De Stonehenge à Clever.how

Clever est partie du double constat que la mémoire est une science, mais aussi un art. En réalité, il n’y a pas de mauvaises mémoires, seulement des mémoires sous-entraînées. 

Vous le sentez sûrement, votre mémoire est faite de lieu, d’endroits. Elle vous permet de vous repérer partout, même dans le noir. Elle est faite d’émotions, de moments forts qui sont à jamais gravés dans votre esprit. Elle est faite d’histoires, de lectures, d’imaginaire : vous n’avez pas oublié les grandes lignes du Petit chaperon rouge ! Vous avez déjà, les clés pour retenir plus vite et sur le plus long terme : utilisez-les.

 

Il est important, avant toute chose, que vous compreniez ce qu’est la mémoire. Les scientifiques ne distinguent, en effet, non pas un mais bien plusieurs types de mémoire. La première est à court terme, la seconde à long terme. Dans la mémoire à long terme, on trouve entre autre la mémoire procédurale, qui vous permet de vous lever de votre lit, ou de réussir votre coup droit ; la mémoire sémantique, où sont ancrées toutes vos connaissances générales ; et la mémoire épisodique, qui stock vos souvenirs à la manière de micro films. 

 

La méthode qui va révolutionner votre manière d’apprendre repose sur un détour vers la mémoire épisodique, avant d’aller ancrer des informations dans la mémoire sémantique. Ce détour par la mémoire épisodique a été utilisé pendant des millénaires par les civilisations antérieures à la nôtre. Le palais mental est justement une technique bien connue qui s’appuie sur ce type de mémoire. 

 

Concrètement, on va utiliser des lieux, créer des histoires, souvent riches en émotions, pour mémoriser nos cours. On va essayer de créer une histoire entre les différents concepts que l’on cherche à retenir. Et plus l’histoire sera loufoque, plus elle s’ancrera facilement dans notre cerveau. 

 

L’approche peut vous sembler étrange, mais elle a été utilisée pendant plusieurs millénaires ! Les civilisations qui se fondaient sur la transmission orale étaient pour la plupart tributaires de ces méthodes. On retrouve d’ailleurs dans les paysages des traces de cet héritage. Prenez Stonehenge, par exemple. On est aujourd’hui quasi-certains qu’il s’agissait, entre autres utilisations, d’un gigantesque palais mental ! Ces méthodes ont ensuite été utilisées par les grecs et les romains, pour mémoriser leurs discours. Cicéron attribue la paternité de la méthode du palais mental à Simonide de Céos, un aède ayant vécu au Vème siècle avant JC. Les méthodes étaient même enseignées en Europe, jusqu’en 1584 pour le cas de l’Angleterre… mais l’Eglise finit par les interdire, les considérant comme non orthodoxes. Elles demandent en effet aux fidèles de visualiser des scènes loufoques, absurdes, voire obscènes. Bref, si le commun des mortels n’en a plus eu la connaissance par la suite, ces méthodes ont continué d’exister entre les mains de grands esprits, tels Giordano Bruno, Spinoza, puis Leibnitz. 

 

L’Art de la Mémoire revient sur le devant de la scène dans les années 90 avec les championnats de mémorisation. On se rend alors compte qu’il est possible de mémoriser plus de 110 000 décimales de pi, plus de 154 dates en moins de 5 minutes, plusieurs centaines de mots aléatoires en une poignée de secondes.

 

Le problème : le monde académique a encore du mal à s’approprier les méthodes et à les mettre au service des étudiants. C’est justement ce défi que se propose de relever Clever, la première série sur la mémoire pour réussir sa classe prépa. A travers les trois piliers de la mémoire – les lieux, les histoires, les émotions – la série vous montre comment retenir de grandes quantités d’informations en un temps réduit (comptez environ 2 à 3 fois moins de temps pour apprendre un cours), faire des liens plus rapides entre les informations et les mobiliser plus habilement. Surtout, elle réintègre le plaisir et la bonne humeur dans des cours souvent moroses ! Quand nous travaillions en bibliothèques universitaires avec cette méthode pour réviser nos concours, nous sortions la plupart du temps en pleine forme, et satisfaits d’une journée entière de travail ultra-productif. Nos collègues, eux, en sortaient lessivés par le par cœur et la répétition. 



Clever vous accompagne dans la maîtrise de l’Art de la Mémoire (https://clever.how). Nous sommes convaincus qu’il pourra créer un effet de levier impressionnant. N’hésitez pas à y jeter un œil, et à profiter de l’épisode gratuit ! 

 

Nous avons également publié, il y a peu, un ouvrage sur le sujet : « Révélez les super pouvoirs de votre mémoire », disponible dans toutes les librairies (https://www.dunod.com/prepas-concours/revelez-super-pouvoirs-votre-memoire-pour-apprendre-pour-travailler-et-pour-tout).



Téo Soetens

Tu crois qu'on joue alors qu'on travaille comme Gotaga

Vous pourriez aussi aimer
Vous pourriez aussi aimer :
Voici la très bonne copie de Pierre à l'épreuve d'ESH ESCP/SKEMA 2020. La lecture de bonne copie est une très…