De nombreuses choses sont à considérer au moment de la cube qui est loin d’être un choix facile et évident. Chaque année c’est entre 400 et 1 000 préparationnaires qui optent pour le choix de la cube.

 

Le choix de la cube : l’importance d’avoir l’avis des professeurs

L’avis des professeurs est ici primordial, en effet du fait de leur expérience et du nombre important d’élèves qu’ils ont eu, ils sauront vous conseiller et être objectif quant à l’analyse de vos notes, autrement dit ils seront plus à même d’évaluer votre potentiel et d’estimer si votre année de cube peut être une réussite ou non.

 

Cuber : avoir du mental et une marge de progression

Il faut également savoir que l’année de cube est une année supplémentaire de charge mentale car même si vous avez déjà expérimenté les concours et la deuxième année, cette année est votre dernière chance, du moins en général, ce qui peut vous rajouter un stress supplémentaire. C’est pourquoi il est également pertinent de prendre en considération une dimension sociale et de savoir si vous allez cuber seul ou si des amis a vous ont décidé également de cuber. Le fait de cuber avec un ami pourra vous aider à tenir le rythme et vous aurez également déjà votre groupe de travail ce qui est très bénéfique en classe préparatoire.

 

Lire plus : Obtenir cinq 20/20 en cubant et avoir la même école ?

 

Étudier la pertinence entre votre projet professionnel et la cube

Cuber, ok, pour autant il faut tenir compte de votre projet professionnel, une année de cube peut se révéler plus pertinent pour certains projets que pour d’autres. En effet on sait notamment que le secteur de la finance ou du conseil accorde un intérêt non négligeable à l’école que vous avez car cela fait partie de leur critère de recrutement et du screening. Néanmoins et de manière plus générale, il faut savoir que plus l’école que vous intégrerez sera bien classée et jouira d’une bonne réputation plus les opportunités qui s’offriront à vous seront importantes et intéressantes. De plus, il peut exister une divergence de rémunération au sein des cabinets en faveur des écoles les mieux classés. Par exemple, selon la grille de rémunération de KPMG datant de 2018/2019, un auditeur débutant ayant fait HEC, ESSEC ou ESCP aurait un salaire de 3 310 euros brut/mois contre 3 155 euros brut/mois pour un étudiant sortant d’emlyon ou de l’EDHEC. L’écart de salaire n’est donc pas ainsi colossal et il ne doit pas être la raison principale de votre choix de cuber.

 

Lire plus : Le classement des Grandes Écoles, quelles perceptions des recruteurs ?

 

Le risque de cuber : la part aléatoire des concours

Dernier point qu’il faut garder dans un coin de sa tête, plus vous déciderez de cuber sur une bonne école plus vous serez soumis aux aléas des concours. En effet si vous décidez de cuber sur une école du TOP 5 pour intégrer une Parisienne (HEC, ESSEC, ESCP) votre marge d’erreur pendant les concours sera faible et la moindre erreur lors d’une épreuve peut vous couter l’admissibilité dans ces écoles. Néanmoins, et heureusement, cela peut également jouer dans votre sens ! Vous l’aurez donc compris, même si cela relève de la logique, plus vous cubez sur une école avec une barre d’admissibilité faible, moins vous prenez de risque.

Ainsi, bien que cette décision soit la vôtre, il est important de prendre en compte l’ensemble de ces éléments afin que cette année de cube soit une réussite et non pas une année de perdue. Pour vous aider à faire votre choix nous allons décortiquer les avantages et inconvénients de la cube.

 

Les avantages de cuber en 2022

Nous recensons ici, l’ensemble des avantages qu’il y a à cuber.

 

Cuber offre une chance supplémentaire pour atteindre vos objectifs

Premièrement, cette année de cube est une année supplémentaire pour vous d’atteindre vos objectifs tout en disposant d’un avantage indéniable sur les autres candidats. Le fait d’avoir déjà vécu les concours et de les avoir « raté » est un gros avantage. Vous connaissez vos points forts et vos points faibles, les attentes des jurys, les erreurs à ne pas faire pendant cette année cruciale mais surtout vous connaissez une grosse partie du programme. Cette avance sur le programme vous permettra de passer plus de temps sur les points sur lesquels vous ne vous vous sentez pas à l’aise.

