ECT: Réussir l’oral d’économie d’HEC

Le grand, le fameux, et redouté oral d’économie d’HEC. Oral le plus coefficienté pour la filière ECT (coeff 9), il est l’une des clés de voûte pour pouvoir convertir son admissibilité en admission. Je vous donne, ici, quelques conseils afin d’appréhender cette épreuve plus sereinement. 

 

Format de l’épreuve d’économie

L’oral d’économie se constitue comme la QRA à l’écrit. Il faut donc une introduction composée d’une accroche, d’une définition des termes du sujet, d’une problématique et d’un plan. Votre oral se divisera en deux parties composées de sous parties et finira par une conclusion. Les sous parties ne sont pas à négliger, elles permettent de structurer votre pensée. Les jurys insistent sur le structure de l’exposé, c’est donc un point important.

Vous avez un temps de préparation de 30 minutes, ce qui peut paraitre long mais, dans les faits, c’est un temps très court, surtout si vous êtes de nature stressé(e). Il faut donc optimiser au mieux son temps de préparation. La première étape, la plus importante, est de définir les termes du sujet pour cerner les limites du sujet.  La définition des termes doit prendre au moins 5 minutes pour être sûr de ne pas omettre des aspects importants du sujet. À partir de cette définition doit découler une introduction et un développement comme une QRA. À noter qu’il faut durer entre 9min30 et 10 min. Les jurys sont attentifs au temps de l’exposé et sanctionnent aisément si ce critère n’est pas respecté.  Ayez donc une montre ou un chronomètre devant vous pour pouvoir regarder le temps ! Veillez à marquer des pauses, particulièrement après l’annonce de votre plan pour que les jurys puissent noter et vous suivre. Parler avec un débit rapide sans aucune pause met le jury dans une position inconfortable ce qui pourrait se répercuter sur votre note. 

Les 10 minutes d’exposé sont suivies de 10 minutes d’entretien avec le jury. Lors de cet entretien, le jury va tout d’abord approfondir le sujet en essayant de creuser une piste que vous n’auriez pas vu ou en reprenant un ou des éléments de votre présentation. Ensuite, le jury posera des questions plus larges sur d’autres thèmes abordés durant l’année. Pas de secrets ici, il faut connaître son cours, les auteurs, les chiffres etc. Attention: si vous n’êtes pas sûrs d’un chiffre ou d’une théorie ne vous aventurez pas à mentir ou à essayer de broder, le jury s’en rendra compte et cela pourra être préjudiciable pour vous. Mieux vaut faire preuve d’honnêteté et admettre que vous ne savez pas plutôt que sortir une théorie ou un chiffre farfelu et grossièrement faux. Soyez donc précis dans vos arguments et dans le vocabulaire employé.  

Voici quelques conseils pour le fond de votre oral donnés par HEC :

  • Il faut éviter les catalogues de théories ou d’auteurs 
  • Si vous énoncez une théorie il faut la maitriser (possibles questions dessus lors de l’entretien)
  • Vous pouvez élargir le sujet mais pas le transformer 
  • Le jury juge votre capacité à rallier la théorie à la réalité économique (donnez des exemples actuels ou historiques)

 

Les différents types de sujets 

Les sujets peuvent être surprenants soit par leurs tournures soit par le thème abordé en lui-même qui peut parfois paraitre légèrement hors programme (ces cas restent rares). Le mot d’ordre est de ne pas se laisser submerger par le stress au risque de faire un hors sujet, si vous êtes arrivés jusqu’ici c’est que vous avez les capacités pour vous en sortir quel que soit le sujet ! On distingue différents types de sujets. 

Le premier type de sujets est le sujet classique, qui requiert des théories, des connaissances précises (ex: Les agents économiques sont-ils rationnels ?, Progrès technique et emploi.) Autre type de sujets: ceux liés à l’actualité économique (ex: La stagflation est-elle bien de retour ?, Pourquoi réformer le système des retraites ?). HEC le mentionne dans ses rapports: la plupart des sujets donnés ont un lien avec l’actualité économique d’où l’importance de vous tenir informés et, surtout, de savoir analyser l’actualité économique. 

Lire plus : 5 raisons pour lesquelles l’actualité est primordiale pour réussir en Éco-Droit

Enfin, restent les sujets atypiques, qui peuvent décontenancer (ex: L’environnement à l’épreuve du marché, Les États sont-ils devenus impuissants ?). Ce sont des sujets qui sont très discriminants, mais bonne nouvelle: si vous parvenez à avoir un plan correct avec une bonne problématisation et de bons exemples vous vous démarquerez très vite tandis qu’il est plus difficile de faire la différence sur les sujets classiques.  

 

Comment travailler l’oral d’économie ? 

Aussi bizarre que cela puisse paraitre, je vous conseille de ne pas « trop » préparer cette épreuve. En effet, il est impossible de se préparer à tous les sujets possibles tellement l’éventail des possibilités est large. Mettez l’accent sur la méthode de l’épreuve et sur la connaissance de votre cours. Il est primordial de connaître son cours et les fondamentaux. Entre l’annonce de votre admissibilité et le passage de vos oraux je vous conseille donc de relire votre cours pour vous remettre en jambes. N’apprenez rien de plus en ce qui concerne la théorie ! En revanche, lisez l’actualité pour vous tenir au courant des dernières nouvelles et actualisez vos chiffres. Je vous conseille de faire une fiche avec tous les derniers chiffres importants afin de les utiliser si le sujet s’y prête ou être préparé si le jury vous pose une question. 

Voici une liste non exhaustive des chiffres à connaitre et à actualiser avant l’oral : 

  • Croissance française + avoir connaissance du taux de croissance des États Unis, de la Chine et de l’Allemagne
  • Dette publique
  • Déficit public 
  • Balance commerciale 
  • Taux de chômage + avoir connaissance de celui des États Unis et de l’Allemagne
  • Taux d’inflation français et celui de la zone euro (important en ce moment)
  • Taux directeur de la BCE (actualité)

 

Quelques exemples de sujets :

  • Changement climatique et croissance.
  • La folie des banques centrales
  • La transition énergétique
  • L’écologie est-elle sociale ?
  • La stagflation est-elle bien de retour ?
  • Les brevets, un mal nécessaire ?
  • L’environnement à l’épreuve du marché.
  • Doit-on réindustrialiser la France ?
  • Pourquoi réformer le système des retraites ?  
Vous pourriez aussi aimer