 

Moins de candidats pour les concours 2023

Les récentes réformes du bac, ont amené la suppression des filières traditionnelles E et S, puisque ces dernières ont fusionné pour devenir : Prépa ECG. Rappelons que la prépa ECT reste inchangé de son côté. Toutefois sur Parcoursup, cela a provoqué une réduction des effectifs au sein des classes préparatoires d’environ 9,6% comme le souligne un article des EchosStart. Vous serez ainsi en concurrence avec moins d’étudiants et cela augmentera donc vos chances d’intégrer l’école de vos rêves, d’autant que le nombre de places ouvertes pour les meilleures écoles se stabilisent (voire augmentent).

 

Une expérience humaine et personnelle très enrichissante

Une expérience personnelle enrichissante. Remise en question, changements de ses méthodes de travail, entraide etc… Bien que vous ayez développé l’ensemble de ces éléments lors de vos deux premières années de prépa, la troisième année vous accorde « plus de temps », du moins vous oblige à vous pencher sur ces éléments car ils seront déterminants et essentiels pour votre réussite.

 

Lire plus : L’importance de bien se connaître pour travailler efficacement !

 

De plus, en tant que cube, vous pourrez aiguiller les carres qui peuvent parfois se retrouver désarmer face à la charge conséquente de travail que représente la deuxième année en leur fournissant vos conseils, vos fiches etc… Ainsi, cette année de cube vous permettra de mieux vous connaitre et de développer des qualités relationnelles notamment d’entraide.

 

Les inconvénients de cuber en 2022 

Même si cuber en 2022 comporte de nombreux avantages, cela possède aussi une pluralité d’inconvénients, que nous soulevons ci-dessous.

 

Des réformes pénalisantes pour les cubes

Il convient en effet de souligner qu’une partie du programme a changé notamment en mathématiques qui se décomposent désormais en deux parties avec d’un côté les mathématiques approfondies (ex Maths ECS) et les mathématiques appliquées (ex Maths ECE)

Lire plus : Tout savoir sur les modifications en Prépa ECG

Ce changement de programme réduit ainsi l’avantage que vous auriez pu avoir si le programme n’avait pas changé car certains de vos acquis se retrouveront dispatche dans ces différentes matières. D’autant plus, que les coefficients ont aussi été modifiés pour les concours 2023 et ce pour l’ensemble des écoles.

 

Ainsi nous vous invitons à regarder en détails l’évolution des coefficients afin de parfaire votre décision. De plus, les écoles comme HEC distribue désormais des points bonus aux candidats carrés et aux étudiants boursiers, cet élément est à prendre en compte car rend plus difficile l’admission à HEC Paris, avec une barre estimée à 15/20 pour l’édition 2022.

 

Quatre nouvelles choses doivent aussi être prises en compte :

 

Une année supplémentaire peu fructueuse d’un point de vue professionnel

Même si l’école que vous intégrez à un impact sur votre carrière par la suite, le calcul cout/avantage est parfois peu significatif et vous pouvez très vite considérer cette année comme perdue. En effet, il est parfois peu opportun de cuber en fonction des écoles visées et du risque découlant de la cube.

En réalité ce sont surtout vos implications au sein de l’école et vos choix de carrière qui seront le plus importants. Si vous décidez de cuber pour intégrer une école d’un groupe stratégique assez similaire (cuber sur le TOP 10 pour intégrer une TOP 7 par exemple) est peu rentable. D’autant plus qu’il faut toujours garder à l’esprit qu’une mauvaise surprise aux concours est très vite arrivée. Néanmoins, il peut être pertinent de regarder davantage ce que l’année de cube vous a apporté sur le plan personnel plus que le résultat en lui-même.

 

Le cout de l’année de cube

Des couts supplémentaires non négligeables, en effet rien que pour la prépa, l’inscription aux concours n’est pas gratuite tout comme la procédure SIGEM etc. hormis pour les boursiers cela induit donc des frais supplémentaires car vous paierez les concours deux années de suite et devrez financer les oraux une seconde fois.

À cela s’ajoute également tous les frais qui constituent la vie classique d’un étudiant c’est-à-dire le logement, le transport, les courses etc… d’autant plus qu’il est difficile d’avoir un job étudiant a cote de ces études en particulier en classe préparatoire. De plus, on observe que les coûts des Grandes Ecoles ne cessent d’augmenter d’année en année. En effet, sur la dernière décennie, les frais de scolarité ont augmenté en moyenne de 75% pour l’ensemble des Grands Ecoles de commerce.

Vous retrouverez ici quelques conseils pour vous aider néanmoins à financer vos études en Grande École de management

 

Zoom sur la prépa ECG : une nouveauté pour le concours 2023

Même si vous pouvez déjà trouver de nombreux articles sur la prépa ECG, que nous vous invitons à aller consulter, voici quelques lignes brèves sur les modifications qu’il va y avoir pour les cubes 2023.

 

Une stabilisation au niveau de l’ESH et de la géopolitique

En ce qui concerne votre grosse matière (ESH pour les ECE et HGGMC pour les ECS), il n’y a pas de gros changements, les programmes restent très similaires aux anciens programmes donc pas de soucis à vous faire là-dessus. Si vous choisissez ESH alors vous aurez 8 heures de cours par semaine contre 7 pour HGGMC.

 

Des modifications en mathématiques

Le plus gros changement se fait autour des maths, comme indiqué ci-dessus les mathématiques vont des maintenant se divisaient en deux parties : les mathématiques appliquées et les mathématiques approfondies. Point important à savoir, les coefficients en mathématiques appliqués sont légèrement plus faibles, ce qui peut être un bon point si les mathématiques ne sont pas votre point fort et que vous comptez sur d’autres matières pour performer. En contrepartie si vous êtes bons en mathématiques alors vous pourrez choisir les mathématiques approfondies et ainsi profiter de la hausse du coefficient pour obtenir de meilleures admissibilités. Concernant les horaires, si vous choisissez les mathématiques appliquées alors vous aurez 8 heures de mathématiques par semaine contre 9 pour les mathématiques approfondies.

En outre les ex-prépas ECE (et ceux qui avaient des grandes difficultés en ECS) pourront choisir les maths appliquées tandis que les ex-prépas ECS pourront choisir les maths approfondies.

À noter qu’une modification demeure au niveau de l’informatique. Il n’y aura plus de langage Scilab puisque celui Python sera privilégié.

 

Suppression de la contraction de texte HEC Paris

Dernier ‘gros’ changement pour les concours 2023, la suppression de la contraction HEC !  À partir des concours 2023, il n’y aura plus d’épreuve de contraction HEC Paris et l’épreuve de synthèse de textes ESCP sera commune à toutes les écoles de la BCE.

En bref, selon votre choix entre mathématiques appliques et mathématiques approfondies, les coefficients diffèreront soit au bénéfice des mathématiques ou alors de votre grosse matière et du français.

Pour avoir plus d’informations sur les matières enseignées en prépa ECG : cliquez ici

 

Cuber en 2022 : Les conseils pour votre troisième année

Cuber n’est pas un choix facile, c’est pourquoi il est essentiel de prendre en compte tous les paramètres pour faire son choix !

 

Faire un break pendant vos vacances d’été

Vous sortez d’une année éprouvante et vous venez de terminer vos oraux, les résultats tombent, votre décision est prise vous cubez. A ce moment-là, on est déjà à la mi-juillet et il est inutile de vous remettre directement au travail, il est temps de souffler. Aérez-vous l’esprit, néanmoins si vous voulez vous remettre au travail pendant les vacances, commencez vers la mi-août. Reprenez quelques exercices de maths pour récupérer certains automatismes, relisez vos cours d’ESH ou de Géopolitique et commencez à étoffer votre culture sur le thème de culture générale de l’année cela vous permettra avant la rentrée de connaitre les enjeux du sujet (« Le Monde » pour l’année 2022).

 

La rentrée, l’heure de la remise en question

Ensuite au moment de la rentrée lorsque les choses sérieuses reprennent, faites un bilan sur ce qu’il s’est passe l’année dernière, sur vos méthodes de travail, votre mentalité etc… et changez immédiatement les choses qui ne marchaient pas, testez de nouvelles méthodes de travail, ayez une nouvelle approche d’une matière.

 

Relativisez et prendre du recul

Et enfin, l’année de cube étant parfois stressante, prenez du recul, faites ce qui est en votre pouvoir pour réussir et donner tout, vous n’aurez ainsi pas de regret et laisser de cote les éléments que vous ne contrôlez pas, concentrez-vous sur ce quoi contrôlez (méthodes de travail, mode de vie, mentalité etc…).  

 

Faut-il rester dans la même prépa ou changer d’établissement ?

Pour éclairer votre choix concernant cette question vous trouverez dans cet article le témoignage de 4 étudiants qui ont pris des décisions différentes sur cette question et vous explique les éléments qu’ils ont pris en compte pour faire leur choix. Pour ma part, je considère que ce choix est très personnel, j’avais personnellement décidé de continuer dans le même établissement car je savais que les professeurs avaient encore beaucoup à m’apporter et que certains de mes amis cubaient également dans cette prépa.

 

Voilà, vous avez à présent tous les éléments en votre possession pour faire votre choix de cube ou pas pour l’année à venir ! Bon courage à tous ! 

Vous pourriez aussi aimer